• 1968. Le soir du nouvel an, douze détenus s'évadent de la prison d'Old Lonesome, dans le Colorado. Les radios crépitent, lancent l'alerte. Une véritable machine de guerre se met en marche et embrase les habitants de la petite ville. Gardiens de prison et flics, journalistes et vieilles connaissances, tous se joignent à la chasse à l'homme. Séparés, les évadés suivent des pistes différentes en pleine nuit et sous un blizzard impitoyable. Très vite, une onde de violence incontrôlable se propage sur leur chemin.

  • Quelque part dans le Colorado, neuf ans après la Fin de Tout. L'art de survivre est devenu un sport extrême, un jeu de massacre. Soumis aux circonstances hostiles, Hig, doux rêveur tendance chasse, pêche et poésie chinoise, fait équipe avec Bangley, vieux cowboy chatouilleux de la gâchette. À la fois captivant roman d'aventures, grand huit des émotions humaines, déclaration d'amour à la nature et pure révélation littéraire, La Constellation du Chien est une version solaire de La Route de Cormac McCarthy. (Et in extremis, réconfortante !)

  • Le 25 décembre 1996, JonBenet Ramsey, six ans et demi, était découverte assassinée dans la cave de ses parents à Boulder, une petite ville du Colorado. L'enfant avait été battue et étranglée. L'affaire souleva une émotion d'autant plus grande à travers l'Amérique que la petite victime, une " mini-Miss " vedette de multiples concours de beauté, était très célèbre. Les médias s'abattirent sur la ville et la famille faisant vivre à tous un véritable enfer d'insinuations, de suspicions et de mensonges destructeurs. Pourtant, et malgré les enquêtes successives, le crime est, jusqu'à ce jour, demeuré un mystère. Pas pour Joyce Carol Oates qui, s'emparant de ce fait-divers à la manière – géniale – dont elle s'est approprié la vie de Marylin Monroe (dans Blonde) en fait une histoire effarante que reconstruit dix ans après le frère de la victime. Les protagonistes, les lieux, les circonstances sont à peine modifiés. La petite fille s'appelle maintenant Bliss, c'est une championne de patinage sur glace, l'enfant adoré de ses parents, la coqueluche d'un pays, la sœur aimée et jalousée par un frère, son aîné de trois ans, Skyler. Skyler qui depuis le meurtre a vécu dans un univers de drogues, de psys et d'établissements médicalisés. Agé aujourd'hui de dix-neuf ans, et toujours pas remis des secousses de son adolescence, il fait de son récit une sorte de thérapie. Ses souvenirs sont à la fois vivaces, disloqués et déformés. Une technique que Oates maîtrise parfaitement et qu'elle utilise ici avec d'étonnants effets. Peu à peu émerge le nom du coupable : le père – homme d'affaires ambitieux –, la mère – arriviste forcenée –, un étranger cinglé ou bien... le narrateur lui-même ? Tous les ingrédients préférés de Oates sont là : la vanité féminine, la stupidité masculine, la famille dysfonctionnelle, l'angoisse du parvenu, le christianisme de charlatan, les dérives de la psychanalyse, le vampirisme des médias, l'incompétence de la police. Pour produire en fin de compte un chef-d'œuvre hallucinant, un dépeçage au scalpel de l'âme humaine et de l'horreur ordinaire... Après la mort de leur mère, il organise avec l'aide d'un vieux jésuite le départ de la fratrie pour une nouvelle vie – les filles au couvent, un frère au séminaire, l'autre en Californie et Joe à l'assaut du continent ! Sa rencontre avec l'indépendante Iseult Wilkins donne subitement un sens à sa quête de réussite : de Venice Beach à Montréal en passant par la Colombie-Britannique, Joe ne cessera dès lors d'oeuvrer à l'établissement de son clan. Parcourant deux guerres mondiales, les années folles, la crise de 1929, le second après-guerre, Les O'Brien est tout à la fois la biographie d'un homme exceptionnel, d'un mariage, d'une famille, et l'histoire extrêmement bien documentée d'un siècle, de l'évolution des mentalités à travers les générations qui s'entrechoquent... Avec un talent de conteur exceptionnel, Peter Behrens déploie une épopée moderne dans la tradition du grand roman américain.

  • "Ce livre vous brisera le coeur avant d'en recoller les morceaux." J. Courtney Sullivan, auteure des Débutantes.
    Été 2013. Edward Adler, 12 ans, embarque avec ses parents, son frère aîné et 183 autres passagers à bord d'un vol pour Los Angeles au départ de New York. Parmi eux un jeune loup de Wall Street, un soldat blessé en Afghanistan, une femme ébranlée par la nouvelle de sa grossesse, une autre croyant en la réincarnation. Mais tandis que tous songent à ce que demain leur réserve, l'avion s'écrase dans un champ du Colorado...
    Edward est l'unique rescapé du crash. Pendant des mois, son histoire émeut l'Amérique et, entre stress post-traumatique et insomnies, le garçon doit faire face à la perte de sa famille et à une morbide célébrité. Confié à son oncle et sa tante, il tente de donner un sens à sa survie, aidé en cela par sa nouvelle et singulière voisine, Shay. C'est alors que les adolescents font une découverte inattendue...
    Un roman lumineux, de ceux qui font du bien et qui réparent.
    Dans la liste des best-sellers du
    New York Times dès sa sortie aux États-Unis début 2020.

