Le lézard amoureux

  • Ce recueil se divise en trois parties, chacune d'entre elles évoquant un lieu différent : la ville, la maison et le lieu de vacances. Les poèmes, écrits dans une forme près de l'oralité, explorent les dynamiques d'un duo - un je et un tu interchangeables, presque désidentifiés, évincés d'eux-mêmes - qui vit sa fin par la désertion des lieux. Le motif de l'éviction, récurrent, illustre la précarité des liens dans un monde effréné. L'imagerie surréaliste convoquée par la poète témoigne de son refus d'accorder aux choses un sens définitif : elle cherche ainsi à désaxer les lieux, à les mettre en crise. Chaque poème est un

empty