Armand Colin

  • On ne  se souvient généralement pas que la pédophilie a été considérée comme une cause défendable voici seulement une cinquantaine d'années. Au nom du processus de libération des moeurs, de grands intellectuels, de grands éditeurs, de grands journaux, à gauche mais aussi à droite, homosexuels comme hétérosexuels, l'ont défendue de façon passionnée. Certes, une telle position faisait débat. Mais certains étaient résolument convaincus que la lutte en faveur de la pédophilie était un combat politique qui valait la peine d'être mené.Ce livre se replonge dans les controverses de l'époque et passe à la loupe les arguments des différents protagonistes. L'auteur observe ensuite comment ces controverses s'arrêtent, la défense de la pédophilie devenant peu à peu impossible. Mais c'est en 2020, avec la publication du Consentement de Vanessa Springora, que la question pédophile subit sa dernière métamorphose. Dans le sillage du mouvement #metoo, le livre connaît un retentissement mondial et paraît faire passer la France à une ère nouvelle : celle où l'on sait prendre la parole des victimes au sérieux.
    Cet ouvrage reprend les thèmes explorés dans L'enfant interdit et se veut un condensé de ce texte rendu accessible pour le grand public

  • Comprendre le monde : les relations internationales expliquées à tous Nouv.

    États-Unis, Europe, Chine, Russie, mais aussi firmes multinationales ou opinions publiques : quel est le poids des différents acteurs internationaux ? Réchauffement climatique, migration, terrorisme... Quels défis globaux se dressent devant nous ? À quelles menaces devons-nous faire face ? Comment penser les débats sur les valeurs (démocratie, morale politique, souveraineté, ingérence) ?
    Dans un style accessible et pédagogique, Pascal Boniface fournit les clés de compréhension des enjeux majeurs du monde contemporain, pour tous ceux qui souhaitent s'y retrouver dans le flux continu d'informations, situer les événements dans un contexte plus large, comprendre la vie internationale et les rapports de force qui la structurent.
    Cette 6e édition est à jour des événements récents qui ont bousculé l'ordre planétaire : pandémie du Covid-19, élections américaines, terrorisme...

  • Berlin, 1945. Dans les jardins bombardés de la Chancellerie d'Hitler, les deux chevaux de bronze réalisés par Josef Thorak,  l'un des sculpteurs officiels du Reich, ont disparu.  On les pense détruits. Aucune trace nulle part.
    Amsterdam, 2013. Mandaté pour retrouver ces sculptures qui,  selon un courtier d'art, existeraient encore, Arthur Brand commence  une longue enquête à travers l'Italie, l'Allemagne et la Belgique.  Au cours de ses recherches, il rencontre dirigeants d'organisations louches, anciens nazis, anciens membres du KGB et de la Stasi, néo-nazis, etc. Tous semblent impliqués dans le trafic d'art nazi.
    Ce livre raconte quel stratagème il a imaginé pour faire interpeller  des collectionneurs et marchands plus ou moins véreux  et pour retrouver, quasiment intactes, plusieurs sculptures majeures  du Reich censées détruites à jamais...

  • Tel un virus, les idées reçues circulent largement et rapidement. Nous pouvons tous être contaminés, parfois sans en être conscients. Elles ont l'apparence de l'évidence, mais elles masquent la réalité.
    En interrogeant les idées reçues les plus répandues, Pascal Boniface remet les réalités du monde contemporain en perspective. Grâce à une vision globale et un sens de la pédagogie, il déconstruit les jugements à l'emporte-pièce, qui ne résistent pas à un examen scrupuleux des rivalités géopolitiques.
    Par un regard critique et expert, cet ouvrage rend accessibles les questions internationales qui agitent le débat public !
     

  • De quelle manière l'histoire, les flux commerciaux, les enjeux écologiques, les religions, le terrorisme structurent le monde tel qu'il nous apparaît aujourd'hui­? Communauté internationale, clash des civilisations, monde chaotique, où en sont les relations internationales entre les grandes puissances­ ?
    À contre-pied du parti pris occidental et de la vision anxiogène véhiculée par certains médias, Pascal Boniface et Hubert Védrine remettent de la logique là où il semble n'y avoir que désordre. En réintroduisant de la raison et du recul dans l'analyse d'un monde complexe, ils montrent qu'une des clés de l'avenir est de prendre en compte la diversité des visions du monde selon les pays et les peuples.
    En 100 cartes claires et détaillées, les auteurs jettent un regard inédit et englobant sur la planète (États-Unis, Chine, Inde, Europe, Afrique du Sud...) et sur les enjeux du monde contemporain.

