• Après Des noeuds d'acier, grand prix de littérature policière, et Un vent de cendres, le nouveau Sandrine Collette !

    Dressé sur un sommet aride et glacé, un homme à la haute stature s'apprête pour la cérémonie du sacrifice. Très loin au-dessous de lui, le village entier retient son souffle en le regardant.

    A des kilomètres de là, partie pour trois jours de trek intense, Lou contemple les silhouettes qui marchent devant elle, ployées par l'effort. Leur cordée a l'air si fragile dans ce paysage vertigineux. On dirait six fourmis blanches...

    Lou l'ignore encore, mais dès demain ils ne seront plus que cinq. Égarés dans une effroyable tempête, terrifiés par la mort de leur compagnon, c'est pour leur propre survie qu'ils vont devoir lutter.

    Le mal rôde depuis toujours dans ces montagnes maudites. Parviendront-ils à lui échapper ?
    À propos des précédents romans :

    " Avec un premier roman très maîtrisé à vous glacer le sang, Sandrine Collette frappe très fort. C'est cru et cruel, et surtout très bien écrit." Françoise Monnet, LE PROGRÈS " Collette joue avec les codes du thriller et du conte de fées comme si Charles Perrault rencontrait Patricia Highsmith." Christine Ferniot, TELERAMA SANDRINE COLLETTE est née en 1970. Elle partage sa vie entre l'écriture et ses chevaux dans le Morvan. Depuis Des noeuds d'acier, son premier roman, qui a reçu le Grand prix de littérature policière 2013, ses thrillers qui parlent de peur et de survie rencontrent un grand succès.

  • En 1855, à 25 ans, Élisée Reclus quitte la Louisiane, passe par Cuba et le Panama pour rejoindre la Nouvelle-Grenade, l'actuelle Colombie. Sur place, il est fasciné par la Sierra Nevada de Santa Marta, un massif de 6 000 mètres d'altitude surplombant la mer des Antilles. Ce sera le lieu idéal, se dit-il, pour une plantation de bananes ou de café... Mais les difficultés s'accumulent. Au bout d'un an et demi, le projet d'Élisée, manifestement peu versé dans les affaires, est un fiasco ! Texte singulier dans l'oeuvre du célèbre géographe communard, ce récit, sensible tout autant aux « paysages de la nature tropicale » (le sous-titre) qu'à la diversité des cultures indiennes qu'il observe dans leur milieu, est un vrai roman d'initiation et d'aventures. Déambulations dans les rues de Carthagène, voyage à dos de mulet et jolies rencontres de passage font de ce récit, d'une grande liberté de ton, une lecture jubilatoire.

  • A Fonfroide, petit village niché au coeur des montagnes, l'arrivée des loups ne laisse personne indifférent. Ni les habitants du village qui s'entre-déchirent. Ni Benjamin, qui y voit un bon sujet de documentaire pour son concours d'entrée à Lumen, prestigieuse école de cinéma. Ni Abel, qui cache derrière ses crises d'angoisse et son agoraphobie, un bien étrange secret. Ni Mathilda, envoyée chez sa tante pour prendre du recul, après que tous ses amis lui ont tourné le dos.
    Laissez-les vous raconter leur histoire, car, à Fonfroide, le temps des bouleversements et des métamorphoses est arrivé.

  • Faire chavirer les icebergs Nouv.

    Aurèle est ravi. En décrochant un stage de cinq semaines loin de chez lui, il va pouvoir prendre le large et s'éloigner de sa mère vraiment collante. Là-bas, c'est un tourbillon qui l'attend. Il travaille sur un incroyable chantier au bord des fjords, découvre un tout autre monde que le sien. Et surtout, très vite, il fait la connaissance de Matthias, dont le regard bleu pur et le charisme de dingue l'électrisent instantanément. Aurèle a beau savoir qu'il est en couple avec une fille, impossible de ne pas penser à lui ou de passer à autre chose.
    Et si c'était le moment d'assumer qui il est ? D'oser se dévoiler ? De faire chavirer l'iceberg, en quelque sorte ?
    Une histoire d'amour solaire qui va vous faire chavirer de bonheur.

  • Un traité géographique qui est aussi une méditation poétique et morale, par l'anarchiste Reclus.

