• C'est arrivé la nuit

    Marc Levy

    • Lizzie
    • 29 Septembre 2020

    Ils sont hors-la-loi Mais ils oeuvrent pour le bien Ils sont amis et partagent leurs secrets Pourtant ils ne se sont jamais rencontrés Jusqu'au jour où... ***C'est arrivé la nuit Le premier tome de la série 9. " Depuis vingt ans, j'écris pour voir le monde en couleurs...
    Pour me calmer aussi.
    À quoi sert d'être écrivain, si ce n'est pour raconter des histoires qui interpellent, pour se poser des questions ?
    Je m'en suis posé à chaque page, alors j'ai mené l'enquête, résolu, aussi mordu qu'un reporter.
    Je suis parti à la rencontre des vrais protagonistes, des hors-la-loi au coeur d'or, des vilains bien sous tous rapports, des manipulateurs, des faussaires, des passeurs, des assassins en col blanc, des putains magnifiques, des journalistes risquant leur peau pour que la vérité éclate, et ce faisant j'ai découvert l'indicible.
    J'avais pour habitude de me laisser entraîner par deux personnages.
    Cette fois, ils sont 9.
    J'ai tout fait pour entrer dans leur bande.
    Et ils m'ont accepté.
    Cette année, nul besoin de leur dire au revoir à la dernière page.
    Parce que l'histoire continue, et elle est loin d'être terminée.
    Bienvenue dans le monde de 9 ! "
    Marc Levy

  • Avant que j'oublie

    Anne Pauly

    • Lizzie
    • 14 Janvier 2021

    PRIX LIVRE INTER 2020 "La mort d'un être cher ou comment faire l'inventaire d'une vie sur le mode tragicomique. Iun très touchant premier roman." - Le Matricule des anges
    Il y a d'un côté le colosse unijambiste et alcoolique, et tout ce qui va avec : violence conjugale, comportement irrationnel, tragicomédie du quotidien, un " gros déglingo ", dit sa fille, un vrai punk avant l'heure. Il y a de l'autre le lecteur autodidacte de spiritualité orientale, à la sensibilité artistique empêchée, déposant chaque soir un tendre baiser sur le portrait pixelisé de feu son épouse. Mon père, dit sa fille, qu'elle seule semble voir sous les apparences du premier. Il y a enfin une maison, à Carrières-sous-Poissy, et un monde anciennement rural et ouvrier. De cette maison, il faut bien faire quelque chose, à la mort de ce père Janus, colosse fragile à double face. Capharnaüm invraisemblable, caverne d'Ali Baba, la maison délabrée devient un réseau infini de signes et de souvenirs pour sa fille, la narratrice, qui décide de trier méthodiquement ses affaires. Et puis, un jour, comme venue du passé, et parlant d'outre-tombe, une lettre arrive, qui dit toute la vérité sur ce père aimé auquel, malgré la distance sociale, sa fille ressemble tant.

  • La vague

    Todd Strasser

    • Lizzie
    • 12 Novembre 2020

    Inspirée de faits réels, la démonstration qu'un simple jeu peut finir en dictature

    Pour faire comprendre les mécanismes du nazisme à ses élèves, Ben Ross, professeur d'histoire, crée un mouvement expérimental au slogan fort : " La Force par la Discipline, la Force par la Communauté, la Force par l'Action. " En l'espace de quelques jours, l'atmosphère du paisible lycée californien se transforme en microcosme totalitaire : avec une docilité effrayante, les élèves abandonnent leur libre arbitre pour répondre aux ordres de leur nouveau leader.Quel choc pourra être assez violent pour réveiller leurs consciences et mettre fin à la démonstration ?" Ce best-seller, qui est devenu un manuel d'histoire en Allemagne et un film, souligne qu'il est facile de se transformer en petit fasciste du jour au lendemain. " Philippe Vallet - France InfoCe livre a inspiré la série Netflix Nous, la Vague

