Les Impliqués

  • En mai 2019, Évelyne Frank pose une question au professeur Maloisel, oncologue : « Enseignante, puis-je acheter mon cahier de texte pour septembre ? ». Souriant très doucement, il répond : « Vous pouvez acheter votre cahier de texte pour septembre. Je crois même qu'il y aura plusieurs cahiers de texte encore. » Elle parlait, ici, de son outil de travail. Mais il y eut aussi ce « cahier de textes », avec « texte » au pluriel : l'auteure a mis par écrit des réflexions au fil des jours, quelques mois avant l'atteinte de la France par le coronavirus et ceci jusqu'à l'entrée en confinement.

  • Le cahier bonheur t.2

    Evelyne Frank

    Etty Hillesum, Christiane Singer, Jean-Paul Kauffmann ont connu des moments effroyables : déportation en camp de concentration, maladie incurable, détention en tant qu'otage. Ils ne sont pas devenus méchants. Ils ont gardé une certaine souveraineté. Ce sont des amis pour quand c'est dur. Mais ce sont aussi des amis pour le bonheur. Leurs « stratégies » pour tenir bon nous sont utiles aussi pour ces moments-là. L'auteure nous guide attentivement vers cette douceur intelligente et obstinée qui semble bien avoir raison de tout. Le lecteur saura y reconnaître son propre désir...

  • Cet ensemble de 420 proverbes et de dictons voyage dans le temps à travers une société de tradition orale. L'auteur tente d'immortaliser la routine langagière des Mahorais, évoquant les jeux de mots et d'images correspondants à la culture de son territoire. Il contribue à la valorisation, à la sauvegarde et la pratique des us et coutumes, des arts et traditions populaires.

  • Dans ce monde, les hommes avaient été vaccinés, mais certains étaient à nouveau tombés malades, car les virus mutent facilement. Mais quand les ciels des divers coins de la planète furent traversés par
    ces milliers de papillons multicolores, ils sortirent pour les contempler. Ils rouvrirent leurs portes, ôtèrent leurs masques de confinement. Certains avaient perdu la parole tant ils étaient restés devant leurs écrans.

  • Karukéra, ou l'île aux belles eaux, est un hommage à l'île de la Guadeloupe, mais plus encore aux cultures afro. Suite au décès de son père, l'auteur s'est lancé dans l'écriture de ce récit personnel, qui navigue entre l'Afrique, la Guadeloupe, la Creuse et le Vaucluse. Son expérience dans la police puis sa participation à une mission humanitaire en Afrique auprès d'agents secrets français et africains mettent en lumière les problématiques liées à la France-Afrique et à la violence de la vie d'un policier, dévoilant au passage quelques secrets...

  • À six ans, il s'en alla dans la caverne pour fuir la méchanceté de son oncle et les persiflages de ses camarades. Les fauves l'y ont accepté et appris des secrets : il sut interpréter le chant des oiseaux et les cris des animaux. À 25 ans, il partit à la recherche de son père disparu dans un tourbillon. Il se retrouva à Bamako sans abri et sans métier. Il y devint distributeur de café, puis employé de maison et joueur notoire de cauris dans le grand marché de la capitale malienne. Il passa de la rue au palais. Fanka Sékou Keïta est un guérisseur atypique, il soigne gratuitement les maladies graves à partir d'une mixture d'eau et de feuilles de toutes sortes dans le creux de la racine adventice d'un arbre.

  • Le voyage est dans l'esprit de celui qui le vit, mais aussi dans le coeur de celui qui le ressent. De voyage en voyage explore ce thème de plusieurs manières, racontant les « voyages » de la vie de manière imagée. Il existe dans cette oeuvre un mélange de réalisme et de romantisme : la poésie est tantôt le reflet de la société, tantôt elle met en exergue les sentiments du poète.

  • Une grande tendresse lie une tante de 88 ans à sa nièce de 60 ans. Lorsque la nièce apprend que sa tante est dans le coma, toutes affaires cessantes, elle prend l'avion pour se rendre à son chevet. Pendant tout le vol, envahie par une grande tristesse, la nièce réprime ses larmes et se trouve assaillie par les souvenirs. Beaucoup de domaines sont passés en revue dans cet ouvrage : le système éducatif, le monde carcéral, la religion, l'animisme, les croyances ancestrales, le lien entre les vivants et les morts...

  • Voici des histoires et des contes illustrés pour voyager dans le temps avec des humains et des animaux qui se marient entre eux. Vous connaissez l'histoire du chat noir qui s'attaquait aux passants ou celle de la revenante amoureuse ? Qui du dromadaire, de l'hyène, du crapaud et du mouton épousera la princesse Coumba N'diour ? Quel sera le destin du prince héritier sur le point de naître et dont la maman est jetée en pâture à une lionne affamée dans la brousse ? Ce livre d'histoires extraordinaires et de contes fantastiques a été lauréat du Grand Prix Sénégal 2016, à la Journée du manuscrit à Abidjan en octobre 2016.

  • "Mon cher Ben, les villas des arrivistes, les copies de leurs fauteuils Louis XV ou XVI, leurs cigares Tohiba, ne m'impressionnent guère. Revoir un vieux copain, évoquer des souvenirs de jeunesse, ça vous réchauffe le coeur, même si ça pue la nostalgie, les souvenirs que le temps noie peu à peu dans sa brume. Les copains n'ont plus de temps à consacrer aux copains, ils sont trop pris dans leurs bureaux climatisés ou sur les greens avec leurs sacs banane bourrés de gourdins chromés." Par touches légères ou compactes, l'auteur esquisse des tranches de vies familières, poétiques, graves ou cocasses, toutes sous-tendues par une lancinante nostalgie que tempèrent et voilent pudiquement un humour et une ironie à fleur de peau.