  • " Les loups-garous peuvent être dangereux si vous vous mettez en travers de leur chemin.
    Ils ont un talent extraordinaire pour dissimuler leur véritable nature aux yeux des humains. Mais moi, je ne suis pas tout à fait humaine. " En effet, Mercy Thompson n'est pas une fille des plus banales. Mécanicienne dans le Montana, c'est une dure à cuire qui n'hésite pas à mettre les mains dans le cambouis et à sortir les griffes quand le danger frappe à sa porte. Mais ce n'est pas tout : son voisin très sexy est le chef de meute d'une bande de loups-garous, le minibus qu'elle bricole en ce moment appartient à un vampire, et la vieille dame très digne qui lui rend visite vient jeter des sorts sur son garage.
    Au coeur de ce monde des créatures de la nuit, Mercy se trouve mêlée à une délicate affaire de meurtre et d'enlèvement...

  • Un éloge passionné de la montagne, mêlant expériences vécues, sensations, lectures et rencontres avec des adeptes de ce milieu. Fascination, émerveillement, peur, joie, fierté, beauté, paix, sacré, jubilation, découragement, triomphe, souffrance, frustration, injustice, voire horreur ... la montagne suscite tour à tour ces sentiments puissants. Placez un gamin de trois ans au pied d'un tas de gravier ou d'un gros caillou : son premier réflexe sera d'y grimper. Formidable terrain de jeu et d'émotions, la montagne réveille l'enfant qui est en nous. Pourquoi y allons-nous, au prix d'efforts toujours, de souffrances souvent et, pour certains même, de leur vie ? " Parce qu'elle est là " disait l'inoubliable amoureux de l'Everest, Georges Mallory. Jolie échappatoire, que j'aurais volontiers complétée par un " parce que je suis là " ! Tant il est vrai que l'on n'escalade jamais que sa montagne intérieure. Frédéric Thiriez emmène le lecteur dans une promenade amoureuse, à travers ces lieux magiques, ces légendes, ces héros, ces mystères, ces sensations qui font la montagne, mais aussi les drames, les mensonges et les querelles qui l'entourent.

  • Par les voix de ceux qui l'habitent depuis 1932, l'histoire d'un lieu-dit, L'Angle, sur les pentes du Mont-Dore, en Auvergne : à l'origine, un simple « buron », puis une ferme d'élevage laitier, bientôt prolongée d'une auberge. Ce livre ne serait pas sans le carnet à spirale de Blaise Legay, le premier de la lignée, où il a décrit son univers et ses pèlerinages à Notre-Dame-de-Vassivière entre 1915 et 1967. À ce rare témoignage, l'historienne Corinne Legoy a voulu marier ceux des trois générations suivantes, qui ont accepté de les lui donner. Ainsi s'entendent des vies paysannes souvent oubliées ou entourées de silence, le monde de l'Angle. Un document exceptionnel et illustré qu'accompagnent des créations sonores et qu'a préfacé le pionnier de l'histoire des sensibilités, Alain Corbin.

    Corinne Legoy, née en 1971, professeur agrégé et docteur en histoire (thèse dirigée par Alain Corbin), enseigne à l'Université d'Orléans. Ses travaux portent sur les pratiques sociales et culturelles au XIXe siècle. Elle est l'auteur, notamment, de La poésie délivrée (Presses Universitaires de Paris Nanterre, 2017) et de nombreux articles, dont « Les parures de la séduction », dans De la séduction... (Bleu autour, 2016).

  • Description du livre Attention, livre numérique hautement enrichi !

    Un week-end à Barcelone, à Cadaqués ou à Perpignan ? Le créateur de la célèbre méthode Assimil a conçu pour vous le compagnon moderne et indispensable de votre séjour en Catalog

  • Au coeur du silence

    Graham Joyce

    • Milady
    • 9 Octobre 2013

    Souvenez-vous du goût de la vie...
        Zoe et Jake espéraient profiter en amoureux des joies des sports d´hiver, mais une avalanche les attend au détour d´une piste enneigée. Alors qu´ils parviennent miraculeusement à s´en sortir, de retour à l´hôtel, les rescapés découvrent que la ville a été désertée. Redoutant le pire, ils tentent de trouver refuge dans la station voisine. Peine perdue : quelque chose les pousse systématiquement à revenir sur leurs pas. Pris au piège dans ce lieu glacial, les voilà condamnés à un huis clos qui va révéler la force de leur amour.
        « Un roman sublime sur ceux dont l´amour défie la mort. » Publishers Weekly « Magnifique et déchirant. » Washington Post
    />