  • L'auteur nous raconte sa "petite histoire" mettant en scène la France du temps de Napoléon à la manière du petit manuel publié au 19e siècle chez Armand Colin par Ernest Lavisse. Xavier Mauduit pour sa part a choisi la parodie : Lavisse n'était-il pas critiqué déjà à son époque?

  • Ces petites chroniques racontent chacune, à partir d'un objet, d'un événement, d'un personnage, l'histoire du monde. L'auteur, spécialiste de la "géo-histoire", nous fait découvrir son "cabinet de curiosités" qui nous entraîne dans tous les coins du monde et à toutes les époques. Des origines de l'or au chas d'une aiguille, de l'importation de la syphilis en Europe par Christophe Colomb, des pérégrinations barbaresques aux différences entre brousse, jungle et maquis, c'est tout un pan de l'histoire universelle d'une richesse insoupçonnée que nous découvrons ainsi.

  • Avant d'arriver sur nos écrans, une série est le fruit d'un long chemin de création collective. Née d'une idée souvent personnelle, elle s'épanouit dans l'esprit de ses créateurs, se nourrit de leurs accords et désaccords, franchit nombre d'étapes et d'obstacles, jusqu'à sa conclusion. Dans ce livre rare, Pierre Langlais relate chaque épisode de la vie des séries, de la première étincelle à la diffusion de l'ultime épisode, à travers le regard et les témoignages de leurs auteurs. Des confidences intimes et des secrets de fabrication qui nous éclairent sur leur inspiration, leurs recherches, leur plaisir d'écrire, leur routine, leurs joies et déceptions. En un mot, sur tout ce qu'elles et ils affrontent durant le processus de création. Un récit vivant et riche d'enseignements, pour tous les passionnés de séries et celles et ceux qui les imaginent.
    Avec la participation de :  Michaela Coel (I May Destroy You), Bryan Elsley (Skins), Tom Fontana (Oz), Fabrice Gobert (Les Revenants), Fanny Herrero (Dix pour cent), Anne Landois (Engrenages), Ray McKinnon (Rectify), Adam Price (Borgen), Frédéric Rosset (Irresponsable), Shawn Ryan (The Shield), David Simon (Treme), Sally Wainwright (Happy Valley), David Elkaïm, Vincent Poymiro, Rodolphe Tissot et Bruno Nahon (Ainsi  soient-ils).
    Préface de Caroline Proust, comédienne
    Postface de Cathy Verney, scénariste et réalisatrice

  • Jusqu'où ira Donald Trump ? Si l'unilatéralisme  du président états-unien a des conséquences  en matière économique, militaire, environnementale  et énergétique, particulièrement vis-à-vis de  la Chine, il occasionne également des recompositions dans toutes les régions du monde. L'Europe  va-t-elle alors être tentée de sortir de sa posture  essentiellement réactive ? Quels sont les ressorts  du retour des États-Unis en Amérique latine ?  Quelles conséquences peut encore avoir la politique étrangère de Washington sur la stabilité du  Moyen-Orient ? Outre la centralité de ces répercussions  stratégiques, le quatrième mandat de  Vladimir Poutine, les reconfigurations à l'oeuvre  en Afrique, l'état de la démocratie en Asie et les incohérences de la lutte contre le changement  climatique figurent parmi les thèmes abordés  dans cette édition de L'Année Stratégique.

  • Suis-je forcément quelqu'un de bien si je préfère Carl-Theodor Dreyer à Patrice Leconte ? Un imbécile si «  Fast and furious  » me plaît davantage que «  Pauline à la plage  » ? Quels sont les critères pour juger de la qualité d'un film ? Comment le goût pour certains films se construit et, surtout, se justifie chez les amateurs et chez les professionnels  ? Pour tenter de répondre à ces questions, l'auteur passe en revue six critères permettant a priori de juger de la qualité d'un film  : l'originalité, la cohérence, le caractère édifiant, le caractère émouvant, la technique et le succès. Mais il insiste surtout sur la subjectivité de tout jugement  : tout dépend en réalité de la façon dont nous «  recevons  » un film et de ce que nous lui «  demandons  ». Les raisons d'aimer le cinéma ou un film en particulier sont ainsi parfois partagées par de vastes communautés, d'autres fois elles ne se rencontrent que chez certains individus. Le tout est de rester lucide sur ces raisons d'aimer, et de s'abstenir d'en faire les fondements d'une prétention à les imposer. A ce titre, l'ouvrage est conçu comme une protestation contre l'intolérance culturelle de notre temps... Nouvelle édition d'un ouvrage publié par les éditions La Dispute en décembre 2002 et mai 2012.