  • American dirt

    Jeanine Cummins

    • Lizzie
    • 8 Octobre 2020

    Le roman en tête des ventes aux USA !Des coups de feu, des cris, des pleurs, des bruits de pas... Lydia tente d'étouffer les bruits en pressant la paume de ses mains sur les oreilles de son petit garçon, Luca. Ils n'ont aucune idée de ce qu'il se passe au-delà de la porte des toilettes dans lesquels ils se sont réfugiés. Quand le silence revient, ils sortent et découvrent le massacre. La fête de famille a viré au drame, tous les convives de la
    quinceanera sont morts, baignant dans leur sang, transpercés par les balles du cartel le plus puissant d'Acapulco.
    Lydia comprend vite ce qu'il s'est passé ; son mari, journaliste d'investigation, a révélé dans un article l'identité du baron de la drogue local. Seuls rescapés de la tuerie, elle comprend qu'elle et son fils ne sont plus en sécurité dans sa ville et son pays et décide de rejoindre les États-Unis.
    Commence alors une course poursuite où la mère et le fils rejoignent le flux des migrants pour échapper au cartel. Un chemin de croix où ils rencontrent des hommes et des femmes qui eux aussi fuient la misère et la violence, laissant derrière eux leurs racines et leurs familles.
    En évitant l'écueil du misérabilisme et des clichés toujours mieux partagés, Jeanine Cummins donne un visage et une histoire à ceux que l'on perçoit comme une masse indifférenciée : les migrants. Aussi rythmé qu'un thriller, l'auteure offre une galerie de portraits révélant toute la complexité du phénomène migratoire en Amérique.
    C'est à la fois
    Les raisins de la colère de Steinbeck,
    Cartel de Don Wislow et
    No country for old men de Cormac Mc Carthy.

  • La fin des temps

    Haruki Murakami

    • Lizzie
    • 12 Novembre 2020

    Un roman qui concentre à lui seul tout le réalisme magique de Haruki Murakami.Dans une petite cité spectrale vivent des gens privés d'ombre et de sentiments. Parmi eux, un nouveau venu a pour tâche de lire les " vieux rêves " dans des crânes de licornes, attrapant des fragments de mémoire d'une autre vie, d'une autre dimension. En parallèle, dans un Tokyo futur, ascétique et déshumanisé, un homme est entraîné par un scientifique dans une dangereuse expérience qui le fera plonger dans les sous-sols de la ville, animés de créature monstrueuses. Est-ce là que se trouve la clé de l'énigme ? La solution du mystère qui lie ces deux mondes ?
    La Fin des temps est le quatrième roman de Haruki Murakami, où se mêlent délicieusement, avec humour et poésie, deux mondes entre réel et merveilleux, le " Pays des merveilles sans merci " et la " Fin du monde "...

  • La chambre des dupes

    Camille Pascal

    • Lizzie
    • 8 Octobre 2020

    Après L'Été des quatre rois, couronné par le Grand Prix du roman de l'Académie française, Camille Pascal plonge l'audio-lecteur dans ce roman de la Cour de Louis XV, au coeur des intrigues amoureuses, des cabales d'étiquette et des complots politiques d'un monde qui vacille. Camille Pascal nous fait entrer cette fois de plain-pied dans le Versailles de Louis XV pour y surprendre ses amours passionnés avec la duchesse de Châteauroux. Subjugué par cette femme qui se refuse pour mieux le séduire, le jeune roi lui cède tout jusqu'à offrir à sa maîtresse une place qu'aucune favorite n'avait encore occupée sous son règne. Leur histoire d'amour ne serait qu'une sorte de perpétuel conte de fées si Louis XV, parti à la guerre, ne tombait gravement malade à Metz...
    La belle Marie-Anne - adorée du roi, jalousée par la Cour, crainte des ministres et haïe par le peuple - devra-t-elle plier brusquement le genou face à l'Église et se soumettre à la raison d'État ?
    Dans ce roman de la Cour, Camille Pascal plonge le lecteur dans les intrigues amoureuses, les cabales d'étiquette et les complots politiques d'un monde qui vacille.