  • Marcus a toutes sortes de tocs et d'obsessions qui lui empoisonnent l'existence. Il est intimement convaincu que s'il ne les respecte pas, un drame effroyable se produira. Quand Marcus et sa famille partent en vacances avec des amis dans un chalet perdu, le jeune garçon de Portland a un mauvais pressentiment. La nature qui les entoure, hostile et mystérieuse, fait écho à une vieille légende indienne racontant qu'une bête impitoyable hante la montagne. Un matin, Marcus transgresse un de ses tocs, le soir-même, les parents ne rentrent pas de leur randonnée. Le pont qu'ils ont emprunté a disparu... Un roman au suspense angoissant, à la croisée des chemins entre fantastique et récit initiatique.

  • L'âge du feu T.1 ; dragon

    E. E. Knight

    Au plus profond d'une caverne, dans les montagnes, naît une couvée de dragons.

    Les quatre petits appartiennent à une espèce en voie d'extinction : ils sont le dernier espoir de survie de leur peuple. Mais des nains font irruption et sèment la mort dans la caverne. Seul le jeune Auron parvient à s'échapper. Spécimen rare de dragon gris sans écailles, uniquement armé de son esprit, de ses griffes et d'un instinct de survie sans limite, il décide de partir en quête de ses semblables.

    C'est le début d'un long périple dans un monde dangereux, peuplé d'elfes mercenaires et d'humains violents, où il rencontrera des alliés improbables et découvrira sa véritable nature.

  • Quand son père est emmené par les gendarmes, le Toine se retrouve seul et abandonné....
    Par un très vieux soir de guerre, le Toine voit son père descendre l'allée gelée des premiers grands froids de janvier. Il est mené par deux gendarmes et un autre homme vêtu d'un long manteau de cuir sombre. Il ne le reverra jamais.
    Dès lors, Le Toine est orphelin. Il grandira mais dans son esprit, il va rester petit.
    Dans son village en Auvergne d'altitude, sa vie suivra un parcours délicat. Pourtant, c'est avec une lointaine et douce indifférence qu'il en reconnaîtra le chemin.
    Il entend parler de la mer... ou l'océan, il ne sait pas très bien.
    Il se dit qu'il aimerait bien la rencontrer, la mer... ou l'océan. Il attend d'être seul, le soir, pour dans ses rêves l'imaginer. Quand il la verrait, cette étendue d'eau si vaste que les bateaux eux-mêmes s'y perdent, il saurait bien la reconnaître...
    Le Toine, c'est un être qui, comme la terre et d'autres êtres en ce lieu un peu rond des montagnes d'Auvergne, souffre. Mais il regarde les souffrances de ses grands yeux étonnés, la tête un peu penchée, comme un qui, du monde, chercherait encore à s'émerveiller.
    Lui sera-t-il donné, au long de cette vie pas toujours très bien traitée, de le trouver enfin, le sentier qui mène à la mer-océan ?
    Le parcours initiatique rempli de poésie d'un jeune autiste.
    EXTRAIT
    Ça le prenait sans crier gare. Dans sa tête il ne voyait que ça.
    Un soleil immense succédait à la peine intense. Un soleil généreux comme s'il y avait soudain place en lui pour la miséricorde des dieux. Les coups redoubleraient, plus tard, mais dans ces moments-là, il s'en foutait pas mal des coups à en pleuvoir.
    Avant même que la première lumière matinale ait nettoyé le ciel de sa dernière étoile, Le Toine par les champs rejoignait la montagne. Elle avait été son refuge lorsque, soudainement, les bras de son père vinrent à lui manquer. De mère, il n'était pas question. Le jour de sa naissance, elle s'était enfuie. Il n'en avait jamais plus entendu parler.
    Le père, pour un temps, d'un seul parent en avait fait deux.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    [...] une poésie onirique dense et pesante qui vient s'installer sur nos yeux comme un voile de douceur, une lenteur s'installe, on apprécie chaque mot, chaque description, chaque élément au travers du regard du Toine, au travers du regard de l'enfance, on est transporté, baladé, un peu chahuté aussi mais toujours cette sensation d'être ailleurs, l'écriture de l'auteur à quelque chose d'apaisant, d'intemporel, on se retrouve dans une bulle [...] - Blog Les Songes d'une Walkyrie
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Ce livre est un premier livre, écrit d'instinct, fait de notes brèves et précises, le filet d'une musique qui s'écoule, lentement, sans la prétention d'être bruyante, comme une neige de septembre. Dansons au fil de cette musique, même si l'Histoire des hommes ne sait pas toujours nous y inviter d'un pas souple et léger. Pierre Geneste en est l'auteur, et que nous importe son parcours !

