• Buczacz est une petite ville de Galicie (aujourd'hui en Ukraine). Pendant plus de 400 ans, des communautés diverses y ont vécu plus ou moins ensemble ; jusqu'à la Deuxième Guerre mondiale, qui a vu la disparition de toute sa population juive. En se concentrant sur ce seul lieu, étudié depuis l'avant-Première Guerre mondiale, Omer Bartov reconstitue une évolution polarisée par l'avènement des nationalismes polonais et ukrainien, et la lutte entre les deux communautés, tandis que l'antisémitisme s'accroît. À partir d'archives récoltées pendant plus de 20 ans, d'une documentation considérable, de journaux intimes, de rapports politiques, milliers d'archives rarement analysées jusqu'à aujourd'hui, il retrace le chemin précis qui a mené à la Shoah.
    Il renouvelle en profondeur notre regard sur les ressorts sociaux et intimes de la destruction des Juifs d'Europe.
    Omer Bartov est professeur d'histoire européenne à Brown University (États-Unis). Il est l'auteur de plusieurs livres importants, dont un seul, jusque-là, a été traduit en français (L'Armée d'Hitler, Hachette, 1999). Anatomie d'un génocide a été célébré par Jan Gross, Tom Segev, Christopher Browning, Saul Friedlander, Philip Sands...

  • L'actuelle révolution numérique va bouleverser nos conditions de vie autant que les rapports de force internationaux. L'intelligence artificielle va-t-elle créer une corne d'abondance dans laquelle chacun pourra se servir ? Ou au contraire intensifier les inégalités à un stade inconnu pour l'humanité, opposant une poignée de nantis richissimes aux multitudes privées d'emploi et démunies ? Va-t-elle garantir l'autonomie à chacun ou réaliser le cauchemar de 1984, une société totalitaire où la vie privée n'existe plus ? Les géants du digital d'à peine vingt ans d'existence sont devenus de véritables superpuissances. L'IA est la nouvelle frontière du duel entre la Chine et les Etats-Unis. Que peuvent faire la France et l'Europe ? Dans un ouvrage accessible, documenté et vivant, Pascal Boniface vient éclairer les enjeux sociétaux et géopolitiques encore trop peu débattus de l'intelligence artificielle.

  • Notre maladie - lecons de liberte depuis un lit d'hopital americain Nouv.

    « L'Amérique est censée incarner la liberté. Pourtant, la maladie et la peur nous ont rendus moins libres. Être libre, c'est devenir soi-même, se déplacer dans le monde en suivant ses valeurs et ses désirs. Chacun d'entre nous possède un droit au bonheur et à laisser une trace. La liberté s'arrête lorsque nous sommes trop malades pour envisager le bonheur et trop faibles pour nous lancer à sa poursuite. Le mot liberté devient hypocrite quand il est prononcé par ceux-là mêmes qui créent les conditions de notre maladie et de notre impuissance. Dès lors que notre gouvernement fédéral et notre médecine commerciale ruinent notre santé, ils nous ôtent la liberté. » T. S.

  • La violence thérapeutique faite aux femmes naît en même temps que la médecine moderne. Auparavant jugées comme sorcières, elles ont été qualifiées d'hystériques, de dépressives et, maintenant, de bipolaires. Pratiquée longtemps essentiellement par des hommes, la science médicale a enfermé les femmes dans ces catégories. Qu'il s'agisse de psychiatrie, de gynécologie, de médecine générale ou de toute autre forme de prise en charge, la relation thérapeutique est encore trop souvent sourde aux symptômes et à la souffrance des femmes.

     

    S'appuyant sur des situations cliniques, tirées des archives médicales et de son expérience de psychiatre et psychanalyste, Thierry Delcourt retrace l'histoire de ces violences afin d'éclairer sur les conditions d'un soin respectueux. Il ne s'agit pas d'un procès de la médecine actuelle dont les progrès sont fascinants, ni des soignants qui tentent de soulager les patientes. Il s'agit de permettre que les femmes se libèrent des mauvais traitements qu'elles subissent encore quand la maladie les place en posture de faiblesse, quand des thérapeutes n'écoutent pas leur parole.

  • Les racines de l'islam radical - histoire, pensee, geopolitique Nouv.

