• « Je l'ai fabriqué un jour de joie parfaite, il y a vingt-huit ans. Il pesait 3,250 kilos, il était tout doux et tout joli dans ses brassières en liberty. Aujourd'hui, les cellules de dégrisement ou d'isolement et les bureaux des commissariats de plusieurs arrondissements parisiens nous sont devenus familiers, nous avons arpenté hébétés et vaincus quatre des plus grands hôpitaux de la capitale, un centre psychiatrique de banlieue, plus quelques cliniques privées. Nous avons également épuisé cinq médecins et usé trois psys pourtant résistants. Heureusement, une petite graine, puis une autre petite graine... Qu'importe le chemin, on récolte toujours ce que l'on s'aime ! » Ecrit avec émotion et humour, Qu'importe le chemin est le récit du long parcours d'une mère attentive, imparfaite et désemparée, et de son fils en dérive. C'est aussi l'histoire d'un amour improbable et bancal et l'espoir d'une récolte qui s'annonce généreuse. « Je l'ai fabriqué un jour de joie parfaite, il y a vingt-huit ans. Il pesait 3,250 kilos, il était tout doux et tout joli dans ses brassières en liberty. chemin, on récolte toujours ce que l'on s'aime ! » Ecrit avec émotion et humour, Qu'importe le chemin est le récit du long parcours d'une mère attentive, imparfaite et désemparée, et de son fils en dérive. C'est aussi l'histoire d'un amour improbable et bancal et l'espoir d'une récolte qui s'annonce généreuse.

  • Je suis envahie d'une froideur bizarre, je frissonne. Je suis transie et molle.
    À coup sûr, je suis seule et dans des ténèbres hostiles.
    Le silence... si ce n'est cette machine insolite qui grogne et halète tout près de moi.
    Aucun souvenir.
    Des bruits de pas. Une voix féminine :
    - Bonjour, Lucie, comment vas-tu aujourd'hui ?
    Je veux répondre, mais j'en suis incapable.
    Aucune logique pour expliquer cet état, mon état. Suis-je morte ? Aveugle ? Paralysée ? Immobilisée ?
    J'essaie pourtant de me concentrer, de bouger ne serait-ce que ma langue, mais rien ne suit ma pensée.
    Je n'ai plus de bouche...
    Afin de nous interpeller sur les thèmes de la filiation, de la résilience, de l'érotisme et de la renaissance, l'auteure nous présente une victime d'attentat, plongée dans le coma, dont l'esprit chemine entre une douloureuse réalité et les portes de l'au-delà où elle trouve réconfort et espoir.

  • "Tu sais, Jenny, derrière ces murs, on enferme les petites filles qui parlent trop."

    Petite fille docile et sensible, Jenny passe les sept premières années de sa vie dans le mensonge et la douleur. Elle survit, et raconte avec courage et détermination la maltraitance sexuelle et le déni familial. Le ton, sobre et pudique, est celui d'une violence rentrée et maîtrisée sous forme d'interrogations quant au rôle d'une mère.

    Plutôt que de se concentrer sur les agissements du prédateur et d'accuser, "Le confort de l'autruche" dénonce avant tout le comportement des proches, mère et grand-mère, engluées dans leurs mensonges, leur passivité et leur confort organisé. Toute la particularité de ce texte se situe dans l'évocation d'une tacite malfaisance familiale et affective.

  • Pauline, la cinquantaine, coiffeuse dans une petite ville, est mariée à Antoine, plombier de son état, mais entomologiste et sculpteur sur métal d'insectes géants par passion. Un concours de circonstances va les conduire à devenir gardiens d'une petite résidence privilégiée sur l'Île des Saules... Sur ce lieu plein de charme se trouvent sept demeures, pour sept familles. Les rencontres vont se révéler aussi savoureuses qu'inattendues, tandis que se succèdent au sein de cette joyeuse communauté petites victoires et gros chagrins. Mais l'Île des Saules leur réserve bien des surprises... Lorsque disparaît la petite Chloé, les saules seront seuls témoins silencieux de ce drame.

  • Offrir ses voeux est au coeur de la tradition. L'auteur s'est interrogée sur les motivations et le sens caché sous nos mots et sur les vertus possibles des voeux que nous formulons tous et sur les bonnes résolutions que nous nous proposons de suivre. Elle a décidé de recueillir nos rêves et nos souhaits, et d'analyser les subtilités enfouies sous nos déclarations. Avec humour, ce texte dépeint notre société au travers de ces démarches traditionnelles. Ce texte repère nos travers et nos secrets et les décortique allègrement, mais il sait aussi nous émouvoir par des rêves aussi bouleversants qu'inattendus.

    Un livre à lire, à offrir, à souhaiter !

empty