• Une incroyable traversée du XX e siècle : l'histoire romancée d'Evelyne Pisier et de sa mère, deux femmes puissantes en quête de liberté.
    Mona Desforêt a pour elle la grâce et la jeunesse des fées. En Indochine, elle attire tous les regards. Mais entre les camps japonais, les infamies, la montée du Viet Minh, le pays brûle. Avec sa fille Lucie et son haut-fonctionnaire de mari, un maurrassien marqué par son engagement pétainiste, elle fuit en Nouvelle-Calédonie.
    À Nouméa, les journées sont rythmées par la monotonie, le racisme ordinaire et les baignades dans le lagon. Lucie grandit ; Mona bovaryse. Jusqu'au jour où elle lit
    Le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir. C'est la naissance d'une conscience, le début de la liberté.
    De retour en France, divorcée et indépendante, Mona entraîne sa fille dans ses combats féministes : droit à l'avortement et à la libération sexuelle, égalité entre les hommes et les femmes. À cela s'ajoute la lutte pour la libération nationale des peuples. Dès lors, Lucie n'a qu'un rêve : partir à Cuba. Elle ne sait pas encore qu'elle y fera la rencontre d'un certain Fidel Castro...
    Et soudain, la liberté, c'est aussi l'histoire d'un roman qui s'écrit dans le silence, tâtonne parfois, affronte le vide. Le portrait d'une rencontre entre Evelyne Pisier et son éditrice, Caroline Laurent - un coup de foudre amical, plus fou que la fiction. Tout aurait pu s'arrêter en février 2017, au décès d'Evelyne. Rien ne s'arrêtera : par-delà la mort, une promesse les unit.
    Découvrez le nouveau roman de Caroline Laurent,
    Rivage de la colère, finaliste de plusieurs prix :

    Prix des Maisons de le Presse 2020
    Prix France Bleue / Page des Libraires
    Prix des libraires
    Prix Françoise Sagan- Prix Marguerite Duras 2017 - Prix Première Plume 2017 (Furet du Nord) - Talent à découvrir Cultura 2017 - Sélection Prix du Style 2017 - Sélection Page des Libraires 2017 - Grand prix des lycéennes ELLE

  • Miarka

    Antoine de Meaux

    • Phébus
    • 1 Octobre 2020

    Denise Jacob a dix-neuf ans quand elle entre en résistance, sous le nom de Miarka. Agent de liaison à Lyon, elle recueille les demandes de faux-papier, collecte et achemine les informations, jusqu'au jour de son arrestation, le 18 juin 1944.
    Soumise à la torture, Miarka révèle un courage extraordinaire. Elle ne parle pas, ne lâche rien.
    C'est ensuite la déportation dans le camp de Ravensbrück puis celui de Mauthausen, alors qu'au même moment sa famille, dont sa petite soeur, la future Simone Veil, est plongée dans la nuit de la Shoah.
    Antoine de Meaux a bien connu Denise Jacob devenue Vernay par son mariage après-guerre. Il retrace ici la bouleversante histoire de Miarka et de sa famille emblématique en s'appuyant sur des archives inédites, sa correspondance, ses écrits intimes et poétiques, et les carnets de son père, André Jacob.
    Miarka, portrait sensible d'une femme d'exception, est un superbe hommage à l'esprit de la Résistance, et une oeuvre de combat, plus que jamais nécessaire.
    Né en 1972, Antoine de Meaux est écrivain, poète, réalisateur de documentaires. Membre du comité éditorial de la revue Nunc, il est l'auteur, entre autres, de L'Ultime désert, vie et mort de Michel Vieuchange.

  • Diplômée de HEC au début de la guerre, Odile Benoist-Lucy est arrêtée en novembre 1942 pour faits de résistance puis déportée dans un camp de concentration en Allemagne (janvier 1943). Elle est libérée en mai 1945. En janvier 1950, elle entre à la Banque d'Etat du Maroc à Rabat comme attachée auprès du directeur général. Elle intègre ensuite la Commission CEE et occupe différentes hautes fonctions publiques.
    Née en 1926, Michèle Moet-Agniel entre en Résistance dès le discours du maréchal Pétain du 17 juin 1940. Elle commence par transporter et diffuser des tracts, puis intègre un réseau d'évasion, et convoie des aviateurs alliés. Arrêtée, internée à Fresnes, elle est déportée à Ravensbrück le 15 août 1944. Elle échappe avec sa mère à la marche de la mort et rentre en France le 11 juin 1945. Après la guerre, elle devient institutrice et témoigne à partir de l'émergence du négationnisme en 1980.
    À la Libération, elles décident avec Denise Vernay, la soeur de Simone Veil, d'oeuvrer ensemble au devoir de mémoire.

    Deux femmes, Résistantes, internées, déportées. Deux parmi les dernières survivantes, qui confient à Sophie Carquain le témoignage de leurs combats.

    Sophie Carquain, écrivain et journaliste, a publié de nombreux livres, dont Trois filles et leurs mères, Le roman de Molly N. aux éditions Charleston et J'aimerais te parler d'elles (Albin Michel Jeunesse, 6 000 ex. vendus). Elle est également scénariste (Simone de Beauvoir, une jeune fille qui dérange , Marabulles, 3 500 ex. vendus).