    L'"État islamique", visage d'épouvante de l'islam radical, continue à sévir. Afin de freiner son expansion, une nouvelle coalition mondiale s'est formée, dans l'espoir de venir à bout de ce monstre. Pour éclairer l'actualité de façon constructive et tracer un pont entre l'Orient et l'Occident, cet ouvrage propose un retour historique et une analyse philosophique du radicalisme, aux sources millénaires et religieuses. Il produit aussi une analyse géopolitique des formes contemporaines de l'islam radical. Enfin, il dresse le bilan géostratégique de la situation internationale depuis le 11 septembre. Antoine J. Assaf nous livre un décryptage éclairant pour comprendre les transformations à l'oeuvre. Il nous invite à appréhender avec recul les enjeux et les problématiques d'une réalité complexe, loin des fantasmes, des amalgames ou des simplifications.

    Publié pour la première fois en 2015, ce texte a été récompensé par le prestigieux prix Vauban. Pour cette nouvelle édition, il a été actualisé.

    Histoire - Définitions - Analyse

  • Repères et clés pour décrypter l'actualité

    Pourquoi parler des mondes arabes ? Quel avenir pour les pays arabes ? La colonisation a-t-elle aujourd'hui encore une influence ? Quelles trajectoires depuis les indépendances ? Le monde arabe est-il bien ou mal parti ? Ces questions traversent l'histoire contemporaine et resurgissent au fil de l'actualité. Des clichés à la réalité, cet ouvrage nous parle de lieux, de faits et de chiffres pour nous aider à y voir plus clair. Spécialiste incontesté, l'auteur propose 40 fiches documentées pour cerner les enjeux et les défis de la région. L'ensemble est- illustré de cartes, graphiques et tableaux. Cette nouvelle édition entièrement mise à jour comprend des cartes inédites.


    "Didier Billion décrypte avec aisance les tumultes et les crises qui secouent les mondes arabes, nous amenant ainsi à une meilleure compréhension de ses enjeux."
    Pascal Boniface

  • La géopolitique, en tant qu'étude des relations internationales, rend compte du phénomène de la mondialisation tout en analysant ses mécanismes.

    Pédagogique, ce guide commence par définir la géopolitique. Pratique, il propose ensuite 50 fiches thématiques et documentées pour dresser un panorama des conflits, des problématiques et des tendances du monde actuel. Il constitue une synthèse d'introduction et de référence sur le sujet. Cette nouvelle édition comprend des cartes mises à jour et des textes inédits.

  • La crise du Covid-19 a suscité un tel choc dans l'opinion publique que beaucoup de commentateurs ont émis l'hypothèse que plus rien ne serait comme avant. C'est qu'il s'agit d'un épisode sans précédent, révélateur d'évolutions latentes et porteur de modifications structurelles dans les relations internationales. Passé l'effet de sidération, cet ouvrage revient sur ce "moment" historique et nous éclaire sur les conséquences géostratégiques de cette catastrophe sanitaire.

    Est-ce la fin du monde occidental, atteint dans son modèle de réussite ? La Chine a-t-elle gagné dans le duel qui l'oppose plus que jamais aux États-Unis ? Cette crise balaye-t-elle définitivement le rêve d'une Europe puissante ou va-t-elle susciter le sursaut tant attendu et si souvent déçu ? Se dirige-t-on vers davantage de multilatéralisme ou vers une profusion d'unilatéralismes ? Autant de questions de fond que Pascal Boniface analyse avec lucidité pour nous aider à appréhender le "monde d'après".

    PASCAL BONIFACE est directeur de l'Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS) et enseignant à l'Institut d'études européennes de l'université de Paris VIII. Il a écrit plus de 60 ouvrages sur les questions géopolitiques dont certains ont donné lieu à de multiples traductions ou rééditions. Il a créé la chaîne Youtube « Comprendre le monde ». Retrouvez-le sur son blog www.pascalboniface.com et sur Twitter @PascalBoniface.

  • Généalogie d'un monde multipolaire

    De 1945 à nos jours, Pascal Boniface retrace de façon directe, claire et vivante 75 ans de relations internationales. Il met ainsi en lumière les précédents, les choix et les biais géopolitiques qui permettent de décrypter l'actualité et de percevoir le monde dans sa globalité.
    Foisonnante et explosive, la période contemporaine ne cesse de nous surprendre : cet essai didactique - mis à jour à l'aune des récents événements (élection de Jair Bolsonaro, dernières décisions radicales de Donald Trump, crise du Covid-19...) - constitue la référence indispensable des lecteurs désireux de prendre du recul pour aborder la mondialisation de façon éclairée et le présent en connaissance de cause.
    Pascal Boniface est directeur de l'Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS) et enseignant à l'Institut d'études européennes de l'université de Paris VIII. Il a écrit plus de 60 ouvrages sur les questions géopolitiques dont certains ont donné lieu à de multiples traductions ou rééditions. Il a créé la chaîne Youtube « Comprendre le monde ». Retrouvez-le sur son blog www.pascalboniface.com et sur Twitter @PascalBoniface.

