Les Éditions de la Nouvelle Plume

  • Entre l'école et la ferme, Simon, 15 ans, a fait son choix. Moqueries et bagarres l'attendent chaque jour dans la cour d'école. François, le « nouveau » venu de Regina va précipiter Simon dans une descente aux enfers. Le nouveau tracteur est une visite dans la Saskatchewan rurale des années quarante.

  • Austin, 12 ans, perd une jambe dans un tragique accident de la ferme près de Moose Jaw, en Saskatchewan. Peu après, le jeune amputé, modèle de résilience et de vitalité, est admis à l'hôpital Shriners de Montréal où les médecins l'appareillent avec une jambe bionique révolutionnaire. À travers sa malchance, Austin fera des rencontres étonnantes, dont celle d'Isabelle, sa voisine de chambre, et celle d'un grand disparu qui fera une entrée pour le moins marquante dans la vie du jeune garçon.

  • Une rumeur persistante ternit la réputation de l'illustre Dr Andrew Murray qui a consacré sa vie à soigner les tuberculeux à Fort San, le sanatorium de Fort Qu'Appelle, en Saskatchewan. Il a emporté à sa disparition un secret qui, trente ans plus tard, revient hanter son petit-fils Émile, médecin lui aussi. Répondant à l'appel du passé, la compagne d'Émile, Sophie, reconstituera la renversante mosaïque dont les morceaux étaient éparpillés dans un journal intime, une collection de lettres accablantes et la mémoire de certains témoins de l'époque. Osera-t-elle dévoiler la dramatique vérité enfouie dans le pli des collines? Ce captivant roman sociohistorique, qui fourmille à la fois de rebondissements et de touches d'humanisme, témoigne d'une époque révolue qu'il ne faut surtout pas oublier. Incluant de nombreuses photographies et un historique de Fort San, le légendaire sanatorium de la vallée Qu'Appelle, en Saskatchewan, qui a inspiré ce roman.
    D'origine québécoise, Martine Noël-Maw a élu domicile à Regina, en Saskatchewan en 1993. Cette transplantation dans les Prairies s'est révélée fructueuse, car c'est au coeur du riche passé et du paysage envoûtant de cette province méconnue qu'elle a trouvé l'inspiration de son premier roman Dans le pli des collines, paru initialement en 2004. La 2e édition lui a valu le Prix du livre français aux Saskatchewan Book Awards 2010. Martine est également l'auteure de plusieurs romans jeunesse, dont Amélia et les papillons, qui lui a valu son premier prix littéraire. En plus d'écrire et de participer à des événements littéraires nationaux et internationaux, Martine consacre une partie de son temps à l'enseignement du français langue seconde à l'Institut français de l'Université de Regina.

  • Si la plupart des pionniers de la fin du 19e siècle et du début du 20e siècle atteignaient l'ouest du Canada la tête pleine de rêves, mais les poches vides, d'autres eurent la chance d'arriver d'Europe avec de larges sommes d'argent qui leur permirent de s'y établir plus confortablement. Tel fut le cas d'un premier groupe d'aristocrates français qui s'installa à partir de 1885 dans le sud de la province de la Saskatchewan.
    Pour la plupart, anciens officiers de cavalerie, ils avaient quitté la France à cause des politiques anti-catholiques de l'époque. Ils ignoraient que le meneur de leur groupe, un certain Rudolf Meyer, était adepte des théories de Karl Marx. Les gens locaux les surnommèrent « les comtes de Saint-Hubert », du nom de la paroisse qu'ils instituèrent sur les terres acquises.
    Vu leurs échecs dans l'élevage du bétail, dans les cultures, les fermages, et les diverses entreprises commerciales qu'ils lancèrent, ils rentrèrent tous en France.
    Un second groupe d'aristocrates qui avaient démissionné de l'armée arriva dans le sud de la province de l'Alberta en 1904. L'année suivante, alors que la loi « concernant la séparation des Églises et de l'État » avait été votée en France, ils fondèrent un village qu'ils appelèrent Trochu, à une centaine de kilomètres de la ville de Calgary. Ce nom venait d'Armand Trochu, meneur de leur communauté.
    Le village de Trochu était en plein essor quand la Première Guerre mondiale fut déclarée. Sans hésiter, ces anciens officiers retournèrent tous se battre pour leur patrie. Les décorations militaires et les Légions d'honneur qu'ils reçurent feraient du village de Trochu la plus grande concentration de récompenses militaires françaises de la Première Guerre mondiale dans l'Ouest et peut-être de tout le Canada.

