Changer de société, refaire de la sociologie

À propos

" Il faut changer de société ", dit-on souvent, et on a bien raison. Mais, pour y parvenir, il faut d'abord s'efforcer de changer la notion même de société, et distinguer deux définitions du social. La première, devenue dominante dans la sociologie, le présente comme l'ombre projetée par la société sur d'autres activités (l'économie, le droit, la science, etc.). La seconde préfère le considérer comme l'association nouvelle entre des êtres surprenants qui viennent briser la certitude confortable d'appartenir au même monde commun. Dans ce second sens, le social se modifie constamment. Pour le suivre, il faut d'autres méthodes d'enquête, d'autres exigences, d'autres terrains.C'est à retracer le social comme association que s'attache depuis trente ans ce qu'on a appelé la " sociologie de l'acteur-réseau " et que Bruno Latour présente ici. Sa proposition est simple : entre la société et la sociologie, il faut choisir. De même que la notion de " nature " rend la politique impossible, il faut se faire à l'idée que la notion de société est devenue l'ennemie de toute pensée du politique. Ce n'est pas une raison pour se décourager... mais l'occasion de refaire de la sociologie.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la sociologie

  • EAN

    9782707160324

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    406 Pages

  • Poids

    2 851 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Editis

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Bruno Latour

Bruno Latour est professeur à Sciences Po, où il développe avec ses collègues les « humanités scientifiques ». Il est l'auteur de nombreux ouvrages et articles sur l'anthropologie du monde moderne. La plupart de ses ouvrages en français sont publiés à La Découverte dont, très récemment, Enquête sur les modes d'existence. Une anthropologie des Modernes (2012) et une nouvelle édition de SJubiler ou les tourments de la parole religieuse (Les Empêcheurs de penser en rond/La Découverte, 2013). 

empty