  • REPÈRES ET CLÉS POUR DÉCRYPTER L'ACTUALITÉ
    L'agriculture est au coeur de la géopolitique. Combien de conflits s'enracinent dans une terre disputée ou dans une eau rare ? Combien de révoltes sont aussi celles de la faim ? Peut-on rêver de souveraineté ou de puissance sans sécurité alimentaire ? Ces questions traversent l'histoire contemporaine et resurgissent au fil de l'actualité. Des clichés à la réalité, cet ouvrage nous parle de lieux, de faits et de chiffres pour nous aider à y voir plus clair. Spécialistes incontestés, les auteurs proposent 40 fiches documentées pour cerner les enjeux et les défis de cette activité ancestrale et universelle. L'ensemble est illustré de cartes, de graphiques et de tableaux

    « Les enjeux politiques, économiques et sociétaux de l'agriculture sont bien connus. Dans une approche originale et stimulante, Sébastien Abis et Pierre Blanc nous font découvrir ses - immenses - enjeux géopolitiques. »

    PASCAL BONIFACE

    SÉBASTIEN ABIS est le directeur du Club DEMETER, écosystème du secteur agricole et agro-alimentaire tourné vers les réflexions de long terme, les enjeux mondiaux et les dynamiques intersectorielles. Il est chercheur associé à l'IRIS, spécialiste de la sécurité alimentaire dans le monde.
    PIERRE BLANC est docteur en géopolitique (HDR) et ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts. Il enseigne la géopolitique à Bordeaux Sciences Agro et Sciences Po Bordeaux. Chercheur au LAM (Sciences Po/ CNRS), il est rédacteur en chef de la revue Confluences Méditerranée.

    Attention, cet ebook contient de nombreuses illustrations (cartes et schémas) dont les légendes colorées se comprennent mieux sur tablette ou smartphone.

  • Mis en scène au cinéma, dans les séries télé ou en littérature, les services de renseignement, appelés aussi « services secrets », sont l'objet de multiples fantasmes. En réalité, l'activité de renseignement vise à recueillir, analyser, exploiter et diffuser des informations afin d'éclairer les choix stratégiques d'un pays. Il a aussi pour but de préserver les capacités militaires et civiles d'un État et de prévenir les menaces. Comment est organisée cette activité essentielle ? Quelles sont les différentes structures qui en ont la charge, quel est leur rôle et comment fonctionnent-elles ? Précis et concret, cet ouvrage conçu par un spécialiste présente l'histoire, les méthodes et les acteurs du renseignement en France, des origines à nos jours.

    Cette nouvelle édition mise à jour est enrichie de récits sur certaines grandes aff aires d'espionnage.

     


    CHRISTOPHE SOULLEZ, universitaire, est chef de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) au sein de l'Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ).

    Spécialiste des questions de sécurité, il enseigne notamment à l'École des officiers de la Gendarmerie nationale (EOGN), à l'École nationale supérieure de la police (ENSP) et à l'Institut d'études politiques de Paris. Il est le co-auteur de plusieurs ouvrages dont La criminologie pour les Nuls (First) et 3 minutes pour comprendre les 50 plus grandes affaires criminelles de notre histoire (Le Courrier du livre).