    Du sang bleu dans l'Ouest canadien porte le label « Centenaire ».

    Pour accompagner l'ensemble des projets développés dans le cadre de la préparation du centenaire de la Première Guerre mondiale, la Mission du Centenaire a créé le label « Centenaire ».

    Il permet de distinguer les projets les plus innovants et les plus structurants pour les territoires.Les projets retenus figurent sur le programme national officiel des commémorations du Centenaire.
    Il s'agit du seul livre canadien à avoir reçu ce label.

  • Une ancienne gare de chemin de fer transformée en musée, un meurtre non résolu, un collier serti de 13 diamants et une témérité à toute épreuve. Voilà ce qui pousse Pickle, une fillette de 9 ans à la curiosité dévorante, à faire vivre à sa sour et son frère aînés un voyage dans le temps qui risque de tourner au drame dans la paisible petite ville de Bienfait.

  • Dans ce premier roman, l'auteur Fransaskois Laurier Gareau nous présente Hubert Lupien, dont la vie tendue aux quatre vents des Prairies qui l'ont vu naître sera modelée par les évènements qui secouent le siècle de la colonisation de l'Ouest canadien. Du village de son enfance au collège des Jésuites, du Dust Bowl aux premières révoltes ouvrières, de la lutte pour conserver la langue et la culture des Canadiens français à la lutte intime qui décidera de sa réponse à l'appel de la conscription; l'histoire d'Hubert Lupien est aussi celle de ses contemporains. L'histoire d'un lieu et d'un moment dont l'écho fait encore entendre sa voix ici et maintenant. C'est une histoire d'un peuple que l'on a sans cesse voulu assujettir et qui a appris le difficile art de vivre debout, malgré le vent sans pitié de l'histoire et la poussière des hommes.

  • Dans ce premier roman, l'auteur Fransaskois Laurier Gareau nous présente Hubert Lupien, dont la vie tendue aux quatre vents des Prairies qui l'ont vu naître sera modelée par les évènements qui secouent le siècle de la colonisation de l'Ouest canadien. Du village de son enfance au collège des Jésuites, du Dust Bowl aux premières révoltes ouvrières, de la lutte pour conserver la langue et la culture des Canadiens français à la lutte intime qui décidera de sa réponse à l'appel de la conscription; l'histoire d'Hubert Lupien est aussi celle de ses contemporains. L'histoire d'un lieu et d'un moment dont l'écho fait encore entendre sa voix ici et maintenant. C'est une histoire d'un peuple que l'on a sans cesse voulu assujettir et qui a appris le difficile art de vivre debout, malgré le vent sans pitié de l'histoire et la poussière des hommes.

  • Promesse à un jaguar est le récit initiatique de Jacob, un enfant bègue, constamment menacé par la brute de l'école jusqu'au jour où il apprend à se défendre, et de Balam un jeune jaguar constamment menacé par les chasseurs et la déforestation, jusqu'au jour où il fera la connaissance de son protecteur. Rendus à l'âge adulte, leurs chemins se croise au coeur de la jungle brésilienne du Pantanal.
    Promesse à un jaguar est un roman destiné aux jeunes lecteurs de 13 à 18 ans mais qui pourra aussi plaire aux adultes. C'est un livre qui parle de courage, de ténacité et d'espoir.

  • La trahison est un entretien passionné entre Gabriel Dumont et le vieux curé de Batoche, le père Julien Moulin. Nous sommes en 1905 et le vieux Métis veut être enterré avec les siens dans le cimetière de Batoche, mais il n'a pas remis les pieds dans une église depuis la fin de la Résistance.

  • À fleur d'âge est une fresque fluide et fragmentée façonnée au gré des vécus, des voyages et des visages. On entre dans l'univers tiraillé des marchés et des boulangeries, on se promène sur la Croisette champêtre des Prairies, on longe les autoroutes à la recherche de carcasses sans vie ou on explore les fluidités du mouvement au rythme du son, du corps, de la performance.

