Média 1000

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Une métropolitaine perd la tête entre les bras de beaux Martiniquais !
    C'est parce que son père est un aristocrate ruiné et qu'il a désespérément besoin d'argent que Katherine accepte de se rendre en Martinique et d'épouser un membre de cette dynastie déclinante de békés, les riches blancs de l'île qui sont en minorité et font venir des blanches du continent pour préserver la pureté de leur race. Dans la chaleur tropicale, chacun s'adonne à ses pulsions sans grande pudeur, et Katherine se trouve entraînée dans un mouvement irrésistible qui lui fait découvrir le goût des peaux et des sexes insulaires...

  • De jeune ingénue à nymphomane débauchée, il n'y a qu'un pas !
    À la suite d'une annonce, la jeune Clotilde se retrouve stagiaire dans un étrange centre de vacances hippiques. Désarçonnée au début par la trouble atmosphère qui règne au " domaine ", elle se retrouve bientôt la victime consentante et ravie de ses sadiques employeurs... Jusqu'où descendra-t-elle dans la perversion ? Vous le saurez en lisant sa confession.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Narcia n'est pas seulement une MILF de 48 ans dévoreuse d'hommes (et de femmes !) qui profite de sa position de pouvoir - elle est DRH dans une entreprise de bâtiment et travaux publics - pour mettre ses employés à sa botte et entre ses cuisses. Elle lutte également contre un passé trouble. En proie à des fantasmes pervers qui l'excitent et la dominent malgré elle, elle les contient tant bien que mal. Mais, partagée entre le beau et réticent Marco, qu'elle éduque aux choses de l'amour, la vicieuse Stéphanie, sa secrétaire, et le jeune Steve, brute virile qui la fait mouiller en l'humiliant, elle risque d'aller trop loin et de succomber à ses démons...
    Avec La Princesse des chantiers, portrait cru d'une dangereuse femme fatale, Nicolas Stoecklin, auteur d'une demi-douzaine de livres dans nos collections, nous offre son récit le plus ambigu à ce jour.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Un couple fait l'expérience sulfureuse du candaulisme...
    En apparence, tout baigne chez Marc et Lise. En appa rence, ils ont tout pour être heureux. Jugez-en : ils sont jeunes (à peine vingt-cinq ans), après avoir fait leurs études ensemble ils se sont mariés " par amour ", et ils sont cadres tout les deux. Marc travaille dans un cabinet juridique ; Lise est directrice du personnel dans une grande banque. Seulement, voilà, quand on a tout, on n'a plus envie de rien. Et on s'ennuie. Alors, on cherche à se distraire. Et comme il se trouve que Lise a un physique de poupée, et qu'elle n'a pas froid aux yeux (et encore moins aux fesses), Marc décide de lui laisser un peu la bride sur le cou. À condition qu'elle lui raconte tout ce qu'elle fera. Ce qui leur permet de s'exciter à nouveau, comme aux débuts de leurs amours. Mais la complaisance des maris engendre parfois de bien étranges situations...

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Souillures

    Frédéric Mancini

    Le témoignage saisissant d'une adepte du sexe extrême !
    Jeune femme de bonne famille, nymphomane et bisexuelle, Caroline croyait avoir fait le tour de la question. Et voilà qu'un jour, alors qu'elle traquait une proie féminine, celle-ci est victime devant elle d'une envie pressante. Ce qui se passe ensuite va modifier à jamais la vie sexuelle de Caroline. Elle va découvrir les joies de la souillure... Et plonger dans un univers noir dont elle n'imaginait même pas l'existence.
    Poursuivant sa quête de plaisirs anormaux, Frédéric Mancini a recueilli la confession de la narratrice (qui préfère, on devine pourquoi, conserver l'anonymat).