  • L'objet de l'historiographie est d'explorer les conceptions de l'histoire, les pratiques et les manières de faire des historiens : comment ils interrogent le passé, avec quels outils et pour en comprendre quoi. Dresser aujourd'hui un panorama des recherches en histoire, c'est ainsi montrer comment cette discipline s'est constituée au fil du temps, mais aussi présenter l'histoire telle qu'elle se pratique aujourd'hui, en France et dans le monde. La nouvelle histoire mondiale (global history) ou encore l'histoire du genre (gender) illustrent le renouvellement récent des approches. En découvrant la fabrique de l'histoire, cet ouvrage questionne la place de l'historien dans nos sociétés si consommatrices d'histoire(s) et de « mémoire ». Une « Histoire de l'histoire » comme discipline en somme, qui éclaire notre rapport parfois douloureux au passé, et bien souvent aussi notre présent. À lire également en Que sais-je ?... L'histoire culturelle, Pascal Ory Le paléolithique, Boris Valentin

  • Repères et clés pour décrypter l'actualité

    Comment Daech s'est-il imposé au Moyen-Orient ? Quel impact a-t-il eu localement et à l'échelle mondiale ? Comment les États luttent-ils ? Ces questions traversent l'actualité. Des clichés à la réalité, cet ouvrage nous parle de lieux, de faits et de chiffres pour nous aider à y voir plus clair. Inspiré des recherches les plus récentes sur le sujet, il propose 40 fiches documentées pour cerner les enjeux et les défis de ce phénomène mondial. L'ensemble est illustré de cartes, graphiques et tableaux.


    "Ce livre constitue une précieuse mise en perspective. Il permet d'appréhender le phénomène Daech dans sa globalité, d'en saisir les nombreuses ramifications et d'en comprendre les multiples impacts."
    Pascal Boniface

  • REPÈRES ET CLÉS POUR DÉCRYPTER L'ACTUALITÉ

    Pour quelles raisons les migrants quittent-ils leur pays d'origine ? Comment choisissent-ils leur pays d'arrivée ? Quel impact les migrations ont- elles sur les pays de départ ? Comment les pays d'accueil gèrent-ils l'ensemble des arrivants ? Ces questions traversent l'histoire contemporaine et resurgissent au fil de l'actualité. Des clichés à la réalité, cet ouvrage nous parle de lieux, de faits et de chiffres pour nous aider à y voir plus clair. Spécialiste incontestée, l'auteure propose 40 fiches documentées pour cerner les enjeux et les défis de ce phénomène mondial. L'ensemble est illustré de cartes, graphiques et tableaux.

    "Catherine Wihtol de Wenden permet de comprendre de façon lumineuse l'un des défis stratégiques et sociétaux majeurs du XXIe siècle."
    Pascal Boniface

    NB : cet ebook est édité en couleurs et est adapté aux tablettes, smartphone, PC/Mac. En revanche, sur les liseuses noir et blanc, la lecture des cartes et schémas peut devenir difficilement compréhensible.


     

  • Quelle société voulons-nous pour demain ? 

    En janvier 2015, la France connaissait des attaques djihadistes de grande ampleur. La première a frappé Charlie Hebdo, précisément ciblé en tant qu'emblème de la liberté d'expression et de la laïcité. Claude Ardid, Marika Bret et Nadège Hubert, collaborateurs du journal satirique, prennent ici la plume pour remonter le fil des dérives identitaires auxquelles nous assistons en France depuis une trentaine d'années.

    De l'affaire du voile en 1989 à celle de la crèche Baby-Loup en 2008, sans oublier la question du burkini dans les piscines municipales, ils reviennent sur les événements qui ont conduit peu à peu à diviser le pays. Ils ont à cette fin interrogé des acteurs de terrain, des responsables politiques (François Hollande, Bernard Cazeneuve, Benoît Hamon, Malek Boutih...) ainsi que des figures de la société civile (Jean-Pierre Obin, Dilem...), dont ils proposent le témoignage inédit et éclairant.

    Rappelant l'histoire et définissant les contours de la laïcité, ils partagent avec passion leur attachement rigoureux à la citoyenneté, sans distinction d'origine ou de religion, ainsi qu'aux valeurs de la République, qui protège chacun dans ses convictions en permettant de débattre, de contester et de se moquer. Un essai nécessaire à l'heure où la société doit faire des choix engageants pour le vivre-ensemble.

  • De Cro-Magnon à Macron, cet ouvrage retrace les moments-clés de l'histoire de France. Synthétique et pédagogique, il présente l'essentiel de ce qu'il faut retenir pour comprendre chaque période historique dans ses dimensions politiques, culturelles et socioéconomiques. En fin de chapitre, la rubrique "Qu'en reste-t-il ?" révèle les traces matérielles et immatérielles laissées par le passé, de l'Antiquité à la France contemporaine. Des biographies et des encadrés permettent d'incarner et d'illustrer cette histoire. Clair, précis et vivant, ce livre retisse les innombrables liens entre hier et aujourd'hui.

