Éditions Hurtubise

  • Contes

    Jacques Ferron

    À l'occasion de leur 60e anniversaire, les Éditions Hurtubise proposent cette réédition de l'un des titres les plus emblématiques de leur catalogue, les Contes de Jacques Ferron, superbement revisités par le regard poétique de Marc Séguin, l'un des artistes visuels québécois les plus importants.

    Cet ouvrage unique regroupe 14 des 44 contes publiés en 1968 dans leur première édition complète, à travers une sélection établie en collaboration avec la succession de l'auteur et Marcel Olscamp, spécialiste de l'oeuvre de Jacques Ferron.

    Les Contes occupent une place centrale dans l'oeuvre de l'écrivain, exploitant des thèmes qui lui ont toujours été chers : l'amour du pays, la dépossession individuelle et nationale, le rôle de l'artiste dans la société, l'évasion, la quête du salut et bien d'autres encore. Le choix des textes témoigne de leur profonde originalité, dépeignant aussi bien l'infernale animation urbaine que différentes atmosphères de la vie paysanne, tantôt typiques, tantôt tragiques.

  • 1937. Comme toute la province de Québec et le reste du monde, Montréal se relève encore de la Grande Dépression. Cédulie Caron, une veuve, et sa fille Précile dirigent une petite pension de famille du Quartier latin. Toujours célibataire à trente ans, Précile est fiancée depuis sept ans à Edmond, lequel est incapable de fonder une famille, la charge de ses vieux parents l'en empêchant. Cédulie suggère fortement à sa fille de rompre afin de se donner une chance de faire sa vie avec un autre homme, mais Précile s'y refuse obstinément. Au contraire, elle entend même précipiter les événements.

    Louis Bujold pose ses valises à la Pension Caron après avoir perdu l'emploi qu'il occupait à Ottawa. Son nouveau travail à La Sauvegarde, une société d'assurance-vie, lui permet de faire la connaissance de Constance Nault. Il tombe immédiatement sous son charme, mais la jeune femme se montre insensible au sien. Cependant, Louis n'est pas du genre à se laisser décourager.

  • 1937. Depuis sa rupture, Précile Caron est devenue l'objet d'un véritable harcèlement de la part de son ancien fiancé, Edmond. Celui-ci espionne tous ses faits et gestes, la soupçonnant d'impureté avec les hommes habitant sa pension. Avec ses médisances, il écorche même la réputation de la jeune femme. Heureusement, certains de ses locataires se montrent de parfaits chevaliers servants. D'ailleurs, son nouveau pensionnaire est particulièrement aimable envers elle.

    Pour Constance, le statut de mère célibataire est toujours aussi délicat. Désireuse de ne pas se retrouver au ban de la société, elle a construit de forts remparts autour d'elle. Louis, plus épris que jamais, lui offre son amitié en espérant que leur relation se transforme en union amoureuse. Il faut dire que la jalousie de Constance envers les autres femmes tournant autour de lui encourage le jeune courtisan à persévérer dans cette voie...

  • "En 1925, quelques années avant la Crise, l'insouciance règne encore. Sainte-Agathe-des-Monts, une station hivernale courue par les Américains fortunés, est aussi le lieu de rencontre d'une certaine élite canadienne-française. Mais tous ces gens n'y convergent pas que pour skier : ils y viennent aussi pour goûter à des plaisirs défendus, car quelques restaurateurs contournent en douce la prohibition locale qui est censée les empêcher de servir de l'alcool.

    Dans la horde des vacanciers qui débarquent à l'Hôtel des Pays d'en haut pour y passer le temps des Fêtes, on retrouve Adèle Duquet. Fille des propriétaires de l'établissement, elle revient d'un séjour à Montréal où les Années folles battent leur plein. Mais la jeune femme n'a guère le temps de regretter la grande ville, car il y a beaucoup à faire; et lorsque la journée de travail est terminée, les sports d'hiver et les bals offrent de nombreuses distractions.

    À travers les festivités de fin d'année, les vieilles rivalités et les intrigues amoureuses se noue toutefois un drame: la disparition d'un policier montréalais. Ce dernier était venu à Sainte-Agathe enquêter sur un mafieux avec qui plusieurs villageois, y compris le patron de l'Hôtel, se sont compromis. Il n'en faut pas plus à Danielle, journaliste montréalaise et amie d'enfance d'Adèle, pour fureter un peu partout dans l'espoir d'éclaircir le mystère."

  • Jake a 21 ans, mais il a parfois l'impression d'en avoir cent. C'est ce qui arrive quand on grandit trop vite, sous le feu des projecteurs. Jeune acteur prodige, son succès est cependant de l'histoire ancienne, et ses récentes frasques l'ont fait tomber de son piédestal pour atterrir dans sa chambre d'enfant, chez ses parents. Jake mène une vie grise: il cherche des raisons de la poursuivre, mais elles se font aussi rares que le plaisir dans ses journées sans soleil.

    Émilie a 18 ans, elle entame sa dernière année de cégep. Ambitieuse, elle rêve de devenir médecin. Toutefois, elle a une faille de la grosseur du Grand Canyon au travers du corps depuis que son premier amour l'a laissée, au début de l'été. Mais derrière cette douleur s'en cache une autre, plus profonde encore: celle créée par son père, le jour où il a quitté sa famille pour refaire sa vie. Émilie aimerait se reconstruire, mais les morceaux sont petits et le casse-tête, interminable.

    En apparence, Émilie et Jake n'ont rien en commun, sauf leurs blessures béantes au coeur et leur travail à la pizzéria du coin. Et pourtant, au fil de leurs soirées Sprite et placotage, une relation précieuse se tissera entre eux, empreinte de l'espoir que l'aube revient toujours, même après la plus sombre des nuits.

empty