  • Bel-Ami

    Guy de Maupassant

    • Lizzie
    • 10 Septembre 2020

    La Belle Époque. Georges Duroy se retrouve à Paris sans argent en quête d'ascension sociale. Un soir, il rencontre Forestier un ancien camarade de régiment qui va lui proposer un poste de journaliste à la Vie Française. Il fait alors la connaissance de Clotilde de Marelle, la cousine de Madeleine Forestier, qui va lui faire découvrir une éducation sentimentale très libre. Sa beauté et son charme lui ouvrent le coeur des autres femmes qu'il côtoie et peu à peu il occupe des postes plus importants au journal. Tout le monde adopte le surnom " Bel Ami " donné par Laurine, la fille de Clotilde.
    Lu par Thomas Solivéres. Acteur et comédien, il se fait connaître à l'écran dans le film
    Intouchables et sur scène dans
    Harold et Maude où il joue aux côtés de Line Renaud. Sa carrière se poursuit à la télévision où il est le personnage récurrent de plusieurs formats courts (
    Scènes de ménage, VDM la série...), au théâtre (dans des pièces classiques et contemporaines) et enfin au cinéma où il a notamment revêtu l'habit de groom de Spirou dans
    Les Aventures de Spirouet Fantasio (2018) ou encore le nez de Cyrano dans
    Edmond (2019).

  • L'armée des ombres

    Joseph Kessel

    • Lizzie
    • 14 Janvier 2021

    Le grand roman de la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale. LES GRANDS TEXTES DU XXe SIÈCLE
    Londres, 1943, Joseph Kessel écrit
    L'Armée des ombres, le roman-symbole de la Résistance que l'auteur présente ainsi : " La France n'a plus de pain, de vin, de feu. Mais surtout elle n'a plus de lois. La désobéissance civique, la rébellion individuelle ou organisée sont devenues devoirs envers la patrie. (...)
    Jamais la France n'a fait guerre plus haute et plus belle que celle des caves où s'impriment ses journaux libres, des terrains nocturnes et des criques secrètes où elle reçoit ses amis libres et d'où partent ses enfants libres, des cellules de torture où malgré les tenailles, les épingles rougies au feu et les os broyés, des Français meurent en hommes libres.
    Tout ce qu'on va lire ici a été vécu par des gens de France. "

  • L'apogée et la fin de la vie du mystérieux Arménien qui a régné sur le monde du pétrole et sur celui de l'art.
    L'organisation mondiale de l'industrie pétrolière est désormais établie et Kaloust Sarkisian devient l'homme le plus riche du XXe siècle. Vivant entre ses suites du Ritz à Paris et à Londres, l'homme d'affaires se consacre à sa collection d'art et à ses jeunes maîtresses. Mais l'Histoire va le rattraper. L'horreur du génocide arménien puis le chaos de la Seconde Guerre mondiale forcent le millionnaire arménien à chercher une nouvelle ville pour s'installer. Il choisit Lisbonne ; un choix qui étonne tout le monde... notamment le dictateur Salazar.
    Fondé sur des faits réels,
    Un Millionnaire à Lisbonne conclut l'incroyable histoire de
    L'Homme de Constantinople paru en mai 2019. Avec la magie propre à J.R. dos Santos, ce deuxième roman nous fait comprendre combien ce petit Arménien si mystérieux a bouleversé l'ordre mondial. Il explique également comment il a marqué l'histoire des Portugais et notamment celle de Lisbonne, en léguant toute sa collection d'Art à la ville. Aujourd'hui, la Fondation Gulbenkian est l'une des plus riches et des plus importantes d'Europe.