    Une approche synthétique - Des repères culturels - Les grandes périodes

  • Dernier ouvrage de l'un des plus grand historien du XXe siècle, Le Bourgeois de Paris au Moyen Âge revient sur les hommes - commerçants, boutiquiers, artisans, gens de finance, praticiens du droit, collaborateurs de l'administration royale, officiers de justices diverses, attachés aux institutions d'Église - qui, aux côtés du roi, ont fait de Paris la première ville d'Europe. Sous la plume de Jean Favier, détails pittoresques et anecdotes savoureuses émaillent le récit de la vie d'une population qui n'a pas sa pareille dans la France du Moyen Âge. Et à travers la question de la notabilité bourgeoise, il traverse l'ensemble de l'histoire médiévale de la cité parisienne. « Le Paris médiéval, de l'aube ou du soleil couchant, respire et s'active sous nos yeux. Et Jean Favier en est le guide ardent. » Télérama

  • Les secrets du IIIe Reich

    ,

    lu par Amélie BELOHRADSKY
    • Lizzie
    • 9 Avril 2020

    Une plongée au coeur de l'histoire secrète du IIIe Reich et de ses dignitaires à travers la résolution de quelques grandes énigmes. Ce recueil propose au lecteur un voyage exceptionnel dans les coulisses de l'Allemagne nazie, en éclairant sept de ses rouages les plus mystérieux. Grâce à leur talent de conteurs et à l'exhaustivité de leur enquête, les auteurs éclairent d'une lumière nouvelle l'un des moments les plus ahurissants du XXe siècle.
    01. - 02. Le mystère des origines
    03. - 05. L'éloquence conquérante
    06. - 07. Une boîte de scorpions
    08. - 09. L'homme à femmes
    10. - 12. La santé d'Hitler
    13. - 14.
    Werwolf, les " loups-garous " d'Hitler
    15. - 19. Le fantôme errant de Martin Bormann

  • L'histoire semble aller de soi. Pourtant, prononcer « l'évidence de l'histoire », c'est aussitôt ouvrir un doute. L'évidence est le fil conducteur de ces pages qui interrogent le statut du récit historique, l'écriture de l'histoire, la figure de l'historien, hier et aujourd'hui, de la Méditerranée antique à la France de la fin du xxe siècle. Depuis Hérodote, l'histoire est devenue une affaire d'oeoeil et de vision. Voir et dire, écrire ce qui s'est passé, le réfléchir comme un miroir : tels ont été quelques-uns des problèmes constituant l'ordinaire de l'historien. Les nombreuses reformulations modernes ont poursuivi ce travail sur la frontière du visible et de l'invisible. Parvenir à la vue réelle des choses, en voyant plus loin et plus profond. Mais, avec la fin du xxe siècle et la domination du présent, cette forte évidence de l'histoire s'est trouvée mise en question. Quel rôle pour l'historien face au « défi narrativiste », à la montée du témoin, à celle du juge, et alors même que mémoire et patrimoine sont devenus des évidences ?

  • 1914

    Luciano Canfora

    Et si l'on concevait la tâche de l'historien comme l'enquête d'un Sherlock Holmes ? Si la guerre pouvait être assimilée à un crime, les coupables se dissimulant, des alibis étant invoqués, des innocents désignés du doigt ?
    Dans cet ouvrage - ni « livre édifiant » ni « commémoration » -, Luciano Canfora aborde la guerre non comme un monument, mais comme un événement vivant qu'il s'agirait de retourner dans tous les sens pour comprendre « ce qui s'est vraiment passé ».
    L'enquête menée au fil de ces pages - puisqu'il s'agit bien d'une enquête - se déroule en une vingtaine de courts chapitres, tirés de conférences à la radio publique italienne, à lire d'une traite comme autant de petites histoires. Les idées reçues - surtout celles qui ont cours dans les pays vainqueurs - ne survivent pas à l'examen. La fin ne nous livre pas un unique coupable, mais nous laisse vaccinés contre les reconstructions apologétiques.
    C'est le livre que doit lire qui veut se faire en quelques pages une idée de la multiplicité des causes et des conjonctures qui ont conduit à la Première Guerre mondiale.


  • JÉSUS, QUI ÉTAIT-IL VRAIMENT ?