    Le recueil est agrémenté de photos de Daniel Paquet.

  • English version follows
    La voix de mon père / My Father`s Voice est le livre en français et en anglais. La version anglaise commence après la version française. Cet oeuvre raconte l'histoire de Ti'Loup qui, au seuil de l'adolescence, se sent invisible au sein de sa famille. Malgré tout, elle recherche l'affection et les mots chaleureux de son père ombrageux.

    Ti'Loup veut comprendre le monde des adolescents, mais elle souffre de n'avoir ni le vocabulaire ni la permission de parler de l'éveil « sentimental » dont elle ressent les effets. À l'image des adolescents d'aujourd'hui, parviendra-t-elle à échapper aux pièges et à déceler la véritable nature de l'amour paternel?

    Originaire de Delmas, Madeleine Blais-Dahlem est détentrice d'une maîtrise en littérature française de l'Université de la Saskatchewan. Elle a ensuite entrepris une carrière dans l'enseignement. Elle a commencé à écrire du théâtre pour adolescents en 1992. Deux de ses pièces ont été sélectionnées pour le Festival de la dramaturgie de l'Ouest: Ose (1999) et Foyer (2003). Après sa participation au festival, Foyer a été présentée à l'hiver 2005, co-produite par La Troupe du Jour et L'Unithéâtre d'Edmonton.

    Synopsis
    In My Father's Voice we meet Ti'Loup, who feels invisible within her own family as she enters her teenage years. Nevertheless, she desperately seeks attention and affection from her moody father, craving for him to express his love for her. Handicapped by her innocence and the disapproval of the adults around her, she is both attracted and repelled by the dawning of her adolescence. As with today's teenagers, will she manage to avoid the traps and to understand the true expression of a father's love?.

    Sales arguments
    Winner of the Prix du livre français 2017 at the Saskatchewan Book Awards. A short novel about rural life in Western Canada during the 1950s.

    The author
    Madeleine Blais-Dahlem is a playwright whose origins are deeply rooted in Saskatchewan. Originally from the little village of Delmas, she now lives in Saskatoon where she enjoyed her first career as a high school teacher of French and English.

    The English version starts after the French version is finished

  • Un recueil de vingt et une nouvelles et récits, dont l'intérêt tient surtout à la variété des situations où évoluent les protagonistes. D'une plume alerte, dans un style personnel et imagé, l'auteur vous fait ressentir les émotions et les angoisses de ses personnages, qui sont autant de paysages intérieurs. Les vingt-et-un récits et nouvelles dans cette collection se déroulent soit dans les plaines de la Saskatchewan ou les champs de bataille en Europe. Né dans le Jura français, Gilbert Troutet a passé dix ans dans l'Ouest canadien avant de s'établir dans l'Outaouais, au Québec, au cours des années quatre-vingt. En marge de sa carrière au gouvernement du Canada, il a toujours été actif dans le milieu culturel et artistique. Auteur de poésie, de chansons, compositeur et interprète, il participe régulièrement à des concerts et à des spectacles. Il est aussi auteur de nouvelles, dont plusieurs ont été publiées dans des recueils collectifs.

  • Raphaël a 13 ans. Il passe son temps sur les jeux vidéo, ce qui n'est pas du goût de son père, un marin-pêcheur au caractère ombrageux. Avec sa meilleure amie Michelle, alias Pierrotdenuit, il explore Junk City, un jeu de recyclage de déchets urbains. Zachary, un garçon de sa classe, lui tombe dessus et le somme de dévoiler qui se cache derrière ce pseudonyme. Alors que Raphaël tente de protéger Michelle, les choses commencent à tourner au vinaigre avec son père à cause d'un bête tweet. À la maison, la tempête menace. Comme par hasard, la mer choisit ce moment pour se déchaîner elle aussi.
    David Baudemont est né en France et réside depuis 30 ans dans l'Ouest canadien. Artiste visuel, écrivain et dramaturge, il a écrit de nombreuses pièces de théâtre, romans je Raphaël a 13 ans. Il passe son temps sur les jeux vidéo, ce qui n'est pas du goût de son père, un marin-pêcheur au caractère ombrageux. Avec sa meilleure amie Michelle, alias Pierrotdenuit, il explore Junk City, un jeu de recyclage de déchets urbains. Zachary, un garçon de sa classe, lui tombe dessus et le somme de dévoiler qui se cache derrière ce pseudonyme. Alors que Raphaël tente de protéger Michelle, les choses commencent à tourner au vinaigre avec son père à cause d'un bête tweet. À la maison, la tempête menace. Comme par hasard, la mer choisit ce moment pour se déchaîner elle aussi.unesse Il illustre lui-même ses ouvrages

