Les Éditions du Net

  • « Je n'ose pas imaginer le pire, mais il suffirait d'une étincelle pour enflammer... » Depuis cet avertissement inquiet d'un analyste avisé, un matin de janvier 2016, le Burkina Faso s'est embrasé : plus de 1 650 morts dans des centaines d'attaques, près d'un million de déplacés internes fuyant la progression des groupes terroristes dans le nord et l'est du pays, 350 000 élèves se retrouvant sans école...

    Dans un témoignage original, au ton personnel et à la langue délibérément métissée, ce livre vous propose de revivre les événements fondateurs de la présente séquence : le premier attentat djihadiste à frapper Ouagadougou, mais aussi l'échec du coup d'État du général Gilbert Diendéré, la toute première passation de pouvoirs démocratique depuis l'Indépendance, ou encore la montée en puissance de mystérieuses milices d'autodéfense, engendrant des affrontements intercommunautaires qui font planer sur la « Patrie des hommes intègres » le risque d'une guerre civile.


    « Un vade-mecum pour jeunes reporteurs, un riche document d'archive pour les historiens, et un savoureux voyage au coeur du Pays des hommes intègres pour les lecteurs amoureux de mots et de récits où palpite la vie, fragile et tenace comme une algue sur un rocher. » (Édouard Ouédraogo)

  • « Par l'intermédiaire de la musique et de la chanson, le langage à la fois poétique et populaire de Pierre Champion fait vivre et revivre l'attachement que chacun porte à la Nature. La protéger devient, à l'échelle mondiale, une nécessité de plus en plus urgente et prioritaire. Prendre conscience de sa force et à la fois de sa fragilité devant l'Homme est un devoir face à l'avenir de notre planète. » Philippe Nottin.
    Les écrits de Pierre Champion rassemblés dans ce recueil, s'adressent à tous et traversent les générations. Il ont été tous dits ou chantés sur scène dans de nombreux spectacles vivants. Dans ce monde troublé, ses textes nous ramènent à l'essentiel des choses et nous questionnent sur l'humanité dans son parcours, ses choix et son avenir. Au milieu de la nuit...
    « ... trouver l'espoir avec la fleur » (Immensité - 2010).

  • Abel est un jeune-homme sans histoire qui rêve d'améliorer son quotidien. Mais un choix décisif va.
    le plonger ainsi que son meilleur ami dans un monde insoupçonné. Prenant conscience de ses capacités ainsi que de son affiliation particulière, Abel et son ami Angel vivront de nombreuses péripéties afin de parvenir à rentrer chez eux.
    « Laissez-moi vous raconter une courte histoire oubliée de tous. Comme toute fiction, elle fait appel au merveilleux et à votre imagination. Ouvrez votre esprit et laissez-vous bercer par cette formidable épopée qui décidera sans doute de l'avenir de milliards de personnes.
    À l'aube des temps, la planète fut divisée en trois mondes distincts : Le Bast, le Middar et l'Elios. Chacun d'entre eux obtint une fonction. Le Bast fut le gardien de la nature sous toutes ses formes. Le Middar avait pour privilège les humains sous tous leurs aspects. L'Elios régnait sur les airs. »

  • Les Histoires d'Adèle d'ici et d'ailleurs I est un recueil de quatorze nouvelles qui racontent les aventures et les rencontres d'une voyageuse. Elles entraînent le lecteur vers la réalité de mondes très différents, d'hommes et de femmes hanté-e-s par le désir de vivre, des Etats-Unis au Myanmar, en passant par le Mexique, l'Algérie, l'Inde, le Congo, la Syrie et ailleurs.

  • Inspiré pendant le confinement, ce roman met en scène des personnages attachants entre passé, présent et avenir ! Quelles seront nos choix de vie après cette période inédite ? Entre amour et lumière, chacune et chacun des personnages poursuivra son chemin de vie pour un monde plus beau, plus vrai, plus humain dans le respect du vivant.