  • Tatiana de Rosnay va bientôt réaliser l'un de ces rêves : interviewer Daphné du Maurier, son autrice fétiche. Mais alors qu'elle se réjouit tant à cette perspective, l'assistante de cette dernière la prévient des sujets à ne surtout pas aborder. Malgré cette mise en garde, l'interview ne va pas du tout se passer comme prévu...
    Conversation impossible est une nouvelle de Tatiana de Rosnay issue du recueil
    L'Envers du décor

    11 Autres éditions :

  • Méchantes blessures

    Abd Al Malik

    • Lizzie
    • 10 Septembre 2020

    Méchantes blessures est un roman qui, avec poésie, analyse le rêve de faire peuple d'une certaine jeunesse française éprise de culture et issue des banlieues et de l'immigration.
    Et si notre vie n'était que le résultat d'une succession de traumatismes ? Et si tout ce qui est vrai pour un être l'était également pour une ville, un pays ou un continent ? Alors les différentes blessures qu'inflige l'existence aux individus s'apparenteraient aux crises que connaissent de tout temps les nations.
    Kamil n'est pas seulement un rappeur esthète, musulman et noir aux racines congolaises, né à Strasbourg et assasssiné à Washington, en plein jour, dans le parking d'une boîte de strip-tease, il est aussi l'incarnation d'une certaine idée du génie français.
    Méchantes blessures raconte la vie et la mort de ce Français du XXIe siècle.
    Dans ce récit subtilement tissé, entre roman noir, conte philosophique et spirituel, Abd Al Malik imprègne durablement l'esprit et transmet par son écriture sa vision d'un avenir commun.
    un récit à la première personne parfaitement construit et maistrisé qui trouve toute sa profondeur dans la voix de l'auteur.

  • Quelqu'un de bien

    Françoise Bourdin

    • Lizzie
    • 8 Octobre 2020

    Caroline, jeune généraliste installée dans le Luberon, se bat contre le désert médical qui y fait rage tout en essayant de réinvestir sa vie personnelle mise à mal.
    Médecin généraliste, Caroline Serval exerce son métier avec passion et dévouement en Provence, à Cavaillon, aux côtés de sa soeur Diane, secrétaire médicale. Depuis son divorce, elle vit seule avec sa fille Gaëlle. Face à la pénurie de médecins qui sévit dans la région, elle doit accepter de plus en plus de patients au détriment de sa vie privée et tente désespérément de faire venir un confrère pour agrandir le cabinet.
    Lorsque le maire de Cavaillon décide de financer l'hébergement du futur médecin, l'horizon s'éclaircit. Clément, un copain d'études de Caroline passé par le Samu de Marseille, accepte la place et semble rapidement trouver ses marques. Mais les urgences hospitalières les plus proches se mettent en grève et le bruit se répand dans les communes voisines de l'arrivée d'un nouveau praticien, mettant le cabinet en saturation et les deux médecins à rude épreuve. Clément tiendra-t-il à un tel rythme et Caroline réussira-t-elle à réinvestir sa vie personnelle en passant plus de temps avec sa fille et en s'autorisant à vivre une histoire avec le vigneron bio passionné Paul ?

  • Dans cette nouvelle, deux destins se croisent. Celui de Sabine, dont le couple bat de l'aile et qui se réfugie à Honfleur pour faire le point, et celui de Jag, qui connaît bien la maison dans laquelle elle a trouvé refuge. C'est là que vivait Laetitia, l'amour qu'il n'a jamais pu oublier. L'une craint de passer à côté du bonheur, l'autre a peut-être laissé le sien lui échapper...
    Hors saison est une nouvelle de Françoise Bourdin issue du recueil
    Hors saison.

    9 Autres éditions :

  • « J'ai encore tué quelqu'un. Je suis un tueur en série. D'accord, deux cadavres, c'est une petite série, mais c'est une série quand même. Et je suis jeune. Qui sait jusqu'où les opportunités me mèneront ? L'occasion fait le larron, le meurtrier ou la pâtissière. C'est documenté. »

  • Marie-Maude Pranesh-Lopez est aux prises avec un « trou blanc » qui la pousse à toujours fuir vers l'avant, à tout essayer, ce qui se solde invariablement par une profonde indifférence. Sa mère provoque volontairement des accidents de la route, qui causent des embouteillages. Son père, fervent consommateur de psycho-pop, se livre à la méditation chromatique et adhère à tout ce qui peut favoriser sa croissance personnelle. Dans un récit déconstruit, entrecoupé de pages du journal intime de Marie-Maude, l'auteur explore le thème de la fatalité, en mettant en scène des personnages pour lesquels la rédemption n'arrive pas.