  • Description du livre Un séjour au Cap Corse, à Bastia, Ajaccio, aux calanques de Piana ou à Bonifacio ? Le créateur de la célèbre méthode Assimil a conçu pour vous le compagnon moderne et indispensable de votre voyage en Corse.

    °Initiation à la l

  • "Je suis Wistala, la dragonelle chasseuse, la vengeresse verte et silencieuse fendant les cieux..." Ainsi parle sitôt libérée de son ?oeuf la jeune Wistala, l'un des quatre dragons nés au plus haut des montagnes.
    Dernière née d'une espèce à l'agonie, la fratrie apprendra tout de l'héritage qui lui revient grâce à une mère dévouée et un père protecteur. Jusqu'au jour funeste où leur sanctuaire est pris d'assaut par une horde de nains. Leur mère les pousse alors vers la liberté tout en se sacrifiant pour sauver leurs vies. Wistala se retrouve dans le monde d'En-Haut seule avec Auron, son frère gris et dépourvu d'écailles.
    Bientôt livrée à elle-même, Wistala doit surmonter sa terreur, son chagrin pour se lancer à la recherche de ses semblables... et abattre sa fureur sur ceux qui s'emploient à les exterminer.

  • Le chat, le pré, le chêne, la forêt, la roche, les nuages. Le regard monte, circule, cherche, s'arrête, repart. Qu'est-ce qu'un paysage sinon cet échange ? Cette pénétration du dedans par le dehors et l'inverse. Au point qu'il n'y a plus, du corps à la ligne de crête, que ce continu de mots, de formes, de rêves, de couleurs, de souvenirs et d'air qu'on appelle l'espace.

  • La montagne est devenue un lieu incontournable d'expérimentation pour les sportifs soucieux d'optimiser leurs performances. L'oxygénation, l'hypoxie, la suroxygénation, autant de concepts qui figurent désormais dans leur vocabulaire. Chercheurs, médecins et entraîneurs découvrent progressivement les atouts et les risques de l'altitude pour l'organisme.


    Cet ouvrage s'adresse aussi bien aux entraîneurs, aux sportifs de tous niveaux, aux étudiants en STAPS qu'aux montagnards eux-mêmes. Il propose une synthèse des connaissances actuelles s'appuyant sur les témoignages des meilleurs spécialistes.


    Après un rappel historique sur la préparation en altitude et ses conséquences sur la santé, les auteurs transmettent les clés d'un accompagnement nutritionnel spécifique, l'essentiel sur les protocoles actuels d'entraînement en hypoxie, ainsi que l'état de la réglementation antidopage en lien avec l'altitude naturelle ou artificielle.

    Une partie est également consacrée à la compréhension des mécanismes de l'hypoxie, incontournable pour appréhender correctement les enjeux de la préparation sportive en altitude, source permanente d'adaptations physiologiques.

    Enfin, ce manuel recense les structures publiques et privées d'entraînement en altitude existantes, aussi bien en France qu'à l'étranger, et traite des aspects économiques liés à cette nouvelle pratique.


    Connaître et comprendre l'altitude, s'adapter et progresser : voici les enjeux de ce guide.

  • 1975. En haut d'une montagne suisse réputée inaccessible l'hiver, un beau chalet vide s'enflamme dans la nuit. Le lendemain, il n'y a plus de chalet. Arrivée trop tard, la police lance une traque internationale, met à prix la tête des terroristes qu'elle croit venus de l'étranger pour s'en prendre à la résidence d'Axel César Springer, le magnat de la presse allemande. Trente ans plus tard, l'auteur insoupçonné de cet attentat raconte dans quelles circonstances il a planifié puis entrepris son forfait, comme une promenade du dimanche à la montagne.
    Ce récit est avant tout un superbe hommage rendu à un amour de jeunesse.