  • L'influence de l'Occident est-elle toujours aussi dominante ? Comment s'affirment les puissances émergentes telles que la Chine, l'Inde ou le Brésil ? Quel enjeu représentent les matières premières dans les relations internationales ?
    Les événements de la scène internationale ont de plus en plus de conséquences sur notre vie quotidienne. Pourtant, ils restent parfois difficiles à appréhender. Dans le flux bruyant et incessant de l'information, il n'est pas toujours facile de distinguer l'essentiel de l'accessoire, de prendre le recul nécessaire pour maîtriser les codes d'une planète mondialisée et saisir ses enjeux.
    Avec une indéniable clarté pédagogique, Pascal Boniface livre dans cet ouvrage une vision globale d'un monde complexe en mutation, par un mélange de profondeur historique et de décryptage de l'actualité, afin de nous aider à en comprendre les multiples ressorts.
    La deuxième édition de cet atlas propose 100 cartes mises à jour, accessibles et élégantes, permettant de synthétiser les phénomènes majeurs des rapports internationaux.

  • L'auteur nous raconte sa "petite histoire" mettant en scène la France du temps des Républiques de 1848 à l'avènement de la Ve (1958) à la manière du petit manuel publié au 19e siècle chez Armand Colin par Ernest Lavisse.Comme un conteur, Bruno Fuligni nous plonge au coeur de la naissance de la République en 1848 avec Louis-Napoléon Bonaparte jusqu'à la Ve inaugurée par René Coty auquel succédera Charles de Gaulle dès 1959

  • L'auteur nous raconte sa "petite histoire" mettant en scène la France du temps des Lumières à la manière du  petit manuel publié au 19e siècle chez Armand Colin par Ernest Lavisse.La vulgarisation de l'histoire de France est au centre de ce projet faisant appel à des historiens repérés par le grand public de par leur production dont Jean des Cars est l'un des représentants.

  • La période comprise entre le XVIe siècle et le XVIIIe siècle marque une phase essentielle dans l'émergence de l'Angleterre comme puissance majeure, soucieuse de se distinguer de ses voisins continentaux. La rupture avec la Papauté, la victoire sur l'Invincible Armada, l'exécution de Charles Ier en 1649 ou la Glorieuse Révolution de 1689 sont autant d'événements dont la mémoire conserve la trace jusqu'à nos jours. Attentif à restituer les luttes, les réformes politiques et religieuses qui marquent la période, ce livre dépeint en outre les évolutions sociales et culturelles d'une population transformée par les migrations et la croissance urbaine.
    Soucieux de présenter les derniers développements historiographiques, il précise le cadre européen des réformes britanniques, met en lumière le développement des actions civiques, souligne le rôle des colonies et donne aux voisins britanniques (Gallois, Irlandais, Écossais) toute leur place. Afin de restituer le renouvellement des connaissances et de l'analyse sur cette période, Un large choix de sources - archives, imprimés, iconographie - permet, à travers les annexes, d'approfondir les problématiques essentielles en s'initiant à la technique du commentaire de document. Enfin, un ensemble d'outils pédagogiques : chronologie, glossaire et bibliographie, donne les clefs nécessaires pour pénétrer plus avant dans l'histoire foisonnante de l'Angleterre à l'époque moderne.

  • L'ambition de cet atlas est  de montrer une image de l'Afrique "de l'intérieur", du terrain et du quotidien, telle que l'AFD la côtoie. Loin de l'afro-pessimisme de la fin des années 2000, et sans pour autant sombrer dans une euphorie naïve, il s'agit de donner à voir ici les profondes transformations qui traversent le continent africain, les processus à l'oeuvre et, le plus souvent, les progrès. Car l'Afrique est bien cet espace, voisin de la France et de l'Europe, qui accueillera un tiers de l'humanité dans à peine une génération. C'est également le lieux de changements d'une ampleur et d'une rapidité encore méconnues. En 54 planches cartographiques illustrées de photographies de terrain, sont ici présentés les défis concrets, les paradoxes et les perspectives du continent où, pour de nombreux observateurs, "se joue réellement l'avenir du monde".