  • Un jeune enseignant quitte son pays pour la France où il rêve d'une vie confortable. Devenu sans-papier, sa vie est une suite ininterrompue de contraintes. Malgré ces difficultés, il multiplie les petits boulots au noir et finance les études de sa fiancée dans une université parisienne. Mais lorsque cette dernière découvre son statut de clandestin, elle l'abandonne. Ayant renoncé à un emploi stable dans son pays, devenu prisonnier de son exil et trahi par sa fiancée, il sombre dans le désespoir. L'auteur dévoile dans ce roman le tragique de destins oubliés dans le « sous-sol » de la France.

  • Idrissa Kaba ne cesse de louer les conditions objectives et toute la sollicitude que lui a accordées le responsable suprême de la Révolution (RSR), le camarade Ahmed Sékou Touré. Mamoudou Kabala Kabiné KABA souhaite ici, qu'au profit de l'humanité tout entière, les lecteurs s'appesantissent sur le phénomène que représente ce grand homme.

  • Rien de plus beau que de travailler et de vivre avec une personne qui a le sens de l'humour. Il est démontré que l'humour est utile à la santé et qu'il est un excellent outil d'atteinte de la performance organisationnelle. Cet ouvrage contient 368 formes d'humour de fabrication guinéenne. Les unes sont dites « politiques » parce qu'elles concernent les différents systèmes et hommes politiques guinéens ; les autres portent sur 29 autres pans du vivre ensemble guinéen, notamment le social, le religieux, le culturel, le sportif, l'argent, la santé, les corps habillés, le fétichisme, l'administration, le foyer conjugal, les TIC, les droits de l'homme, les élections, les enseignants et le trafic d'influence.

  • Lorsque le jeune Sanga quitte son fief natal de Likasi pour entreprendre des études universitaires à Kinshasa, il était loin de s'imaginer que ce qui était supposé être un éloignement temporaire se transformera en un départ pour des contrées aussi lointaines que l'Amérique du Nord. Dans cet ouvrage, l'auteur fait le récit du parcours atypique d'un jeune Africain qui quitte son fief natal, passe par des études et une vie professionnelle remplies dans son pays d'adoption le Québec, pour finir par retourner en Afrique au service du développement du continent. Il fait également un clin d'oeil à l'histoire du peuple Balomotwa, avec un accent particulier sur Kabangabanga Mufunga XII, Grand Chef et aïeul dont la bravoure et la détermination l'ont inspiré tout au long de son parcours des deux côtés de l'Atlantique.

  • Cette oeuvre autobiographique retrace le parcours de l'auteur depuis son enfance, marquée par le divorce de ses parents. Dans ce second tome, les deux êtres les plus chers au coeur de l'auteur sont de nouveau réunis. Mais lorsque les attentes de ces retrouvailles ne sont pas au rendez-vous, l'espoir s'effrite et finit par laisser place à une résignation oppressante. Quant à l'amour, il donne des ailes et insuffle l'espoir, mais il peut aussi mener à une terrible dépression. Seinkoun Samoura, homme entier et humain, a connu cette dernière à force d'obstination morbide.

  • Cette oeuvre autobiographique retrace le parcours de l'auteur depuis son enfance, marquée par le divorce de ses parents, et décrit l'amour inébranlable de sa mère à travers les grandes étapes de la jeunesse de son fils : la crise d'adolescence, le premier travail... Entre le monde insouciant d'un adolescent révolté et l'univers mystique des traditions, ce livre témoigne des difficultés d'une société où la jeunesse lutte chaque jour pour survivre et où la « réussite » semble être le seul objectif à atteindre.

  • Cette oeuvre autobiographique retrace le parcours de l'auteur depuis son enfance, marquée par le divorce de ses parents. Ce dernier tome présente la suite de l'odyssée de l'auteur, qui se transforme en un témoignage acerbe sur l'univers impitoyable du système et expose les difficultés rencontrées à Conakry : le poids de la tradition, la débrouillardise quotidienne, l'indigence et la résignation. Débauche, luxure, examen de conscience, remords, regrets et malgré tout récidive... tout le cocktail insipide de l'insouciance. Comment cela finira-t-il ? Par la découverte de Dieu ou la perte de l'être cher ?

  • Résurgences

    Charlotte de Fonclare

    Au seuil de la vieillesse, une femme jette un regard qu'elle veut lucide et sincère sur son passé. Elle raconte en phrases courtes et simples l'essentiel de son parcours qu'elle endosse. Ce travail de mise au monde accompli, elle se plonge dans le présent qu'elle veut tisser de tendresse et de bienveillance. Si l'histoire contée tend à l'universalité, la forme du récit, en vers libres, fait preuve d'originalité.

  • Ce recueil questionne sur ce qui tient aussi bien de la construction que de la dispersion, l'émiettement, l'évanescence, la décomposition de la condition humaine. Fureur contre l'injustice du monde ; exaspération de l'envers inhumain de l'exil ; procès de l'intolérance ; frustration que des micro-violences sourdes se répètent ; évocation de la laideur de la nature, affaiblie dans son système de défense, mais aussi poèmes et signes d'une satisfaction ordinaire faits d'émerveillement de cet infiniment précieux qu'est la beauté vivante des montagnes du monde, sans laquelle l'humain ne saurait tout simplement exister.

empty