  • Le récit impensable et le parcours exceptionnel, d'une femme autrefois illettrée, lu par elle. Aline Le Guluche a appris à lire à 50 ans, après des années à cacher ses difficultés, à ne jamais dire qu'elle était illettrée. À l'occasion des journées nationales d'action contre l'illettrisme (8-15 septembre 2020), elle raconte ce qui lui a permis un jour de pouvoir lire un livre.
    Selon l'UNESCO, 76 millions de femmes ne savent ni lire ni écrire à travers le monde. En France, on estime que 7% de la population est illettrée, soit 2,5 millions de personnes. 40% d'entre elles sont des femmes. Bien qu'elle soit universelle, cette cause reste taboue et méconnue de l'opinion.
    Anne Le Guluche, fille de paysans, comptaient parmi elles. Aujourd'hui c'est elle qui témoigne, à l'oral. Découvrez le parcours d'une femme autrefois anonyme, qui après de longues années passées à dissimuler son secret, s'arranger avec son employeur et ses amis pour cacher son incapacité à lire et à écrire, est sortie de l'illettrisme. Un témoignage intime, où l'on appréhende une enfance privée d'apprentissage, l'impasse scolaire, les embuches professionnelles, la honte sociale. Avec une sincérité et une précision mémorielle poignante, Anne Le Guluche retrace les raisons de son combat contre son incapacité à exister faute de langage écrit et le parcours pédagogique grâce auquel elle a acquis sa liberté d'expression.
    Un livre audio choc qui fait la lumière sur un sujet primordial de dimension internationale. Un vécu éblouissant qui pourrait bien mobiliser l'opinion publique et redonner confiance à des millions de femmes pour éveiller l'envie de maîtriser de leurs destins.
    L'enregistrement de cette version audio ayant été réalisée par l'autrice elle-même dans un contexte de confinement, de légères variations de son peuvent être constatées.

  • "Son existence fut plus qu'un roman" Née en 1778, Marie-Thérèse Charlotte de France, fille de Louis XVI et Marie-Antoinette, avait un destin tout tracé, à commencer par une enfance heureuse et dorée au Château de Versailles, régie par une éducation stricte et raffinée. Mais les tourments et tumultes de la Révolution couvent...jusqu'à la fatidique prise de la Bastille. Dès lors la vie de Mousseline la Sérieuse - surnom affectueux de sa mère - sera une tragédie racinienne faite d'errance et de malheurs. Son père, sa mère, sa tante et ses amis : guillotinés. Ses frères et sa soeur : morts. Elle-même est emprisonnée trois ans et demi, dont un an d'isolement total durant lequel elle ignore la mort de ses proches. Elle est par la suite condamnée deux fois à l'exil. Fille, soeur, nièce et belle-fille des trois derniers rois de France, elle traversera trois révolutions, deux restaurations et sera l'espace de quelques minutes Reine de France. Pourtant, elle n'aura de cesse de rêver jusqu'à son dernier souffle de son pays, la France, et de la reconquête du trône.
    Personnage méconnu et fascinant de l'Histoire de France,
    Mousseline la Sérieuse est le journal imaginaire d'une femme fière et digne marquée par le sceaux de l'opprobre, mais qui jamais ne renonça à faire éclater sa vérité. Une nouvelle lecture passionnante de ce pan pourtant bien connu - croit-on ? - de notre histoire.