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Deux couples partent en vacances à quatre, puis se mélangent...
    Prenons deux jeunes couples : Gilles et Sophie d'un côté, Léa et Dany de l'autre. Ils ont trente-cinq / quarante ans, se connaissent depuis toujours, partent en vacances ensemble, aiment le sexe par-dessus tout. On a beau être mariés, " ça " finit toujours par arriver, surtout quand on est tout le temps de bonne humeur et qu'on ignore la jalousie. Il suffi t d'un " strip-rami " bien arrosé dans une caravane de camping. Et la sarabande se met en marche. Gilles et Léa, qui y pensaient depuis longtemps, vont de leur côté. Dany et Sophie, qui y pensaient très fort aussi, vont du leur. Mais les cloisons des mobile homes sont minces, et les bruits intimes des uns excitent les autres, et réciproquement. À la fin de la soirée, les couples légitimes se reconstituent, pour remettre ça dans le lit conjugal. Mais auparavant, au moment de l'interlude, les deux femmes se sont retrouvées dans la salle de bains...

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Une inoubliable initiation à l'échangisme...
    Dans cette collection, Esparbec choisit pour vous les meilleurs romans érotiques de la nouvelle génération. A consommer sans modération...
    Comment Charles décida Marie-Claude, sa femme, à l'accompagner dans les boîtes échangistes, il n'aurait su se l'expliquer vraiment. Il en mourait d'envie, il lui en fit part, et elle accepta. C'est tout. Quand ils se présentèrent, la nuit, dans un vague night-club, quelque part dans une banlieue grise, ils ignoraient qu'ils commençaient leur descente aux enfers.
    Il n'y avait que Jean-Charles Rhamov pour donner vie à un personnage féminin de cette dimension. S'il est sombre, son univers n'en demeure pas moins un éblouissement érotique où se mêlent talons aiguille, bas à couture et lanières de cuir, dans un enchevêtrement de situations humiliantes et de gémissements voluptueux.

  • Une initiation sexuelle troublante au travail...
    Mélanie, oie blanche titulaire d'un BTS en secrétariat de direction, est embauchée dans une petite société de communication. Drôle de société en vérité ! Il y a là Simone, la comptable qui ne met jamais de culotte ; Franck, le patron, un chaud lascar, tout le temps " sur le dos " de la comptable en question ; René et Claude, les commerciaux, de véritables obsédés, n'hésitent pas à lui prêter main forte... La nouvelle employée est loin de s'imaginer que dès son arrivée, on a pris des paris dans le personnel : qui, le premier - ou la première - initiera l'oie blanche ? Qui la fera tomber comme un fruit mûr ? Nous vous laissons le plaisir de le découvrir...

  • De jeunes hommes initiés sexuellement par des femmes d'âge mûr !
    Ah, ces histoires de famille! Quel méli-mélo! Imaginez la situation: Laure et Antoine, amis d'enfance, vivent avec Claire et Michèle, leurs deux mères célibataires. La promiscuité aidant, Antoine "s'amuse" avec Laure. Mais voilà que la mère de celle-ci se met en tête de le dépuceler. Ai-je dit que les deux mères couchaient ensemble? Voilà donc Antoine qui s'envoie Laure, et la mère de Laure qui s'envoie Antoine... et la mère d'Antoine. Et personne n'est censé savoir ce qui se passe dans la chambre voisine. Comme si ça ne suffisait pas, arrive Marianne, la tante de Laure... qui va devenir la nouvelle conquête d'Antoine. Ça va devenir de la thérapie de groupe, ma parole!

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Une femme de bonne famille se compromet auprès de ses domestiques...
    La duchesse s'ennuie à mourir dans son château. C'est une grande sensuelle, et son mari la néglige. Lasse de se consoler toute seule, un soir, elle fait appel aux services de son chauffeur de maître. Il va se montrer plus qu'à la hauteur dans son rôle de " chauffeur de maîtresse ". Libérée de ses scrupules, notre duchesse Sophie ne s'arrête pas en si bonne voie. Elle va s'adresser aussi à Marlène, sa femme de chambre, qui lui fera découvrir les joies du martinet. Et puis, un soir, c'est le frère de son mari, Pierre, qui lui rend visite...