  • Un temps de répit

    Jamslam

    Mon ouvrage « un temps de répit » comme son nom l'indique est une relaxation aux abords d'une rivière de mots qui vous procurera ces sentiments enfouis en vous-même avec des thèmes qui vous embarqueront dans le tréfonds de vos propres sensibilités.
    Les personnages s'estampent pour céder place à vos palpitations, à vos émotions et aussi aux sourires que vous allez esquisser à la rencontre de quelques tournures.
    Alors, laissez-vous embarquer.

  • Point zéro

    Germaine Kabedi

    L'aquilon porte sur ses ailes la maladie des voyageurs et la propage dans le monde. Des frontières se ferment, obéissant au cri de ralliement des disciples d'Hippocrate. Impossible de pousser des ailes pour regagner le nid...
    Comme des marins en détresse, dans un aéroport, les prisonniers des urgences sanitaires meublent l'attente... La promiscuité est une aubaine pour le mauvais genre de déverser sa bile sur les hommes. Lise harangue plutôt sur un féminisme basé sur d'autres valeurs...

  • Qui n'a pas dans son entourage une personne qui l'horripile, qui l'énerve, qui lui gâche ses petits bonheurs - comme l'asticot dans la poire, la chenille dans la laitue, le perce-oreilles dans le dahlia ?
    En prose ou en vers, voici quelques textes en forme de « tranches de vie » qui constatent que les forficules peuvent s'immiscer dans tous les recoins du quotidien.

  • Tu pourras garder Réglisse pendant nos vacances ? demande Cassandre. Zoé répond que oui, bien sûr, avec plaisir même, alors que s'il y a bien un sentiment que cette idée ne lui procure pas, c'est du plaisir.
    Réglisse est une sorte de chien allemand, ou pyrénéen, ou ni l'un ni l'autre, Zoé n'en sait rien et s'en fout. Elle n'aime pas les chiens. Elle n'aime pas ce chien en particulier, qu'elle trouve résolument trop volumineux rapporté aux dimensions de l'appartement de Cassandre et Georges.

  • « Sur les pas... de ma silhouette est le récit rocambolesque d'un homme, son portrait robot psychologique, interpellé, voire persécuté de manière récurrente, par sa conscience morale. Une conscience qui se révolte, en s'exprimant à travers la manifestation intempestive de sa propre silhouette. Omar, c'est son nom, vivait sous la double frustration d'une équation faite d'un statut social envié de cadre moyen, qu'il voudrait coute que coute sauvegarder d'une part ; et les assauts répétés de sa silhouette de le voir s'impliquer davantage dans l'effort d'émancipation et de changement, devenus inéluctables, d'une société rurale croulant sous le poids des injustices, des inégalités, et vivant sous le joug dominateur du clan : Le chef du village et son « comité des sages », d'autre part.
    Un vrai dilemme cornélien que Omar tentera de démêler, en faisant appel tantôt à son intelligence et son intuition, tantôt en restant à l'écoute de sa conscience...
    Saura-t-il, en effet, sauter le pas et succomber aux chants de sirène de sa propre silhouette, qui veut l'entrainer dans le giron de « la famille qui avance » Ou, au contraire, préfèrera-t-il, pour des intérêts étroits, fermer les yeux et vivre, comme un gagne-petit, dans le sillage de « la famille qui recule ». C'est à voir...

  • La pendule

    Sarita Mendez

    Une mystérieuse disparition... Une pendule arrêtée...
    Qui pourra résoudre l'énigme et comment ?

