Éditions Hannenorak

  • Mononk Jules

    Jocelyn Sioui

    Il existe dans chaque famille des histoires qui laissent des traces pour des générations. Des micromythes qui ne sortent pas de la microcellule familiale. Qu'on entretient un peu comme... comme le feu d'un poêle à combustion lente : une bûche de temps en temps.

    Mononk Jules reconstitue le parcours de Jules Sioui, un Wendat qui a bousculé l'Histoire canadienne avant de sombrer dans un énorme trou de mémoire familial et historique. Dans sa tentative de comprendre comment s'écrit l'Histoire (ou comment elle ne s'écrit pas) l'auteur se retrouve, malgré lui, face à un colosse aux pieds d'argile.

    Comédien, dramaturge et marionnettiste, Jocelyn Sioui tire ici sur les petits et grands fils de l'histoire de cet énigmatique grand-oncle, héros autochtone du 20e siècle.

  • Ce livre est le fruit de rencontres, de collaborations, de témoignages. Dans le cadre de sa recherche doctorale, Julie Cunningham a rencontré des femmes autochtones âgées de vingt-sept à soixante ans résidant au Québec et qui ont eu la générosité de partager leurs histoires de vie, des histoires qui lui ont permis de mieux comprendre les trajectoires qui mènent à l'itinérance ou qui y mettent un terme. L'autrice a bénéficié de la collaboration du Centre d'amitié autochtone de Val-d'Or et du Foyer pour femmes autochtones de Montréal

    Destiné aux jeunes et aux moins jeunes, Elles se relèvent encore et encore est un ouvrage hybride, un alliage d'art, de fiction et de chemins de vie réels. Dans ses multiples visées, il y a ce désir de rendre hommage à la parole de femmes vivant avec les séquelles des pensionnats autochtones : des femmes dont on entend trop peu souvent la voix et dont le témoignage met en lumière les maillons qui relient le passé, le présent et le futur de trajets empruntés.

  • Après avoir perdu son emploi et son mari musicien, Rose Okanese, mère de deux filles au caractère bien trempé, décide qu'il est temps de s'occuper d'elle-même et de remonter son estime de soi. Son idée de génie : courir le marathon annuel organisé dans sa réserve, et ce, malgré le fait qu'elle n'a pas enfilé de souliers de course depuis vingt ans, qu'elle fume comme une cheminée et que l'optimisme n'est pas sa plus grande qualité. Ce dont elle ne manque pas, en revanche, c'est de spontanéité, et bien qu'elle regrette au départ de s'être engagée dans ce projet, elle se laisse peu à peu mener par son destin. Celui-ci placera sur son chemin un adversaire inattendu et on ne peut plus redoutable : un vieux démon bien connu de la communauté, avec lequel elle devra se battre pour conserver son indépendance d'esprit... C'est peu dire qu'en deux temps, trois mouvements, le chaos s'installe dans la réserve.

empty