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Une femme adultère tente toutes les expériences sexuelles... absolument toutes !
    À l'approche de la quarantaine, Patricia vit très mal les manques affectifs que lui impose son mari, chirurgien renommé qui la délaisse pour son travail. Avoir beaucoup d'argent n'est pas une compensation suffisante. Pas plus que jouer avec sa bonne ou chasser les mâles dans des chambre d'hôtel anonymes. Un jour, cependant, au sortir d'une séance de galipettes, son regard croise celui d'un SDF qui vient d'arriver en ville. Les aventures qu'elle vit à la suite de ce simple regard échangé sont la meilleure preuve que les contraires s'attirent. Patricia N. témoigne dans cette confession d'une expérience qui a bouleversé sa vie de manière radicale.

  • Une citadine habituée aux plaisirs de la ville se retrouve par accident paumée dans un bled perdu, parce que son mari a été muté à Trifouilly-les-Oies. Pas un chat dans le voisinage, sauf un drôle de tordu qui vit dans une roulotte sans roue, et un facteur obsédé sexuel. Ajoutez que le petit mari, exténué par son travail, n'est plus guère ardent au lit que le samedi soir, et encore. Le reste du temps, on s'amuse toute seule. Et ça finit par vous détraquer : c'est pas sain, toute seule. Et c'est nettement insuffisant ! Alors, on commence à s'intéresser à ce qui se passe chez le voisin, on devient tout doucettement voyeuse. Et un brin exhibitionniste. Et sans bien comprendre comment ça s'emmanche, on se trouve petit à petit transformée en Messaline des labours. Ah, dites-donc, le facteur ! Il ne se contente pas d'ouvrir les lettres qui ne lui sont pas destinées ! Il ouvre aussi... Et, arrête, quoi ; et la censure ? Si vous voulez savoir ce qu'il ouvre... ouvrez le livre.

  • Valérie et Fabrice, Béatrix et William : deux couples mariés aux alentours de la quarantaine qui ne se connaissent pas, et n'ont, a priori, aucune raison de se rencontrer. Tout change le jour où Valérie, sous l'influence d'une amie, découvre des sites érotiques sur Internet, et apprend que certains maris aiment exhiber leurs épouses dans des poses et des tenues plus que suggestives. Mieux encore, elle découvre que des femmes prennent plaisir à dévoiler leur intimité en public ou sur le réseau. Cela amène le couple à rencontrer William qui a créé un site avec les images de son épouse Béatrix et leur propose d'en faire autant avec Valérie. On commence par des séances de photos coquines, qui virent vite à l'échangisme quand Béatrix s'en mêle. Devenues complices, les deux femmes iront bien plus loin dans le vice que leurs maris s'y attendaient...

  • Isabelle est embauchée comme nounou par un couple de nouveaux riches moscovites. À 18 ans, sensuelle, ouverte et curieuse, elle va découvrir au coeur de la Russie actuelle des dépravations dont elle n'avait pas idée en quittant son Château-Thierry natal. Une amie de ses patrons, Maroussia, l'introduit dans le cercle des lesbiennes mondaines, tandis que Konstantin Grigorievitch tente de l'attirer vers le SM chic...

  • Une initiation au sadomasochisme lesbien : la rencontre entre une domina et sa soumise...
    Baisée à la hussarde par un collègue de bureau, la belle Niki s'aperçoit, avec la stupeur qu'on devine, qu'elle adore être malmenée. Elle est donc prête à tout pour devenir la poupée vicieuse de son initiateur. Hélas, celui-ci s'embarque pour faire le tour du monde ! Quelle déception quand Niki découvre que son remplaçant est une femme. Mais quelle femme ! Une dominatrice absolument sordide ! Niki n'a pas le temps de se retourner que la belle Héléna s'installe chez elle, en compagnie d'une copine à elle, qui se dit " sexologue ". A elles deux, " les invitées " de Niki vont entreprendre de lui élargir les idées, et pas seulement les idées. Traînée chez d'étranges médecins qui s'évertuent à lui assouplir les orifices, contrainte de recevoir à demeure mille messieurs plus pervers les uns que les autres, Niki finit par prendre peur et par s'enfuir. Mais elle n'ira pas loin... A la fin du livre, en effet, on la retrouvera métamorphosée en star du X. Spécialement recommandé aux amateurs de dilatation.