  • Enfin révélée, voici la tragique histoire qui a conduit à la fermeture du Jardin zoologique de Moose Jaw, en Saskatchewan. Un splendide zèbre transformé en ogre hideux trouvera refuge au cirque Stella où il se produira aux côtés d'autres créatures marginales. Drôle-de-zèbre refera sa vie, mi-homme, mi-bête jusqu'au jour où les fantômes de son passé referont surface. Une histoire savoureuse qui illustre bien que, même si à travers le regard des autres la différence peut être lourde à porter, il ne faut jamais perdre confiance en la vie.

  • Sébastien déteste Sophie et elle le lui rend bien. Et maintenant, la voilà qui vient jouer dans la même équipe de soccer que lui et le ridiculise. C'en est trop ! Mais quand il décide de se venger, Sébastien se retrouve dans un monde étrange où Sophie est charmante, a les cheveux verts et s'appelle Kiwi.

  • Fannystelle n'est pas tant le récit détaillé de la fondation de Fannystelle, au Manitoba, que la narration des manigances et des escroqueries d'un personnage fort singulier, le chanoine Rosenberg, qui fut impliqué dans les tout débuts du village. C'est une histoire véridique et distrayante. Elle débute par l'altruisme, la générosité, le soutien à l'émigration francophone et à la pratique religieuse, mais bifurque ensuite vers un mélange de cupidité, d'abus de confiance, de mensonges flagrants et de détournements de fonds.

  • On avait hâte de ne rien faire. À la fin de cette journée fériée à l'extrême où rien ne se passa, on rentra, on alluma la radio ou la télévision et on ouvrit les yeux et les oreilles pour recevoir une seule annonce prononcée d'une voix androgyne et calme : « Mesdames et messieurs, merci d'être à notre antenne. Voici la micronouvelle du soir. » Un texte économe peut cacher bien des surprises.

  • Depuis l'enfance, Amélia souffre du mal que l'on qualifie « d'âme en peine ». Toute jeune, elle se retire dans sa chambre, décidée à vivre en ermite. Elle refuse même d'ouvrir à Angelo, son cousin et seul ami.
    Inspiré par un songe mystérieux, Angelo plante un chêne sous la fenêtre d'Amélia. Un matin, grâce au jacassement d'une pie, la jeune fille découvre l'arbre majestueux. Par la suite, l'oiseau et son complice, le renard gris, sauront trouver les mots qui permettront à Amélia d'apprivoiser ses sentiments et de renouer avec la vie.

  • Monica, une jeune secrétaire qui rêve de vivre de sa plume, se voit offrir un contrat inespéré : seconder son idole, le légendaire Will James, dans l'écriture de son prochain roman. La relation avec le quinquagénaire alcoolique mettra le dévouement et la loyauté de Monica à rude épreuve. Néanmoins, elle réalisera qu'ils ont plus en commun qu'il n'y paraît.Will & Ernest est inspiré de la vie du célèbre écrivain, cowboy et illustrateur Will James. L'action se déroule à Los Angeles, en 1942, au cours des derniers mois de sa vie. Will & Ernest a été créée par La Troupe du Jour de Saskatoon (Saskatchewan) en février 2020. Comprend des photos couleur de la production originale.

  • Arthur Denis, le Shérif de Champêtre County, fait la loi sur ses terres depuis plus de vingt ans.

    Dans cette histoire d'une vie éclairée par une inébranlable foi en Dieu et les anges gardiens qui nous protègent, il se raconte en faisant déferler sur le lecteur une multitude d'aventures, de personnages et de lieux plus grands que nature, à l'image de la Saskatchewan natale qu'il a d'abord connue comme agriculteur, puis comme entrepreneur.