  • " Virago : Femme guerrière, forte et courageuse. Héroïne. " Ovide (Ier siècle av. J. -C.) " Virago : n. f. Péjoratif. Femme d'allure masculine, autoritaire et criarde. " Le Larousse (XIXe siècle)Vous en conviendrez, la définition du terme " virago " a légèrement glissé en quelques siècles... Bon, ok, soyons francs : elle n'a plus rien à voir avec sa signification originelle. Il est désormais temps de redorer le blason de ce mot et, surtout, de celui de toutes les viragos de l'Histoire !
    Dans cet ouvrage inspiré de la série vidéo à succès " Virago ", Aude Gogny-Goubert et Adrien Rebaudo dressent le portrait de plus de 70 femmes qui ont fait des choses extraordinaires, et dont on a peu - voire jamais - entendu parler.
    Qu'elles soient politiciennes, astronautes, peintres, scientifiques, danseuses... toutes ont transcendé leur condition, leur religion, leur époque ou leur milieu social pour faire bouger les lignes et changer le cours de l'Histoire.
    Thérèse Clerc, Wangari Maathai, Fatima al-Fihriya, Elizabeth Blackwell, Grisélidis Réal...

  • 50 citations pour comprendre l'histoire politique de notre siècle !Nous les avons apprises un jour à l'école, elles restent gravées dans nos mémoires depuis, et pourtant... Connaissons-nous réellement les contextes historique et politique dans lesquels ces phrases ont été prononcées ? À travers 50 citations qui ont marqué notre époque, l'auteur nous fait revivre les plus grands discours politiques de notre monde contemporain. Vous saurez bientôt tout sur la résistance, le mur de Berlin ou encore la légalisation de l'IVG.
    50 citations dont :
    o " Ich bin ein berliner. "
    o " Je vous ai compris. "
    o " ¡ No pasarán ! "
    o " ... entre ici, Jean Moulin. "
    o "I have a dream."

  • Simone Weil (1909-1943), philosophe reconnue, engagée, mystique, ne laisse personne indifférent. Son année d'enseignement à Bourges (octobre 1935-juin 1936) est une année charnière, un moment de répit dans une courte vie mouvementée. Elle y réfléchit et y médite. Professeur de philosophie, elle a laissé une folie impression sur ses jeunes élèves du lycée de jeunes tilles de Bourges. Ce sont ses cours, retrouvés grâce à deux anciennes élèves, que vous trouverez dans cet ouvrage. L'on y trouve de façon frappante les thèmes chers à Simone Weil. Thèmes positions et engagements qui trouvent une place de choix dans notre XXème siècle.

    Enseignant. Historien et Philosophe, il consacre sa retraite de cadre commercial à partager ses passions.

  • Dossier : Être juif en France, des origines à nos jours
    -> Entretien avec Marceline Loridan-Ivens et Dominique Schnapper : « Simone Veil et le judaïsme »
    À travers leurs expériences intimes ou professionnelles, l'écrivain-cinéaste Marceline Loridan-Ivens et la sociologue Dominique Schnapper évoquent la personnalité de Simone Veil, son rapport à ses origines et à son judaïsme.
    -> Les juifs en France à l'époque médiévale par Michaël Bar-Zvi
    La présence des juifs sur le territoire français date du Ier siècle. En se focalisant sur le Moyen-Âge, le philosophe Michaël Bar-Zvi relève ce que doit la nation française à la communauté juive tant sur le plan politique que culturel.
    -> « L'émancipation au son du clairon » par Béatrice Philippe
    Les juifs en France ont acquis l'égalité civile et politique de façon symbolique à la Révolution mais il faudra des années pour que cette égalité devienne réelle dans les faits, démontre l'historienne Béatrice Philippe.
    -> Entretien avec Delphine Horvilleur : « Dieu se moque de savoir si l'on croit en lui »
    Crise du sacré, repli identitaire, fondamentalisme, antisémitisme, laïcité : le rabbin Delphine Horvilleur répond aux interrogations à la lumière d'un judaïsme libéral qu'elle incarne.
    -> « Raymond Aron : la judéité, Israël, la double appartenance », fragments présentés par Ran Halévi
    C'est Hitler qui, dans les années 1930, révèle à Raymond Aron son judaïsme. Les extraits sélectionnés par Ran Halévi permettent de découvrir la pensée du philosophe sur la judéité, l'antisémitisme et Israël.
    -> La judéophobie dans la France d'aujourd'hui par Pierre-André Taguieff
    Une nouvelle vague anijuive déferle sur la France depuis 2000. Plutôt que de renaissance, Pierre-André Taguieff préfère parler de réinvention. Il décèle trois causes : l'antisionisme radical d'extrême gauche, le propalestinisme et l'islamisme.
    -> Et aussi : Sébastien Lapaque, Eryck de Rubercy, Marc Weitzmann, Alain Minc, François Heilbronn et Joseph Voignac.
    Littérature
    -> Inédit. Alice Zéniter : « Comment rencontrer un pays »
    L'auteure de l'Art de perdre (Gallimard, prix Goncourt des lycéens 2017) raconte son voyage en Algérie à la recherche du village de son père.

empty