  • Une jeune femme amnésique est prise dans une guerre civile, on ne sait trop où. Une guerre civile où on n′arrête pas de baiser. On sait bien que le guerrier a besoin de repos. Et l′avantage des guerres civiles, c′est que c′est plein de femmes ! A la fureur des hommes répondent les " fureurs utérines "... Quant à notre amnésique... ne plus savoir comment on s′appelle n′a jamais empêché une femme d′écarter les cuisses. Et Miléna, la copine de l′amnésique, est encore plus enragée. D′ailleurs, les deux amies, dès que les combats se calment et que ça manque d′hommes, s′amusent entre elles. Elles discutent aussi, entre deux étreintes dans la paille : quand l′une demande à l′autre si elle est clitoridienne ou vaginale, la réponse ne fait pas un pli : " Les deux, mon capitaine ! " Ah, si toutes les guerres étaient comme nos deux jeunes excitées : en dentelles... roses.

  • Ne sachant trop quoi faire de sa vie, la narratrice de ce récit décide de s'engager. Et voilà qu'elle découvre que dans les régiments féminins, certaines adeptes des jeux lesbiens aiment beaucoup s'amuser avec les bleus. Ou devrais-je dire les bleues ? Mais notre héroïne n'a rien d'une oie blanche, et d'ailleurs, ses copines ne jouent pas seulement à la main chaude entre elles. Elles ne crachent pas sur les beaux officiers, les coquines. De visites médicales très approfondies en séances de triolisme à deux copines avec un haut gradé très autoritaire (et très indulgent), notre aviatrice s'envoie en l'air sans avoir besoin de monter en avion !

  • Une amitié très coquine entre deux femmes avides de sensations fortes...
    Quand on habite un patelin perdu au fond de la province, comment réaliser ses ambitions ? C'est ce que se demande Corinne, une ado qui rêve de devenir styliste de mode. La solution lui viendra un après-midi d'été, alors qu'elle se promène dans les bois. Branleuse invétérée, elle se laissait aller pour " se détendre " à quelques menues cajoleries déculottées, quand elle est surprise au cours de ses plaisirs solitaires par Sandra, une ado bourgeoise qui vit à Lyon et dont la riche tante est introduite dans le milieu de la mode. C'est un véritable coup de foudre clitoridien ! Entre Corinne et Sandra va naître une " amitié " très coquine. Grâce à sa nouvelle amie, Corinne se retrouve embauchée comme apprentie et logée dans un foyer " pour jeunes filles " dirigé par Mme Agnès. Mais si cet établissement accueille bien des " jeunes filles ", on ne va pas jusqu'à leur interdire des jeux d'adultes. Et Corinne n'y apprendra pas seulement à manier l'aiguille...

  • Une Québecoise délurée

    Anne Onyme

    Dans son pays, le Canada, qu'elle décrit comme une " société puritaine et hypocrite ", Anne exerce des fonctions officielles importantes qu'elle assume avec la plus parfaite compétence. Et pourtant, sous le tailleur impeccable de l'" executive woman ", se tient tapie une bête sexuelle qui réclame son dû dès que le soir tombe, ou que s'annonce un week-end. Bénéficiant de la complaisance de son mari, Anne se met en chasse dans les boîtes les plus chaudes de Montréal. Et là, elle cherche le sexe comme une chienne en rut. Et bien sûr, elle trouve. Sitôt qu'ils la repèrent, les mâles de toutes races prennent feu. Elle n'a plus ensuite qu'à faire son choix... Dès qu'il s'agit de trouver les proies viriles que réclame son corps affamé, notre haut fonctionnaire en jupons n'a froid ni aux yeux, ni aux fesses. Avec notre Québécoise, " s'encanailler " n'est pas un mot en l'air, c'est un programme de vie.

  • Ces filles un peu empotées, qui n'ont l'air de rien, qui sont même un peu godiches, et pas vraiment des pin-up non plus, mais elles aiment voyager, et les routiers sont si sympa. Les routiers roulent pour vous, pas vrai ? Ils se roulent aussi avec les autostoppeuses dans les crapuleuses amours des autoroutes. L'odeur du fuel, les vibrations du moteur, les restauroutes, la transpiration, les mains baladeuses... Qui ne dit mot consent, c'est crevant ces longues randonnées, alors autant se distraire ensemble, pas vrai, poulettes ? Autostoppeuses et routiers sont fait pour s'entendre, et ils s'entendent donc, comme cochons en foire. Mesdemoiselles qui faites du stop, prévoyez des tenues spéciales, on peut s'amuser même en roulant... C'est un routier qui vous le dit ! Un vieux routard de routier...