  • Le rêve d'un fou

    Nadine Monfils

    • Lizzie
    • 8 Octobre 2020

    Le hasard sème parfois un peu de poudre d'étoiles pour aller au bout de nos rêves.
    "Passionnant, lumineux et plein d'espoir." Valérie Expert, Sud Radio
    "Que d'émotions ! Amis lecteurs, amies lectrices, laissez-vous cueillir par ce beau texte, vous ne le regretterez pas." Emmanuel, Librairie Les mots mêlés, Saint Brice sous Forêt
    "Un récit virtuose, puissant, poétique, philosophique." Bob Garcia, Lire délivre
    Coup de coeur de Valérie Rollmann, France Bleu Drôme Ardèche
    Quand le destin s'est acharné sur lui, le Facteur Cheval aurait pu sombrer dans la douleur et le désespoir. Il a plutôt choisi de se lancer dans un pari insensé : construire de ses propres mains son Palais Idéal. Mais une étrange rencontre lors de ses tournées va donner un tout autre sens à son rêve.
    Parce que la passion est la seule chose qui peut nous sauver.
    En s'inspirant librement de la vie du Facteur Cheval, Nadine Monfils nous offre un roman émouvant comme un hymne à la liberté, la poésie, l'art, et la foi en ce qui nous dépasse.

  • Une histoire d'amour à distance entre elle et lui. Une série d'allers-retours entre Montréal et Paris. Voici la base de ce livre. Le reste est tout aussi imprévisible que réjouissant. Des trésors de l'hiver québécois au versant caché de la butte Montmartre, de l'influence de Napoléon à celle de Céline Dion, le couple se retrouve et se raconte. Découvrez le coeur de ces deux villes comme si vous y aviez toujours vécu! Plongez dans ce charmant carnet et laissez-vous inspirer par l'aventure. Parce que les départs se nourrissent d'espoir et que l'amour aura toujours le dernier mot.

  • "Les Abdelnour ont passé près de quinze ans au Québec avant que le père ne les force à rentrer au pays natal, le Liban. Après quelques mois d'émerveillement devant le paysage lumineux de la côte, il leur faut bien s'installer dans leur nouvelle vie, apprendre les codes culturels, s'inventer un avenir. Pour la jeune Ikram, profondément attachée à l'indépendance et à la liberté dont elle jouissait en Amérique, l'épreuve est particulièrement ardue. Dans la chaleur entêtante et sous le regard oppressant des hommes, comment rester fidèle à ses ambitions ? Comment exercer son métier de comédienne dans un monde ou « actrice » est synonyme de « putain » ? Au Grand Soleil, comment s'épanouir sans se brûler ?
    Dans ce roman sensible et sensuel, Abla Farhoud donne la parole à des personnages intenses et fait revivre autour d'eux le Liban des années soixante.
    C'est mon père qui prend la parole. Les mots sortent difficilement de sa bouche, comme s'il n'avait jamais parlé de sa vie. « Tu sais, ma fille, nous sommes au Liban... Nous espérions que... » Je le laisse se dépêtrer, je sais ce qu'il va me dire. Je les regarde et j'attends. « Tu le sais, ma fille, au Liban... une fille de bonne famille ne joue pas au théâtre. »"

  • Alors qu'elle a traversé la planète pour rejoindre le Japon, une femme franchit la cloison de verre de l'altérité et entre peu à peu dans l'agencement esthétique et spirituel des jardins et des temples de Kyôto. Jour après jour, guidée par celui qui fut l'assistant de son père disparu, ces promenades sont en elle autant de motifs à résonances, chambres d'échos, révélations minuscules puis essentielles de sa personnalité.

    Ce roman des origines est un voyage, une géographie secrète, en même temps qu'une transposition poétique de l'énigme du sentiment amoureux.