  • L'écriture chez Ali Alkasimi reflète toujours ses expériences, ses connaissances et ses relations, ainsi, son recueil « L'amour à Oslo » est plein de personnages multinationaux, dégageant un réseau de relations passagères, souvent dans des villes arabes et occidentales, tout en s'ouvrant à des questions authentiques et modernes, le tout se déroule dans un espace romancier multiple, complexe et diversifié, abrité par une structure romancière solide.
    Dans la nouvelle qui porte le titre de son recueil, l'auteur aborde le concept de l'amour et du mariage dans la société occidentale, à travers une histoire d'amour entre son meilleur ami Steve et une étudiante hollandaise venue passer comme eux un séjour estival d'études au Norvège, mais cette dernière, Gabi, aussitôt finies les vacances, elle retourne à son fiancé, laissant l'ami de l'auteur dans une profonde déception, justifiant cela par « Mon âme est retournée du paradis estival d'Oslo à l'automne nuageux et sombre de Leiden. Et quand mon fiancé est venu me voir à la maison des parents, et a proposé un rendez-vous pour l'accomplissement du mariage à l'église, j'ai immédiatement accepté sans réfléchir. Le mariage a ainsi eu lieu... ».
    À travers cet espace romancier, Alkasimi a pu exploiter les différentes dimensions de l'écriture narrative, laquelle s'ouvre sur le pluralisme, le brassage d'idées et la diversité des voix, des narrateurs et des personnages, ainsi que sur le chevauchement des espaces et des temps et leur multiplication. Il adopte également dans la narration le modèle d'incorporation d'histoires au sein de l'histoire principale, faisant preuve d'aptitude à contenir les prises de position, les expressions et les sentiments qui se disputent au for intérieur des personnages.
    Le livre comporte les nouvelles suivantes : Le crime parfait, Le nageur, L'énigme, L'amour à Oslo, Télépathie, Le magicien, Le pèlerinage, et Le rêve.

  • L'Ours et le Cygne :
    Dans le froid canadien, un jeune hockeyeur ayant perdu sa mère va devoir devenir l'homme de la maison, assumant ce que son père, détruit, n'a plus la force d'assumer. Va-t-il trouver la force de rester à ses côtés, d'autant plus lorsque son destin va croiser celui d'une patineuse étrangère, attisant sa curiosité ?

    La Cigale et le Taureau :
    Un journaliste haut en couleurs descend lors d'un chaud été dans la vielle maison de vacances de ses grands-parents, perdue en Camargue. Il est censé la vider et la vendre, mais il va se remémorer son enfance et découvrir par la même occasion que cette maison, et sa famille, cachent des cadavres dans les placards...
    />
    Le Corbeau et le Chien :
    Une artiste londonienne déchue se retire dans sa maison de campagne afin d'avancer sur sa nouvelle toile, et de faire le bilan de sa vie. Elle va y rencontrer un homme mystérieux qui désire rédiger sa bibliographie.

  • Ce livre relate les sévices brutaux vécus pendant l'enfance.

  • Destin païen

    Idir Saci

    Sur la façade de cette bâtisse à étage, le buste abîmé d'un dieu déchu, figé dans une posture éternellement menaçante et couvrant de son ombre deux anges offrant des brindilles de vigne, des présents menacés qui rappellent l'attachement de ce peuple aux bonheurs immédiats malgré la réprobation divine. Ce cadre reflétait précisément la nature même de ce pays, comme une affiche aux nouveaux arrivants, cette terre abrite la lutte silencieuse des Hommes entre la vie et le péché.
    Notre réalité n'est autre que le reflet d'une histoire d'abord personnelle ensuite de celle de la terre qui nous a choisi pour la piétiner, c'est l'Algérie antique et claire comme après des pluies nettoyant un sirocco venu du désert et dégageant son ciel bleu et les couleurs chatoyantes de ses décors. Entre horreur et beauté, entre amour et haine, des petites gens attachantes aux corsaires sans scrupule, Destin païen est un roman qui retrace via des personnages variés et des époques successives le caractère exceptionnellement préservé du décor et des êtres occupant ce pays qu'est l'Algérie.

  • Imaginez un instant que l'homme de vos rêves clique sur votre profil et vous like sur Tinder.
    Visage, cheveux, silhouette, sourire... tout y est jusqu'au regard qu'il semble n'adresser qu'à vous !
    Que faites-vous ?
    Trop contente, vous le likez instantanément en retour et attendez impatiemment son message ou... stupéfaite, paniquée... Fake, danger, arnaque... sont vos premières pensées, vous interdisant d'agir, quitte à passer à côté de votre grande histoire d'amour ?
    Prendre le risque de la vraie vie avec les joies et déceptions que cela suppose ou rester dans sa zone de confort à dorloter ad vitam aeternam son rêve de prince charmant : l'avenir de Julia se joue sur un seul clic.
    À droite, à gauche, cliquera, cliquera pas ?
    Quelle indéfectible loveuse n'a jamais ressenti cette impression de jouer sa vie à pile ou face ?
    Tinder et les plateformes de rencontre ressemblent étrangement à ces tables de poker dont on ignore jusqu'à la fin si le gagnant a bluffé.
    Faux profil, passion éphémère, traquenard, love story virtuelle, plan cul, Amour toujours... À ce stade, tout est possible pourvu que Julia entre dans le jeu. Ou pas.