  • Sévices militaires

    Jean d' Aigues

    A la mort de ses parents, la jeune Nathalie Gayre quitte la Nouvelle-Calédonie pour la métropole. La voici seule dans la vie. Après un bref séjour dans une école religieuse, elle s'engage dans la marine, où d'emblée, elle devient le jouet sexuel soumis d'une femme lieutenant... qui, profitant de son désarroi, l'a tout de suite prise sous son aile, et dans son lit. Perverse relation, très passionnée, nettement incestueuse, car Nathalie cherche une mère dans son amante. Hélas, le destin va séparer les deux amoureuses, la gradée étant mutée sur un autre navire. Pour Nathalie, la quête sexuelle commence. Elle passe de bras en bras, de lit en lit, d'homme en homme, de
    femme en femme. Avec une préférence marquée pour les officiers. Devenue le chauffeur (et pas seulement ça) d'un amiral, celui-ci, reconnaissant des plaisirs qu'il goûte avec elle, réunira les deux amies. Comme quoi, même dans la marine, on peut aimer les femmes sans détester les hommes. A voile ou à vapeur, l'essentiel c'est d'y prendre plaisir.

  • La jeune Estelle devient la proie d'Irma qui se fait passer pour sa tante. Femme perverse et expérimentée, Irma commence par faire d'elle son esclave sexuelle, puis l'emmène vivre dans une communauté. Or, il s'agit d'une secte d'adorateurs du Diable ! Tout d'abord la jeune fille sera dressée à assouvir les fantasmes des femmes de la secte. Une seconde étape nous décrit son initiation au vice au cours de cérémonies qui sont d'obscènes parodies de services religieux. Une grande messe noire la verra sacrifier ses " deux " virginités au Grand Maître et à un de ses acolytes, en présence de tous les membres de la communauté. Parfaitement " soumise " maintenant, Estelle est à la disposition de tous pour assouvir les fantasmes les plus torrides. Si vous voulez connaître la suite de son étrange aventure... achetez ce livre.
    Mais ne le laissez pas à portée de mains innocentes ! Strictement interdit aux mineurs !

  • Un jeune puceau va passer ses vacances à la campagne ; il y a dans les parages une jeune estivante qui joue à la bergère ; elle garde les brebis et comme elle s'ennuie, elle a retiré sa culotte.
    Vous voyez un peu comment l'action va s'engager, je suppose ? Elle n'a pas fini de bêler, croyez-moi la bergère Cela dit, le héros de cette pastorale a quelques problèmes d'allumage. Il démarre un peu trop vite, si vous voyez ce que je veux dire. Alors, la bergère, ma foi, se console comme elle peut. Et par exemple avec de drôles de hippies qui campent non loin de là. Une sacrée tribu, où l'on aime beaucoup les divertissements de groupe.
    Mon vieux, je vous raconte pas la suite. Et à propos, vous avez déjà l'amour sur une moto, vous ? Il y en a qui cherchent quand même les complications, non ?

  • Une épouse libertine

    Herve Gratiano

    Un récit candauliste à couper le souffle !
    Hervé est un sacré veinard : il a épousé une très jolie femme, Marianne... Mais, chose curieuse, cela ne suffit pas à son bonheur. Pour jouir pleinement de sa chance de posséder une aussi belle femme, il a besoin que les autres hommes le sachent. Il va donc l'exhiber, et bientôt l'offrir à la cantonade! Voilà donc un "pervers altruiste" qui répand le bonheur autour de lui ou plus exactement d'elle... d'autant plus que Marianne ne demande pas mieux!
    L'auteur de ce récit n'est pas un écrivain professionnel. C'est à la suite d'un pari qu'il a décidé de livrer au public ce document brut sur sa vie conjugale. Hervé Gratiano est un pseudonyme, pour des raisons faciles à comprendre l'auteur a préféré ne pas signer de son vrai nom.

empty