De notre monde emporté

À propos

Du début des années 1970 à la fin des années 1980, Narval travaille aux Chantiers navals de La Seyne-sur-Mer. Ce temps restera celui de sa jeunesse et de la construction de son identité ouvrière. Quand se répand le bruit de la fermeture des Chantiers pour des raisons économiques, ses camarades et lui entrent en lutte, sans cesser de pratiquer leur métier avec la même application, tandis que l’amiante empoisonne lentement leur corps. Dans un subtil mélange de lyrisme et de sobriété, Christian Astolfi compose la chronique d’une existence qui traverse l’évolution politique et sociale de la France de l’époque, tout en révélant les désirs et les peines d’un homme habité par les rêves d’un père qui aura voué sa vie à ce monde emporté.
Durée : 04H46
© Éditions Multisonor, 2023


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Christian Astolfi

  • Éditeur

    Multisonor

  • Distributeur

    Numilog

  • Date de parution

    02/03/2023

  • EAN

    9782958214562

  • Disponibilité

    Disponible

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    402 186 Ko

  • Diffuseur

    Numilog

  • Entrepôt

    Numilog

  • Support principal

    livre-audio (mp3)

  • Version ePub

  • Dewey

    840

Aucune information sur l'accessibilité n'est disponible

Christian Astolfi

  • Naissance : 1-1-1958
  • Age : 66 ans
  • Pays : France
  • Langue : Francais

Christian Astolfi est né en 1958 à Toulon, et vit actuellement à Marseille.
Son premier roman, Les tambours de pierre , a été retenu dans la sélection du prix Robert Walser, en Suisse, et du prix littéraire des lycéens et des apprentis de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur en 2008.
Son deuxième roman, Une peine capitale, a été distingué par le prix du deuxième roman de la librairie imprimerie Colophon, à Grignan, ainsi que dans la sélection du prix Horizon 2016.
Son troisième roman, Cette fois je ne t'attendrai pas, est paru en novembre 2018.

empty