    « Le jour où j'ai oublié de me désabonner », une romance dans laquelle se reconnaîtront les éternelles rêveuses, bercées par le fantasme de l'Homme Idéal et du GRAND AMOURRRRRRR....

  • Quand il s'approche de nous, à quelques centimètres, on peut sentir son souffle chaud dans nos oreilles. On peut sentir d'invisibles ficelles entourer nos poignets, et le diable, un sourire aux lèvres, nous tirer vers lui.
    Ce livre rend hommage et immortalise l'existence de quelques âmes anonymes, naviguant entre cauchemar et réalité sur une rivière de sentiments, pêchant, au hasard des virages de l'Histoire, les poissons de la vie. On vit, on aime, on se déchire, chahutés, secoués par des événements tantôt anodins, tantôt destructeurs, qui en un instant s'évaporent et nous laissent tomber dans le passé et l'oubli. Une vie sans gloire, sans intérêt, sans moyen de se défaire du joug de la destinée tragique des pauvres paysans.
    Et au loin, assis sur la pierre humide de notre tombeau, le diable, impatient, qui attend notre rédemption.

  • Fils d'un père Agent décisionnaire de l'Etat et d'une mère « Ménagère-Cultivatrice », tous deux de confession catholique, Louis-Victor Bekima, auteur de ce chef-d'oeuvre intitulé « Chacun ses rêves et son destin », est né le 11 février 1961 à la maternité de l'Hôpital Central de Nkongsamba. Issu de famille très modeste et malgré une enfance pas facile, Louis-Victor grandira dans un environnement empreint de bonheur et de joie de vivre. Il mènera ses études primaires à l'Ecole Publique Groupe II du « Plateau », ses études secondaires au collège Sainte Jeanne-d'Arc à Nkongsamba, et au Collège du Levant à Douala où il obtient son Baccalauréat D. Ensuite, il poursuivra ses études supérieures à l'Université de Yaoundé et à l'Institut des Techniques Agricoles du Centre Universitaire de Dschang où il obtiendra tout à son honneur, son Diplôme des Ingénieurs des Travaux Agricoles. Il est intégré dans l'administration camerounaise par le biais du Ministère de l'Agriculture. Il est affecté comme stagiaire en vulgarisation agricole dans l'Arrondissement de Sangmélima, Département du Dja-et-Lobo. Au terme de deux ans de stage, il est nommé comme Délégué d'Arrondissement d'Agriculture de Meyomessala avec résidence à Mvomeka'a, chez le Chef de l'Etat Son Excellence Paul Biya. Ayant idéalement commencé son service dans la Fonction publique, Louis-Victor va connaître une carrière difficile au point où il verra une partie de ses rêves et de ses espoirs fondrent comme neige au soleil. Mais, il ne va pas baisser les bras pour autant. Il va continuer à travailler tout en se formant. Ainsi, de 1998 à 2005, il obtiendra brillamment son Diplôme d'Etudes Spécialisées (DESS) en Sciences de l'Environnement à l'Université de Yaoundé I et quelques années plus tard, à l'étranger, deux certificats dans le domaine de la gestion de l'environnement et du développement durable. Il finira sa carrière comme Délégué Départemental de l'Environnement. Sur le plan conjugal, Louis-Victor est marié à Bekang SEN Marthe Solange. Il est père de cinq enfants dont Bekima Epety Marthe Yéléna, Bekima Bi Bekima Yvan Alvarez, Bekima Bekang Gilles Ghislain, Bekima Elong Cindy Mirka et Bekima Piya Simon Pierre.

  • Obligation incontournable, le service national a été pour des générations successives un rite de passage obligé. L'auteur a tenu sous forme de journal une chronique de cette année au service de la France.

