Éditions Les Herbes rouges

  • Dans les années 1990, Denis Vanier a publié aux Herbes rouges une série de recueils
    de poèmes à la sobriété brutale. Porter plainte au criminel, livre posthume, est le
    dernier de cette série.

  • Paule a grandi étouffée par une mère rigide. Maintenant sa mère est vieille, et Paule doit s'occuper d'elle. Les migraines ne mentent pas : le passé irrésolu gruge le corps de Paule comme une maladie.
    « Mon problème, c'est que je voudrais détester pleinement ma mère, elle qui m'a fait tant de mal, et parfois j'y arrive vraiment, et alors cela me rend joyeuse et claire, comme le ciel bleu acier d'un hiver cinglant, je la déteste et c'est tout, je peux vivre ma vie. Mais ça ne dure jamais longtemps, toujours la culpabilité revient, et l'incertitude aussi, était-elle vraiment méchante? »
    Journal du doute, Une mère enquête sur les fils de douleur qui se nouent d'une génération à l'autre. Avec une franchise radicale, Paule Baillargeon déplie sous nos yeux la valse-combat qu'elle aura menée avec sa mère toute sa vie.
    Faisant écho à Une mère, le texte du film Trente tableaux raconte des moments forts de l'existence de l'artiste : de son enfance en Abitibi à sa vieillesse, en passant par sa prise de parole au cinéma et l'expérience déterminante de la maternité.

  • Après de grandes pertes, la mémoire menace de disparaître. Le langage se fractionne. La page blanche se confond aux draps du lit, « la mer inonde notre regard ». Que faire pour résister à l'aphasie qui s'installe, sinon un poème?
    « Écrire, c'est interroger la relation compliquée entre un grand événement historique et un événement plus intime, national; entre un deuil personnel et un deuil historique; entre notre façon individuelle de nous imprégner de l'histoire et notre façon collective de la commémorer. »
    Avec sobriété, marquée par une dévotion pour la vie et pour la mort, l'écriture d'Anne Michaels se risque ici à la limite du connaissable. Elle contemple « le moment où le désir / devient par force / le deuil ».
    Tout ce que nous avons vu est une main tendue, un geste d'audace et d'amour pour ressaisir la mémoire.

empty