• L'espace d'un an

    Becky Chambers

    Rosemary, jeune humaine inexpérimentée, fuit sa famille de richissimes escrocs. Elle est engagée comme greffière à bord du Voyageur, un vaisseau qui creuse des tunnels dans l'espace, où elle apprend à vivre et à travailler avec des représentants de différentes espèces de la galaxie : des reptiles, des amphibiens et, plus étranges encore, d'autres humains. La pilote, couverte d'écailles et de plumes multicolores, a choisi de se couper de ses semblables ; le médecin et cuistot occupe ses six mains à réconforter les gens pour oublier la tragédie qui a condamné son espèce à mort ; le capitaine humain, pacifiste, aime une alien dont le vaisseau approvisionne les militaires en zone de combat ; l'IA du bord hésite à se transférer dans un corps de chair et de sang...
    Les tribulations du Voyageur, parti pour un trajet d'un an jusqu'à une planète lointaine, composent la tapisserie chaleureuse d'une famille unie par des liens plus fondamentaux que le sang ou les lois : l'amour sous toutes ses formes.
    Loin de nous offrir un space opera d'action et de batailles rangées, Becky Chambers signe un texte tout en humour et en tendresse subtile. Elle réussit le prodige de nous faire passer en permanence de l'exotisme à la sensation d'une familiarité saisissante.

  • Quatre personnes, quatre planètes : un groupe d'astronautes part en mission pour explorer des planètes susceptibles d'abriter la vie.
    Hommes et femmes, trans, asexuels, fragiles, déterminés, ouverts et humains, ils représentent la Terre dans sa complexité.
    Au fil des ans et des atterrissages, ils découvrent des animaux étranges, de « simples » bactéries, et les dilemmes éthiques de l'explorateur bienveillant mais forcément intrusif.
    Observer, c'est influencer. Exister, c'est agir.

    Il faut savoir jusqu'où aller trop loin ; pour rencontrer l'Autre, il faut le mettre en danger.

  • Archives de l'exode

    Becky Chambers

    La Flotte d'exode est un trésor vieillissant, témoin de la volonté humaine de disséminer ses enfants et sa culture à travers les étoiles. Singulière au sein de la communauté galactique, peu la rejoignent et beaucoup la quittent. Dans les couloirs de ces vaisseaux naissent, vivent et meurent les spatiaux.
    Une ethnologue à tentacules, un homme rêvant d'intégrer la Flotte, un adolescent de s'en aller, une archiviste vieillissante qui a connu l'époque où les Humains étaient des parias, une soignante affectée aux soins des morts, et Tessa, soeur d'Ashby, le capitaine humaniste de L'Espace d'un an.
    Autant de voix qui, humaines ou non, nous racontent le sentiment d'appartenance à un groupe, le besoin central de trouver une place, dans la galaxie ou dans les coeurs. Des gens ordinaires ; des vies ordinaires : uniques et précieuses.

    Après L'Espace d'un an et Libration, Archives de l'exode clôt le premier triptyque de Becky Chambers, pour lequel elle a reçu le prix Hugo 2019 de la meilleure série.

  • Libration

    Becky Chambers

    Lovelace, intelligence artificielle née à bord du Voyageur à la fin de L'Espace d'un an, accepte de se transférer à bord d'un corps synthétique. Devenir humaine, une chance ? Pas pour elle : les limitations de la chair l'étouffent. Champ de vision ridiculement restreint, pas d'accès au réseau, réactions physiologiques incontrôlables...
    À ses côtés, Poivre, mécano, l'aide de son mieux. Ancienne enfant esclave libérée par miracle, grandie seule sur une planète ravagée, elle aussi a dû lutter pour accéder pleinement à l'humanité et se construire une vie, sinon ordinaire, du moins normale.
    Libration - nom d'un point de l'espace en équilibre entre deux astres, zone de stabilité mouvante qui accompagne les planètes dans leur danse - raconte l'histoire de ces deux femmes. Chacune à sa façon s'arrache à une vie liminale pour se tailler une identité, conquérir l'indispensable : la dignité.
    On ne croise pas ici les autres personnages de L'Espace d'un an ; Chambers, au lieu de prolonger leur histoire, l'élargit. Sa tendresse et sa lucidité nous offrent des pages déchirantes - l'enfance tragique de Poivre, qui ignore tout de l'amour, et l'isolement de Lovelace, identique à nous mais incapable de vivre comme nous - et un chant d'amour plein de confiance et de courage.

  • ******By winner of the 2017 Prix Julia-Verlanger at the Utopiales SFF Festival, Nantes******The astonishing self-published debut novel that Guardian calls 'a quietly profound, humane tour de force'***SHORTLISTED FOR THE ARTHUR C. CLARKE AWARD****** SHORTLISTED FOR THE KITSCHIES GOLDEN TENTACLE****** LONGLISTED FOR THE BAILEY'S WOMEN'S PRIZE FOR FICTION 2016***When Rosemary Harper joins the crew of the Wayfarer, she isn't expecting much. The Wayfarer, a patched-up ship that's seen better days, offers her everything she could possibly want: a small, quiet spot to call home for a while, adventure in far-off corners of the galaxy, and distance from her troubled past.But Rosemary gets more than she bargained for with the Wayfarer. The crew is a mishmash of species and personalities, from Sissix, the friendly reptillian pilot, to Kizzy and Jenks, the constantly sparring engineers who keep the ship running. Life on board is chaotic, but more or less peaceful - exactly what Rosemary wants.Until the crew are offered the job of a lifetime: the chance to build a hyperspace tunnel to a distant planet. They'll earn enough money to live comfortably for years... if they survive the long trip through war-torn interstellar space without endangering any of the fragile alliances that keep the galaxy peaceful. But Rosemary isn't the only person on board with secrets to hide, and the crew will soon discover that space may be vast, but spaceships are very small indeed.'A quietly profound, humane tour de force' Guardian
    'Joyous...will restore your faith in science fiction (specifically) and humanity (in general)' Tor.com
    'Enjoyable, brilliantly realised' James Smythe, author of The Echo

  • SHORTLISTED FOR THE 2017 HUGO AWARD AND THE ARTHUR C CLARKE AWARD 'Chambers is simply an exceptional talent' Tor.com **Winner of the 2017 Prix Julia-Verlanger**
    The stand-alone sequel to the award-winning The Long Way to a Small, Angry PlanetLovelace was once merely a ship's artificial intelligence. When she wakes up in an new body, following a total system shut-down and reboot, she has to start over in a synthetic body, in a world where her kind are illegal. She's never felt so alone. But she's not alone, not really. Pepper, one of the engineers who risked life and limb to reinstall Lovelace, is determined to help her adjust to her new world. Because Pepper knows a thing or two about starting over. Together, Pepper and Lovey will discover that, huge as the galaxy may be, it's anything but empty. PRAISE FOR THE WAYFARERS
    'Never less than deeply involving' DAILY MAIL'Explores the quieter side of sci-fi while still wowing us with daring leaps of imagination' iBOOKS'So much fun to read' HEAT'Warm, engaging, properly science-fictional, A Closed and Common Orbit is a very likable novel indeed' GUARDIAN 'The most fun that I've had with a novel in a long, long time' iO9

empty