Presses de Sciences Po

  • L'adhésion de la Turquie à l'Union européenne divise. Jamais élargissement n'a suscité autant de réactions contrastées, voire d'oppositions radicales. Cette candidature soulève en effet des enjeux inédits sur l'identité, les valeurs, les frontières et le déficit démocratique de l'Europe.Ces débats nous parlent avec force des non-dits d'une construction européenne fondée sur des postulats culturels et géographiques. Ils révèlent en sous-main la place prise par la question des migrations et celle de l'islam au sein des pays de l'Union.Tel un miroir inversé, le regard des Turcs sur l'Europe et leur désenchantement face aux réticences des Européens forment l'angle original de cet ouvrage qui propose une analyse croisée de l'évolution des opinions européennes et turques.À l'heure où la Turquie entend jouer un nouveau rôle de puissance régionale, il appartient désormais aux gouvernements européens d'apprécier l'opportunité, ou au contraire le risque, de gagner ou de perdre la Turquie comme partenaire à part entière.

  • Population divisée par des frontières étatiques, répressions, insurrections, scènes de massacres, guerres fratricides, alliances paradoxales avec les pouvoirs régionaux... Depuis les années 1980, la transplantation de larges communautés kurdes et turques dans le Vieux Continent fait de la question kurde une question européenne.

    Ce livre en éclaire toutes les dimensions (historiques, politiques, religieuses et économiques) et propose une relecture sociologique des mouvements minoritaires : il confirme la valeur de la "carte minoritaire" tant dans les relations inter-étatiques que sur le plan international.

empty