• GRIPPES, RHINO-PHARYNGITES, BRONCHITES...

    Ces infections virales, nous les connaissons bien ! Et pourtant, chaque hiver, il nous arrive tout de même de tomber malades. Depuis peu, c'est d'un nouveau virus qu'il faut se protéger, le coronavirus SARS-CoV-2. Celui-ci circule de façon active et, même s'il ne semble pas forcément dangereux pour la majorité d'entre nous, il peut l'être pour les populations à risque.

    Heureusement, il existe des solutions pour l'éviter, certaines que nous appliquons depuis quelque temps désormais - le port du masque, le lavage des mains, la distanciation physique... -, mais aussi d'autres, moins médiatisées ces temps-ci mais tout aussi importantes, comme le renforcement de nos défenses naturelles.

    Cet ouvrage pratique et facile d'accès fait le point sur les bons gestes à adopter pour vous protéger, vous-même mais aussi vos proches, et vous donne tous les conseils pour renforcer votre système immunitaire afin de résister aux agressions hivernales et de ralentir la propagation des virus.

    Les règles d'or d'une bonne hygiène de vie.

    S'y retrouver dans les compléments alimentaires.

    Des astuces et des conseils pour chaque geste barrière.

     

    Le DR MARC PÉREZ, médecin généraliste, pratique depuis plus de trente ans la médecine du sport et la médecine naturelle ostéopathique. Il est également formé en médecine chinoise, phytothérapie, aromathérapie et mésothérapie.

    Avec la collaboration d'ALIX LEFIEF-DELCOURT, journaliste indépendante et auteure de nombreux guides santé.

  • Contrebande

    Enrique Serpa

    Premier roman d'Enrique Serpa, Contrebande dépeint à merveille le monde turbulent de La Havane dans les années vingt. À travers l'agitation d'une foule de pêcheurs, prostituées, contrebandiers, enfants miséreux, on voit couver le feu qui embrasera l'île de Cuba.

    Histoire trouble d'un trafic de rhum en pleine Prohibition aux États-Unis, Contrebande est aussi l'histoire d'un face-à-face ambigu entre l'armateur de La Buena Ventura et Requin, le capitaine de bord, homme d'honneur et pirate à ses heures.

    Publié en 1938, constamment réédité, Contrabando est considéré comme un classique de la littérature cubaine contemporaine.
    « Vous êtes le meilleur romancier d'Amérique latine, et vous devez tout abandonner pour écrire des romans » disait Ernest Hemingway à Enrique Serpa à qui il reprochait de consacrer trop de temps à son activité de journaliste. Quant à Eduardo Manet, qui a accepté de préfacer la traduction de Contrebande, il place sans hésiter Serpa aux côtés des plus grands, Carpentier, Faulkner ou... Hemingway. Enrique Serpa (1900-1968) a été traduit pour la première fois en français chez Zulma en 2009.

  • « Puchy a toujours dit que le quartier était un monstre. Je lai entendu dire tant de fois que jai fini par me limaginer moi-même ainsi : une pieuvre pourvue dun million de tentacules. » Léo Martin est depuis peu commissaire de quartier à Santa Clara, ville de province cubaine. Sa routine : faire face aux business illégaux, aux règlements de comptes et aux coups tordus des petites frappes du coin. Léo enquête sur une contrebande de lunettes de soleil quand un jeune homme se fait assassiner. Quels sont les liens entre ces deux affaires ? Les amis et collègues de Léo sont-ils tous irréprochables ? Dans La vie est un tango, cest tout un quartier qui prend vie, peuplé de rumeurs et de faux-semblants.

  • Du grand classique aux saveurs les plus originales, Jérémy Del Val, champion de France du dessert 2014, vous livre ses meilleures recettes de babas !
    Un chef pâtissier dans ma cuisine ! Les Français adorent faire la cuisine, et ils raffolent en particulier des desserts. Ils s'équipent d'ailleurs de plus en plus pour avoir tous les accessoires d'un pâtissier professionnel. Mais sans les techniques, pas de recette d'exception possible !
    Jérémy Del Val vous fait découvrir 30 recettes originales de babas et savarins, avec des saveurs et des textures que vous n'imaginiez pas. Grâce aux 10 techniques en pas à pas illustrées, réussir vos desserts sera un jeu d'enfants !
    Desserts à partager ou à l'assiette, saveurs classiques ou très originales... Le savoir-faire d'un grand pâtissier se met au service de vos papilles !
    Tout pour réussir à coup sûr des desserts dignes des restaurants étoilés !

  • Ce recueil de nouvelles d'Olive Senior est un concentré de son talent : dire ce qui fait l'humanité des gens, leur manière de se lier les uns aux autres, leur noirceur, leur gaieté. Bien sûr, nous sommes en Jamaïque, tant dans les campagnes qu'en ville, chez les pauvres et chez quelques riches aussi : Miss Rilla, qui sait rire depuis le fond de son ventre, libre et heureuse ; le long, pâle et maigre Blue Boy ; Beccka qui, à l'âge de onze ans, pose des colles théologiques à l'archidiacre.
    Dans une langue puissante et réaliste, Olive Senior laisse ouverte l'histoire de ses personnages, elle ne décide pas de leur sort. Ce qui l'intéresse, c'est ce grouillement d'humanité, ce concentré de douceur et de dureté que livre chaque page. Le lecteur n'a qu'à se laisser emporter par la musique des paroles.

  • Le rhum est une des conséquences de la conquête de l'Amérique, où, dès le XVe siècle, les Européens plantèrent la canne à sucre originaire d'Asie. Dans leurs empires coloniaux, les Portugais et les Espagnols, puis les Français et les Anglais, qui savaient déjà l'art de produire l'eau-de-vie, tirèrent très tôt du jus de canne une boisson fortement alcoolisée. Les progrès de la distillation en permirent la production sur une grande échelle.
    D'abord réservé à l'usage des Noirs, des boucaniers et de tous les écumeurs des mers du Nouveau Monde, le rhum fut aussi utilisé sur les côtes d'Afrique comme monnaie d'échange dans la traite des esclaves. En tant que boisson, il ne se répandit en Europe et en Amérique du Nord qu'au cours du XVIIIe siècle. Jusqu'à nos jours, sa production et sa consommation demeurèrent liées aux bouleversements coloniaux et aux convulsions des métropoles, dont la principale fut la Prohibition dans les états-Unis des années vingt.
    Dans l'évolution de cette boisson devenue quasi mythique, se reflète une bonne part de l'histoire mouvementée des deux rives de l'Atlantique.

  • Peu importe l'époque, l'alcool est présent dans nos sociétés. En Gaspésie, on en retrouve des traces il y a fort longtemps. C'est pourquoi le numéro de décembre-mars « Histoires enivrantes » du Magazine Gaspésie est consacré à ce sujet. Des « bootleggers » aux différentes facettes de la contrebande en passant par les liens entre l'histoire du rhum et le commerce de la morue ou l'époque où l'alcool doit être commandé par la poste, ce numéro révèle certaines informations rarement dévoilées ou publiées. Voyez également comment le clergé réagit devant l'ivrognerie, plus particulièrement dans la Baie-des-Chaleurs, et comment Métis applique la tempérance jusque dans les hôtels. En prime : une nouvelle littéraire originale et deux recettes de « bagosse » sont proposées. Dans les chroniques, rencontrez le dévouement d'Alexandre Cyr, la bonté du père Watier, celle de Camille-Eugène Pouliot, le courage d'Angela Boulay et le parcours militaire de Russell Miller.

empty