  • La Race des orphelins

    Oscar LALO

    • Lizzie
    • 14 Janvier 2021

    " J'ai longtemps rêvé que l'histoire de ma naissance exhibe ses entrailles. Quelle que soit l'odeur qui en surgisse. La pire des puanteurs, c'est le silence. " PRIX D'HONNEUR FILIGRANES 2020 Je m'appelle Hildegard Müller. Ceci est mon journal. Le Troisième Reich m'a enfantée. Je suis une oubliée de l'histoire. La seule race que les SS aient créée, c'est la race des orphelins. Qui est Hildegard Müller ? Le jour où il la rencontre, l'homme engagé pour écrire son histoire apprend qu'elle a 76 ans, qu'elle sait à peine lire, à peine écrire. Qu'elle ne connaît rien de ses parents, ne se souvient plus guère de son enfance. Il comprend que sa vie est irracontable mais vraie. Il se jette avec elle dans l'écriture du vide et convoque les plus grands écrivains.
    Pourtant, Hildegard Müller est loin d'être amnésique. Elle est simplement coupable d'être née en 1943, de géniteurs inconnus mais bons aryens, dans un
    Lebensborn, ces pouponnières imaginées par le Troisième Reich pour multiplier la " race supérieure ". Hildegard Müller devait être la gloire de l'humanité, elle en est devenue la lie, et toutes les preuves de sa conception sont parties en fumée avant la Libération, sur ordre d'Himmler.
    Comment et pourquoi écrire son histoire alors qu'il n'y a pas de mots ?
    Avant de mourir, Hildegard a besoin de dire à ses enfants d'où ils viennent. Alors, son journal vide dans une main, et le crayon tenu par celui qu'elle nomme son scribe dans l'autre, Hildegard part sur les traces d'Hildegard pour répondre à ce besoin impérieux de tous les orphelins : la réparation.
    Après
    Les Contes défaits, grâce à la fiction et à son exploration magistrale de la littérature de l'indicible, Oscar Lalo poursuit l'hommage à la mémoire gênante, ignorée, insultée parfois, toujours inaccessible. Il nous plonge ici dans la solitude et la clandestinité d'un des secrets les mieux gardés de la Seconde Guerre mondiale.
    PRIX D'HONNEUR FILIGRANES 2020

  • Le fil rompu

    Céline SPIERER

    • Lizzie
    • 12 Novembre 2020

    De magnifiques portraits de femmes.
    Le 12 avril 1978, une série de tableaux enflamme les enchères chez Sotheby's. Pourquoi son acheteur choisit-il de rester anonyme ? Qu'a-t-il à cacher ? Quarante ans plus tard, à New York, madame Janik conserve précieusement les toiles dans son modeste appartement. Sur chacune d'elles, une adolescente blonde, à la beauté froide et envoûtante, dont le mystère lui résiste encore. Mais lorsque la vieille dame solitaire se prend d'affection pour Ethan, son jeune voisin, elle accepte pour la première fois de partager les terribles secrets de son passé. De Kalisz à New York, de Lódz´ à Dresde, Le Fil rompu épouse les séismes de l'histoire et embrasse le destin contrarié de trois générations de femmes à travers une fresque éblouissante qui délivre du silence les âmes emmurées par les tragédies du XXe siècle.

  • Le sel de tous les oublis

    Yasmina KHADRA

    • Lizzie
    • 12 Novembre 2020

    Une exploration mystique de la nature humaine
    Lorsqu'une femme claque la porte et s'en va, elle emporte le monde avec elle. Adem Naït-Gacem l'apprend à ses dépens. Ne supportant pas le vide laissé par le départ de son épouse, l'instituteur abandonne ses élèves et, tel un don Quichotte des temps modernes, livré aux vents contraires de l'errance, quitte tout pour partir sur les chemins. Des rencontres providentielles jalonnent sa route : nain en quête d'affection, musicien aveugle au chant prophétique, vieux briscards, galériens convalescents et simples d'esprit le renvoient constamment aux rédemptions en lesquelles il refuse de croire. Jusqu'au jour où il est rattrapé par ses vieux démons. À travers les pérégrinations d'un antihéros mélancolique, flanqué d'une galerie de personnages hors du commun, Yasmina Khadra nous offre une méditation sur la possession et la rupture, le déni et la méprise, et sur la place qu'occupent les femmes dans les mentalités obtuses.

empty