  • Le purgatoire est né au Moyen Âge mais il n'a jamais été aussi populaire qu'au XIXe siècle. Autour de 1850, il connaît un renouveau spectaculaire dont les effets se font sentir jusqu'au début du XXe. Comment expliquer ce phénomène qui fit alors de la dévotion aux âmes du purgatoire l'une des plus répandues de l'Europe catholique ? Aux sources de cette renaissance, la force du « culte des morts », culte familial du souvenir et de la tombe, la nécessité de répondre aux revendications affectives des fidèles et au discrédit massif de l'enfer, enfin la volonté de l'Église de contrecarrer l'expansion du spiritisme en France et en Europe.Pour définir la nature de cette dévotion, outre l'organisation matérielle, financière et institutionnelle du culte, citons trois principaux aspects : le rôle d'intercesseur attribué aux âmes du purgatoire, la sollicitude à l'égard des « âmes délaissées », tristement abandonnées car sans famille ici-bas ou trop pauvre pour payer les messes, et le nombre important d'apparitions d'âmes du purgatoire.Or au début du XXe siècle, au terme d'une ultime phase de prospérité, le purgatoire s'efface peu à peu des consciences et des représentations. À l'origine de cette révolution des mentalités : la Grande Guerre, et ses millions de disparus. Elle lui porte un coup fatal, personne n'ayant eu le coeur d'imposer aux « morts glorieux » de la patrie d'attendre la gloire céleste dans les flammes du purgatoire.Guillaume Cuchet est maître de conférences en histoire contemporaine à l'université d'Avignon.Préface de Philippe Boutry.
    Préface de Philippe Boutry. Le renouveau du purgatoire. Le temps du « culte des morts ». Le compromis expiatoire. Le défi spirite. Entre héritages et modernité. La doctrine. Les formes de la dévotion. Les apparitions d'âmes du purgatoire. Les pratiques. Les assises de la dévotion. Le tournant de la grande guerre. Les signes avant-coureurs de crise. Le choc de la guerre.

  • La grande peur de 1789 est un événement étonnant. En réaction aux incertitudes de la Révolution, d'un bout à l'autre du royaume, se répand l'idée que des aristocrates arment des brigands pour ravager les récoltes et massacrer le peuple. Aux contemporains déconcertés, elle apparut comme un mystère. Ceux qui voulurent, à toutes forces, en improviser une explication l'attribuèrent à un complot qu'ils rapportèrent, suivant leurs opinions, à l'aristocratie ou aux révolutionnaires.
    OEuvre majeure de Georges Lefebvre (1874-1959), cet ouvrage se situe à la croisée de l'histoire sociale et de l'histoire des mentalités. Il constitue une étude inégalée sur le rôle et la signification des foules dans la Révolution française et dans l'Histoire.
    Texte présenté par Michel Biard (Université de Rouen) et Hervé Leuwers (Université de Lille).

  • La subjectivité moderne commence avec Descartes. La modernité n'est pourtant pas restée fidèle à la lettre de l'idéalisme cartésien. Chacun en hérite pour le modifier (Malebranche, Spinoza, etc.) ou le critiquer (Locke, Kant, etc.). C'est qu'en effet quelque chose ne fonctionne pas dans les Méditations de Descartes. Ce n'est pas le cogito. Le cogito est vrai, on n'avait d'ailleurs pas attendu Descartes pour s'en rendre compte  : saint Augustin et Avicenne l'avaient vu avant lui. Ce qui ne fonctionne pas, c'est le doute hyperbolique. Cet essai montre que tous les lecteurs attentifs de Descartes, depuis le XVIIe  siècle jusqu'à nos jours, ont vu le défaut du doute. Le problème, c'est qu'ils ont, à peu près tous, fait comme si cela n'avait pas d'importance. Compte tenu des conséquences du doute pour la constitution de l'idéalisme subjectif moderne, ce défaut de la méthode devait être mis en évidence.

  • Les bases du Coréen : grammaire progressive en 99 leçons Nouv.

    Ce livre est le premier manuel d'apprentissage de l'ensemble de la grammaire du coréen à présenter les caractéristiques habituelles de ce type d'ouvrage : l'ordre des leçons a été pensé de manière thématique selon les méthodes couramment utilisées dans les grammaires françaises (conjugaison, morphosyntaxe, lexique, etc.). Il propose par ailleurs une progression dans la difficulté, y compris au sein même de chaque leçon, de sorte que l'ouvrage est à la fois adapté aux étudiants débutants et intermédiaires.
    Résultat d'une collaboration entre un diplomate français en poste en Corée et d'une enseignante coréenne en France, elle-même auteur de plusieurs manuels coréens en français, il a été conçu pour répondre aux difficultés rencontrées par l'apprenant francophone.
    La présentation typographique du coréen, claire et pédagogique, a été particulièrement soignée. Des encarts «  Pour aller plus loin  » ont été prévus pour éviter de rebuter les débutants tout en permettant aux plus avancés d'approfondir leurs connaissances.
    Illustré par une artiste coréenne, il offre également une initiation aux faits de civilisation qu'il faut connaître pour maîtriser la langue