  • L'une des plus célèbres chanteuses de la Belle Epoque, immortalisée par Toulouse Lautrec, raconte le monde des cafés minables et des troquets de province à travers l'histoire de Blanche Mésange...

  • Comme lors de son précédent raid, J.-F. Ballereau part à la découverte des grands espaces américains, sans but défini, avec sa jument, Marquise (Peau Douce), et son poney, Nestor (le Vieux Magicien). Sans cartes et, cette fois, sans montre ni boussole ni jumelles. D'un névé fondant à un éboulis de glace, sous un vent âpre et coupant, dans une lumière aveuglante, le trio franchit Cinnamon Pass, l'un des plus hauts cols des Montagnes Rocheuses (4 200 m). Puis - en plein mois d'août ! -, il se lance dans l'Infernal Paradise, ce désert de l'Arizona où 50° à l'ombre ne sont pas exceptionnels. Mais, à côté des exploits, il y a les haltes, les rencontres, la « faune » de ces paysages extrêmes, les Indiens, navajos et hopi, Ted Parks, le cow-boy grand teint, Lucelle, la patronne d'écurie, les chercheurs d'or, les chasseurs d'ours. De quoi satisfaire l'immense curiosité de ce « voyageur sans bagages ». Et il y a aussi, et surtout, présents à chaque page, le regard attentif de J.-F. Ballereau sur ses chevaux et la pudique amitié qui le lie à ses deux compagnons.

  • Dans la grande épopée de la ruée vers l'or et les nouveaux territoires de l'Ouest, Calamity Jane est une figure exemplaire, rude à l'instar des cow-boys les plus endurcis, tendre aussi à ses moments. Calamity hait l'hypocrisie et le mensonge autant que l'injustice et la cruauté. Faut-il être violent ? Elle le sera. Faut-il se battre ? Elle se battra. Faut-il enfin se taire, se cacher comme les Indiens ? Elle le fera également. Mais sa seule, sa vraie cause, c'est ce lien qui l'unit pour toujours et au-delà de la mort, jusque sous les ombrages du cimetière du mont Moriah, à Wild Bill, le beau, le sauvage, le tueur un jour à son tour abattu, l'homme en qui elle n'a jamais cessé de croire. Telle est l'histoire de celle que les Indiens surnommaient le Diable blanc, créature de l'enfer et du paradis, ange et démon, incarnation de l'Amour.

  • La conquête du Far West, une épopée ? Oui, mais au prix de quelles souffrances, de quelles privations. Les western ont créé une véritable mythologie de l'Ouest américain, avec leurs personnages typiques : le cow-boy, l'Indien, le propriétaire de ranch, le shérif, la belle inconnue, le cavalier du poney express. Tous ces personnages ont existé, mais ce ne sont pas ceux que l'on rencontre dans la vie quotidienne. Ce sont des êtres d'exception qui contribuent à la formation d'une légende. La réalité, elle, est brutale : un climat pénible par ses blizzards en hiver et ses vents de poussière en été, un isolement moral débilitant pour la femme et les enfants, une vie de labeur sans grand espoir pour les hommes, des conditions d'existence très primitives, une nourriture peu variée, une justice expéditive. Et pourtant, soutenus par une foi intense, ces pionniers ont réussi à construire un pays neuf, attractif, vers lequel ont afflué des millions d'émigrants. C'est le miracle du Far West.

  • Hazel pleura brusquement comme n'importe quelle jeune fille sans volonté en face d'un problème sentimental. Ce qui la chagrinait le plus c'était de se rendre compte que le destin avait été bon pour elle puisqu'il avait placé sur sa route en temps opportun celui qu'elle chérissait en secret. C'était elle qui avait faussé le destin en se liant à un autre. Hazel ne parvenait pas à concevoir ce qui l'avait poussée. Sans doute se transformait-elle. La sauvageonne aventureuse était loin, il restait une jeune femme éprise, malheureuse, ne sachant pas à qui demander aide, conseil, protection. Que la téméraire et volontaire Hazel pensât à se réfugier auprès de quelqu'un, révélait déjà les transformations de son caractère et de son coeur. Epuisée de fatigues physiques et morales, elle finit par sombrer dans un lourd sommeil.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Avril 2010. Le cinéaste américain Michael Cimino - Voyage au bout de l'enfer (1978), La Porte du Paradis (1980), L'Année du dragon (1985), Le Sicilien (1987)... - accepte une rencontre à Los Angeles avec le critique de cinéma Jean-Baptiste Thoret. Lors de cet entretien, le réalisateur lui propose alors un voyage à la recherche de « son Ouest ».
    Partir sur la route avec Michael Cimino, c'est se lancer dans un road movie de 2500 miles, de Los Angeles aux Rocky Moutains du Colorado, à travers les collines pelées du désert Mojave, Las Vegas, les ocres des buttes du Nevada, les premières neiges du Colorado et les stations services perdues au creux de l'americana...
    Cimino évoque dans ce livre unique ses débuts de cinéaste, sa passion de l'architecture, son amour de Ford, réagit aux lieux traversés, revient sur ses films, mais aussi ses projets avortés, ces nombreux scénarios écrits, puis ce silence que lui impose depuis quinze ans l'industrie hollywoodienne...

empty