  • L'attente

    Marie Alba

    Sandra, dramaturge à ses heures, dirige une troupe de théâtre essentiellement composée de femmes. La représentation de la pièce « femmes combattantes, femmes influentes » est annulée avec l'arrivée du confinement.
    Cette mise à l'arrêt du monde et ses situations inédites vont profondément chambouler l'ordre établi jusqu'à modifier les idées féministes de Sandra.
    L'action se déroule essentiellement à Saint-Pierre, petit Paris des Antilles, rasé de la carte par la folie incandescente de la montagne Pelée en 1902.
    Aujourd'hui un virus silencieux et terriblement meurtrier, importé probablement par un bateau de croisière, vient bouleverser les projets de Sandra et des habitants de l'île.
    L'inattendu virus flirte avec la population jusqu'à la rendre folle en générant des situations surréalistes et en provoquant chez certains des mécanismes de défense d'allure psychotique.

  • Merci à Fabienne de nous avoir offert cette chronique. où transparaît la vie martiniquaise du milieu du 20e siècle à nos jours. Partie d'expériences personnelles, elle nous plonge dans la vie quotidienne insoupçonnée du siècle dernier.
    Dans un style léger alliant l'humour, la poésie et le documentaire, elle passionnera et étonnera la jeune génération, à l'heure de l'Internet et du Smartphone.
    Elle réveillera les souvenirs des plus anciens et intéressera les citadins qui pourraient ignorer les réalités du monde rural de leur époque
    C'est un texte riche, instructif qui saura se faire apprécier.
    Prose et poésie, français et créole tracent les contours d'une victoire remportée de haute lutte.

  • Les chroniques, commentaires et réflexions qui constituent la moelle de ce livre sont le fruit d'une dizaine d'années de lectures qui mettent en évidence les nombreuses questions que l'on est à même de se poser, sur le sens de la démocratie et l'alternance politique, sur l'utilisation des richesses (minières et humaines), sur la situation alarmante de la femme, la « corruption » qui gangrène les instances les institutions, sur le phénomène inquiétant du « terrorisme », les conflits ethniques et les guerres qui en découlent, etc.
    À travers ces textes, au ton cosmopolitique, le philosophe-poète Aloys Shanyungu s'adresse aux Africains - en particulier aux Congolais - mais aussi à l'Occident, au Monde. En fin de compte, il s'agit ici textes essentiels qui nous donnent matière à réflexion, et nous obligent surtout à méditer et à oser s'engager pour la non-chosification et la revalorisation de l'homme total.

  • Alors qu'elle mène une vie paisible entre ses activités familiales, professionnelles et spirituelles, de profonds chambardements donnent à son existence, un nouveau sens.
    L'épreuve du deuil, lui ouvre un chemin d'espérance qui repense sa perception de la mort « Christ a vaincu la mort, elle n'a plus de pouvoir ».
    L'épreuve de la maladie l'entraine dans une longue période de tourments, dans sa chair et son âme. Cette traversée commence par ce qu'elle considère comme un chemin de conversion. Elle ouvre grand à son esprit, les portes d'une intense intimité avec Dieu : véritable période de grâce pendant laquelle la souffrance disparaît sous la force de l'Amour. Suit un chemin de fortification. Un véritable périple d'endurance qui met à nu ses faiblesses et sa petitesse, lui révèle une profonde dépendance à la présence de Dieu dans sa vie.
    Les textes qu'elle couche sur les pages de son recueil, sont rythmés par ses états d'âme, une vraie mise à l'épreuve de la foi, entre les doutes et l'espoir, la douleur et la paix. Chemin d'espérance, chemin de conversion, chemin de fortification et, demain s'Il le permet, chemin de gloire. Autant de chemins qui conduisent vers DIEU, ce Dieu d'Amour, de Force et de Puissance.

  • Entrons dans l'univers de Patricia Bettancourt, Un univers poétique qu'elle livre au travers de ses textes.
    Ses pensées, lorsque l'artiste contemple la nature, ses convictions lorsqu'elle observe notre monde moderne.
    Le récit est émaillé d'aphorismes de grands auteurs et se termine par des lectures commentées d'ouvrages qui ont accompagné Patricia dans son parcours de vie.

empty