Recours aux sources

À propos

Les Québécois n'aiment guère leur passé, du moins celui d'avant 1960. Dans les débats publics, toute évocation un peu aimable du Québec d'auparavant est rapidement suspecte de sympathie envers la " Grande Noirceur ". Or, c'est moins un retour aux sources que la possibilité d'un recours aux sources qui fait cruellement défaut à la société québécoise, selon Eric Bédard. Les débats, les doutes et les erreurs des devanciers devraient pouvoir éclairer davantage le présent et l'avenir. En onze études brèves portant sur la culture et la politique québécoises au XXe siècle, l'auteur montre que le glorieux récit de la Révolution tranquille, largement fondé sur le rejet du passé, masque des réalités historiques paradoxales. Il découvre des thèmes religieux dans la pensée felquiste, par exemple, et du socioconstructivisme chez un pédagogue jésuite des années 60. Pendant qu'au Canada anglais le trudeauisme débouchait en fin de compte sur un patriotisme sentimental, au Québec les indépendantistes vidaient peu à peu leur projet de son contenu national...

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'histoire

  • EAN

    9782764641095

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    280 Pages

  • Poids

    1 116 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Demarque

  • Entrepôt

    Entrepot Numérique

  • Support principal

    ebook (ePub)

Eric Bédard

Éric Bédard est docteur en histoire de l'Université McGill et professeur agrégé à la TÉLUQ, l'école de formation à distance de l'Université du Québec à Montréal (UQAM). Il est notamment l'auteur de Les Réformistes. Une génération canadienne-française au milieu du 19e siècle (Boréal, 2009), prix de la présidence de l'Assemblée nationale et prix Clio-Québec de la Société historique du Canada, et de Recours aux sources. Essais sur notre rapport au passé (Boréal, 2011).

empty