  • Il y a un siècle, naissait ce qui allait devenir le Parti communiste français. Ce parti fut longtemps l'un des plus populaires du champ politique français. Pendant plus de trois décennies, il fut aussi le premier parti de gauche, avant de connaître un recul continu qui l'a porté vers les rivages de la marginalité.
    Cet ouvrage, qui insère les approches thématiques dans une trame chronologique rigoureuse, cherche à comprendre ce qui fit la force du PCF et ce qui a nourri son déclin. Il s'emploie à décrire la manière dont le communisme du xxe  siècle s'est enraciné, à la charnière d'un communisme mondial dominé par le PC soviétique, dans un mouvement social structuré autour du monde ouvrier et urbain et une gauche politique traversée par les souvenirs des révolutions du passé, comme par les événements traumatisants des guerres mondiales et coloniales.
    Avec la fin de la guerre froide, l'ouverture des archives et la multiplication des angles de recherche, il est aujourd'hui possible d'observer le PCF de façon plus sereine et plus sûrement documentée. On prend désormais la mesure de ce que le communisme politique ne fut pas seulement un parti, voire un appareil très centralisé, mais aussi une galaxie associant du politique, du syndical, de l'associatif et du symbolique. C'est cet objet « total » qui est ici présenté, analysé et interrogé.
     

  • Pour acquérir ou consolider une connaissance des bases du fonctionnement de l'anglais, à l'école, à l'université ou dans le monde du travail :
    - Vous trouverez au début de l'ouvrage un exercice vous permettant de vous orienter dans sa lecture : des phrases vous sont proposées, chacune contenant une ou plusieurs erreurs. Pour chaque exemple vous pourrez directement vous rendre au chapitre qui traite le point de grammaire de manière claire et illustrée.
    - En fin d'ouvrage, une liste des verbes irréguliers vous permettra de vérifier vos connaissances et un glossaire, de revoir la définition des termes techniques.
    - Vous trouverez également un petit précis de prononciation et d'intonation, un autre de ponctuation et l'essentiel de l'anglais en quelques dates.
    -  Des exercices supplémentaires et leurs corrigés pour vous entraîner sont disponibles  en compléments en ligne.

  • De l'école primaire à la Terminale, il nous est arrivé de croiser dans nos cours d'histoire des rois et des reines de France. Cependant, si l'on a bien assimilé qu'Henri IV aimait courir la gueuse, que Clovis avait cassé son vase à Soissons ou que François Ier avait remporté la bataille de Marignan, on n'a en revanche jamais eu d'explication quant aux surnoms dont certains d'entre eux ont été affublés: pourquoi Louis le Gros, pourquoi Berthe aux grands pieds ou autre Pépin le bref?
    Les manuels d'histoire ne nous renseignent guère sur l'attribution de ces surnoms, qu'ils soient péjoratifs ou au contraire nimbés de gloire.
    L'auteur propose donc de revisiter l'histoire de France à travers ce prisme en passant en revue toutes les dynasties royales, des Mérovingiens aux Orléans. A travers ces surnoms, c'est la photographie d'une époque qui nous est offerte. D'où venaient ces surnoms? D'un biographe contemporain?  Des sujets de Sa Majesté? Une manière originale et ludique de dresser un tableau sociologique de la France, des premiers rois chrétiens aux derniers souverains.

  • Cet ouvrage prépare à la nouvelle question d'histoire au programme du CAPES d'histoire-géographie et également de l'agrégation d'histoire et de géographie.

  • Cet atlas historique des Temps modernes présente en 46 fiches les phases essentielles d'une longue période qui va de la fin du XVe siècle à 1815. S'appuyant sur les repérages chronologiques et spatiaux, il décrit les caractéristiques et les mutations des nations et des régions, à l'échelle mondiale. Cet outil de référence donne les indications fondamentales sur une période souvent jugée complexe et permet une rapide remise en place des événements et des enjeux au niveau mondial. L'ensemble des aspects - politique, culturel, économique, religieux - est ici exposé et expliqué et permet de comprendre notre monde contemporain.
    Un index des thèmes, des noms propres et des lieux, facilite la compréhension de la période.
    Des pistes bibliographiques à la fin de chaque fiche permettent au lecteur d'approfondir les thèmes abordés.
    - Un ouvrage en deux couleurs
    -  44 cartes originales
    -  des généalogies, des chronologies, des plans, des graphiques et tableaux

empty