  • 15 août 1943. Jean Lippmann, un grand bourgeois de Nice, sa fille et ses deux grands fils, font l'ascension de la Grande Séolane dans les Alpes du Sud. Malgré les menaces qui pèsent sur leur destin, l'atmosphère est joyeuse. En quelques semaines pourtant, leur destin bascule avec l'arrivée des commandos nazis, chasseurs de Juifs. La famille Lippmann prend le maquis dans les montagnes de l'Ubaye. Ils hivernent là. En symbiose avec les montagnards, ils multiplient les reconnaissances à peau de phoque.
    Quelques jours après le 6 juin, obéissant aux ordres, malgré leurs réticences, ils participent au bouclage de la vallée de l'Ubaye. Bousculés par l'ennemi, ils se replient dans le Haut-Verdon. Au contact avec la réalité de cette guerre de partisans, ils réalisent peu à peu que la résistance, qu'ils avaient idéalisée, a aussi ses zones d'ombre, jusqu'au drame final... Gérard Guerrier retrace, au plus près de la vérité historique, le roman alpin de ces maquisards. Tout au long du récit, il nous raconte aussi son enquête à la rencontre des derniers témoins.

  • Tel le " menu dégustation " d'un grand restaurant, cette anthologie permet de découvrir le meilleur et d'embrasser, dans un seul livre, l'univers poétique et corsé d'une littérature prolixe : la littérature de montagne.
    Forte en goût, la littérature de montagne caracole sur la gamme des émotions universelles, de la peur à la joie, du vertige à la folie, et peut parler, hors du cercle des alpinistes, à tous les lecteurs.
    L'auteur a sélectionné une quarantaine d'extraits, des classiques aux modernes en passant par Terray, Lachenal, Rébuffat, Bonatti :
    " J'ai parfois préféré - à l'évidente exposition des ascensions qui ont fondé la légende de ces alpinistes - jouer d'un éclairage indirect, et ainsi laisser place à des épisodes moins connus de leurs vies, et révéler certains aspects de leur personnalité qui auraient pu échapper au lecteur ".
    Une anthologie qui, en une simple bouchée, aidera à saisir la passion insolite des " conquérants de l'inutile ". Et délivrera, en passant, " la plus belle leçon d'écriture ", avec Pétrarque.

  • L'apprentissage de Ruendo s'avère plus difficile que prévu ! Pourtant le Grand Prêtre du dieu taureau l'a choisi parmi des dizaines d'autres jeunes gens. Dans la montagne le loup veille et le travail ne manque pas : alimenter le feu, tracer le chemin de l'eau, entretenir l'abri, apprendre à lire la roche avant de la graver. Le mont Bego n'est pas long à signer l'entente du jeune homme et de l'Ancien. Chacun apprenant de l'autre, mais le dieu taureau est redoutable et Ruendo bien jeune ! Saura-t-il déjouer les pièges et lire les signes ?

  • Cet ouvrage pose la question de l'innovation dans les territoires de montagne, à travers les regards des scientifiques de différentes disciplines : histoire, géographie, droit, économie, etc. Il présente un état des recherches par discipline, et interroge l'impact du changement global sur ces territoires particuliers, bénéficiant d'une géographie particulière, à la fois source de profits (tourisme, etc.) et génératrice de contraintes d'aménagement fortes

  • C'est au printemps que Mazé est arrivé au Chambon, le village du bout du monde Il a demandé si l'on y avait vu le sanglier qu'il traquait depuis des semaines. Malgré une réponse négative, il est resté, trouvant auprès d'Aline une sérénité qu'il n'avait jamais connue. Mais, à la première neige, il comprit que la bête l'attendait pour un ultime affrontement. Né en 1948, d'abord auteur de romans de science-fiction, Christian Léourier a poursuivi sa carrière en alternant des romans pour adultes et pour la jeunesse, domaine où il est le plus connu. Son oeuvre principale, le Cycle de Lanmeur, est actuellement rééditée chez Folio. Il portait depuis longtemps en lui un grand roman classique et ce fut Dur silence de la neige, dont le sombre lyrisme rappelle Giono ou le Bernanos de Un crime.

empty