Éditions Bergame

  • «Les adultes pensent qu'il y a plein de choses qu'on n'est pas capable de faire ou de comprendre. Sauf que ce n'est pas vrai. Alors c'est important de leur montrer tout ce qu'on sait faire. On a beau n'être que des enfants, on est bien plus que cela.»

    Bienvenue à la crèche !
    Que se passe-t-il une fois les enfants déposés ?

    Entre biberons, doudous, rires et gros chagrins, venez découvrir le quotidien des plus petits comme des plus grands. De Chloé à Christine en passant par Paul, ces individus ont tous un point commun : ils se croisent à la crèche du village. Chaque expérience, teintée de son individualité, vient dresser un portrait aussi émouvant que loufoque du quotidien des acteurs de la petite enfance.

    Un roman lumineux et feel-good
    pour découvrir la vie des crèches !

  • «Les années passèrent donc et Lilly grandissait, tout comme Ronan bien entendu. La puberté changea leur aspect physique et leur voix mais rien ne changea réellement entre Lilly et Ronan ; ils étaient amis et restèrent amis.»
    A quoi seriez-vous prêt par amour ?
    Sur une planète lointaine, les humains ont dû créer une colonie pour survivre. Sur cette nouvelle terre, la vie a rapidement trouvé ses marques
    Lorsque Lilly et Ronan se rencontrent pour la première fois, ils ne sont que des enfants. Deux faces d'une même pièce, le couple ne se quitte plus. Alors, lorsque Lilly tombe malade et se voit attribuer Sam, un robot gardien, ils doivent réapprendre à vivre.
    Jusqu'à ce que tout bascule.
    Pourquoi Sam a-t-il attaqué Lilly ?
    De question en question, d'enquête en enquête, Ronan remonte chaque piste pour sauver Lilly.


    Scientifique de formation, André Bouchot s'est passionné pour la littérature à travers le théâtre. Après s'être un temps éloigné des planches et de l'écriture pour se consacrer entièrement à la biologie, il s'est remis à écrire, sans pouvoir s'arrêter. Lilly et Ronan : le robot gardien est son premier roman.

  • «Un jour, le passé tombe comme un couperet,
    Et vous vous rendez compte qu'à force d'anticiper le monde,
    Il ne reste à vivre de votre existence que les dernières secondes.»

    Peut-on être amoureux d'un souvenir ?

    Déambulant dans les rues de Paris, Olivier ne se rappelle que d'une chose : le visage de la femme qu'il aime.

    Vêtu de sa seule blouse d'hôpital et sans aucun souvenir de qui il est, le célibataire assumé erre à la recherche de cette femme providentielle. Qui est-elle ? Pourquoi a-t-il le sentiment qu'elle est plus qu'une simple connaissance ?

    Une tragédie moderne qui bouscule
    notre vision contemporaine de l'amour.


    Né en région parisienne, Anthony Luquand étudie à la Sorbonne Nouvelle et au Cours Florent. Laissant libre cours à son imagination, l'écriture devient pour lui catharsis. Le héros meurt à la fin est sa première pièce publiée aux Éditions Bergame.

empty