    Mémoires du Shérif de Champêtre County retrace le parcours d'Arthur Denis depuis son village natal de Saint-Denis jusqu'aux beaux jours du ranch Champêtre County, en passant par ses années à l'école, sa vie d'agriculteur, sa longue implication dans la communauté et dans la cause fransaskoise, puis la création d'un rêve, et d'un personnage unique et coloré qu'on aperçoit souvent à cheval comme un authentique cow-boy.

  • Le fruit de la haine est un roman policier dont l'action se déroule en 1968 dans le petit village manitobain de Rochelle. Une résidente du village est retrouvée morte sur le sentier qui mène à l'épicerie. Le caporal Sylvain Trudel de la GRC est appelé pour enquêter. Il se heurte à la rivalité historique entre francophones et anglophones, mais aussi au sentiment aveugle de haine envers la victime. Un premier roman policier aux Éditions de la nouvelle plume, Le fruit de la haine présente le caporal Sylvain Trudel de la GRC en action dans le Manitoba rural des années 1960.Margot Joli est née et a été éduquée au Manitoba. Elle a enseigné dans les écoles françaises et d'immersion de sa province natale pendant plusieurs années. Elle a toujours rêvé de devenir écrivaine et depuis sa retraite, elle se dévoue à perfectionner ses talents dans ce domaine. Elle travaille présentement à l'écriture de son deuxième livre, qui met également en scène le caporal Sylvain Trudel de la GRC.

  • Entre France et Canada, Claire, la quarantaine finissante, au sortir d'une séparation conjugale difficile, se retrouve propulsée dans les Prairies de la Saskatchewan à la recherche d'une aïeule inconnue. Cette dernière s'est enfuie de son village natal de la Savoie après la Seconde Guerre mondiale, sans laisser ni trace ni explication. Rapidement Claire va retrouver cette grand-tante un peu aigrie par la vie, fantasque et surtout très seule. Mais ce qui devait être une réunion familiale va se transformer en un voyage initiatique pour les deux femmes. Car petit à petit elles vont s'adopter et même se comprendre sur la route qui les mènera aux rives de la rivière Churchill. Tout au long de leur chemin, elles rencontrent d'étranges personnages, eux aussi à la croisée de leur chemin de vie et en attente de changements. Grâce à deux Autochtones malicieux et épicuriens, ces destins vont se rassembler pour partager un festin sous la pleine lune. Des agapes qui s'achèveront par un bain libérateur et purificateur avant que chacun ne continue son chemin retrouvé.

  • La voix de mon père raconte l'histoire de Ti'Loup qui, au seuil de l'adolescence, se sent invisible au sein de sa famille. Malgré tout, elle recherche l'affection et les mots chaleureux de son père ombrageux.

    Ti'Loup veut comprendre le monde des adolescents, mais elle souffre de n'avoir ni le vocabulaire ni la permission de parler de l'éveil « sentimental » dont elle ressent les effets. À l'image des adolescents d'aujourd'hui, parviendra-t-elle à échapper aux pièges et à déceler la véritable nature de l'amour paternel?

    Originaire de Delmas, Madeleine Blais-Dahlem est détentrice d'une maîtrise en littérature française de l'Université de la Saskatchewan. Elle a ensuite entrepris une carrière dans l'enseignement. Elle a commencé à écrire du théâtre pour adolescents en 1992. Deux de ses pièces ont été sélectionnées pour le Festival de la dramaturgie de l'Ouest: Ose (1999) et Foyer (2003). Après sa participation au festival, Foyer a été présentée à l'hiver 2005, co-produite par La Troupe du Jour et L'Unithéâtre d'Edmonton.

  • Un soir d'orage, Ethan et quatre de ses amis trouvent refuge dans une école de campagne abandonnée, près de Spiritwood. Pour passer le temps, ils se racontent des histoires à donner la frousse, dont une légende concernant les aurores boréales. Tout le monde sait que les légendes ne sont pas véridiques. Pourtant, Ethan et ses amis apprendront à leurs dépens qu'il suffit de peu de chose pour devenir l'instrument des esprits.

empty