    Qui était vraiment Jésus ? Et comment expliquer qu'il soit devenu une figure d'inspiration aussi largement partagée, le fondateur d'une nouvelle religion, et surtout le personnage le plus important et le plus connu de l'histoire universelle ? Cet ouvrage, relevant à la fois de la biographie, de l'enquête historique et archéologique et de l'étude spirituelle et mystique, dévoile le vrai visage de Jésus et répond à ces questions. Chapitre après chapitre, l'auteur nous fait découvrir, la vie extraordinaire de Jésus et tout le mythe construit autour de lui au fil des siècles. Il approfondit notamment les sources écrites sur lui et les contradicteurs, ses liens supposés avec les esséniens et la découverte des manuscrits de la mer Morte, les étonnantes convergences des mystiques chrétiens, juifs et bouddhistes, l'expansion chrétienne et ses dérives sectaires à travers les siècles, la vie exemplaire de Padre Pio, incroyable messager de Jésus-Christ, la résistance héroïque de Jules-Géraud Saliège, représentant de Jésus contre Hitler et tous les totalitarismes.UN HISTORIEN SPÉCIALISTE DES GRANDES RELIGIONS
    Dominique Lormier est historien et écrivain, membre de l'Institut Jean Moulin et chevalier de la Légion d'honneur. Il est l'auteur d'une centaine d'ouvrages dont La Bataille de France, jour après jour, mai-juin 1940 (Le Cherche-midi, 2010, 7000 ex.vendus), Nouvelles histoires extraordinaires de la Résistance (Alisio, nov. 2018), Les Grandes affaires de la libération (Alisio, avril 2019), Les Jésuites (De Vecchi, 2005), Histoires extraordinaires du bouddhisme tibétain (Infolio, 2006) et Vie et enseignement d'un moine bouddhiste occidental (Hélios, 2011).

  • Mouvement philosophique, politique, ésotérique ? Un peu tout cela, la franc-maçonnerie fascine.

    Complet, ce guide dévoile les origines, les fondements et les pratiques de cette réalité occulte et vivante.

    Pédagogique, il examine les i

  • On trouvera ici un jeu biographique très libre sur Ernst Kantorowicz (1895-1963), auteur du fameux livre Les Deux Corps du roi. Son parcours avait de quoi intriguer : de la Posnanie à Princeton, en passant par l'Allemagne de Weimar, ce médiéviste autodidacte, essayiste devenu érudit, fut un réactionnaire volontaire dans les corps francs, mais se mêla plus tard aux libéraux et marxistes américains dans la résistance au maccarthysme. En outre cet homme, sans doute plus hautain que discret, effaçait ses traces et ne s'était guère expliqué sur cet itinéraire. L'auteur propose alors des vies parallèles, pour faire entrer le possible aux côtés du réel, miner le privilège de l'individu par une prolifération de personnages, empruntés à des contextes ou des occurrences historiques ou fictionnelles. En rapprochant Kantorowicz de Toller, von Salomon, Scholem, etc., on tente d'extraire l'individu de sa bulle artificielle, sans pour autant le jeter dans la multitude.
    Il s'agissait alors de retrouver un schéma existentiel dominant, au fil des textes, en recherchant moins le secret ou le caché que l'implicite, les plis d'une vie. En effet, la formule existentielle majeure, dans cette oeuvre, semblait être celle de l'appartenance : il importait à Kantorowicz d'appartenir à une totalité souveraine, l'Allemagne, ou l'Empire, ou l'Université. Ce désir d'appartenance, qui traduit une tension entre l'être-dans et l'être-dehors, est à la racine de la métaphore corporelle dans l'oeuvre de Kantorowicz. Cette thématique de l'appartenance construite peut contribuer à faire pièce à la désastreuse notion d'« identité ».

  • De la Première Guerre mondiale à la fin du siècle dernier, cet ouvrage rassemble une sélection de 80 discours fondateurs dont il propose une explication, une mise en perspective et une analyse. Pour chacun, il dévoile le contexte, la problématique et les enjeux. Des personnalités aussi variées que Jean Jaurès, le dalaï-lama ou Simone Veil prennent la parole pour écrire l'histoire. Ce guide propose ainsi un parcours vivant dans l'époque contemporaine et l'histoire des relations internationales, revisitant en particulier les deux conflits mondiaux, la Guerre froide, la décolonisation et la fin du monde bipolaire.

    Repères chronologiques - Index des noms - Index des pays

empty